Les Top

Andrea Dovizioso (Ducati), vainqueur
Arrivé dans la catégorie reine en 2008, Andrea Dovizioso vient seulement d’acquérir sa 3e victoire. Mais celle-ci est la plus importante de sa carrière puisqu’il s’est imposé sur le sec. Il devient par la même occasion le premier italien a triompher sur ses terres au guidon d’une Ducati. Ce résultat lui permet de ravir la deuxième place du général, à 26 points de Vinales.

Maverick Vinales (Yamaha), deuxième
L’Espagnol engrange les points. Il a devancé ses principaux rivaux pour le titre et accentue son avance en tête du championnat du monde. Si certains avaient encore un doute, il vient de prouver une fois de plus qu’il est le grand favori pour décrocher le titre de champion du monde 2017.

Danilo Petrucci (Pramac Ducati), troisième
Si on m’avait dit que Petrucci terminerait sur le podium, je ne l’aurais jamais cru. Parti 9e, l’Italien a fait une superbe remontée depuis la 9e place sur la grille de départ. Il s’est occupé des Hondas boys, Rossi. C’est son deuxième podium, le premier sur le sec. Quelle perf ! Il est tombé en sanglots dans le parc fermé et sur le podium. Magnifique !

Les Flops

Andrea Iannone (Suzuki), dixième
Encore une contre-performance pour l’Italien qui connait un début de saison très compliqué. Seulement 10e devant son public alors qu’il avait signé un podium sur la Ducati en 2016. Alors oui la Suzuki est moins performante. Mais Iannone avait laissé entrevoir de belles choses pendant l’inter-saison et aussi lors de la première course au Qatar (avant de partir à la faute). Ses chutes successives lors des derniers GPs ont du avoir un impact sur la confiance du pilote.

Honda, Marc Marquez (6e), Dani Pedrosa (abandon sur chute)
Marc Marquez seulement 6e, chute de Dani Pedrosa dans le dernier tour. Le Mugello 2017 a été très compliqué pour le constructeur japonais. Marc Marquez se retrouve à 37 points du leader du championnat, Maverick Vinales. Même son de cloche pour Pedrosa qui restait sur une victoire à Jerez et un podium au Mans. Arrivé 2e du général, il repart 5e, lui aussi à 37 points. En plus, dans sa manœuvre, il a fait chuter Cal Crutchlow, également sur Honda...

Jorge Lorenzo (Ducati), huitième
L’Espagnol restait sur 8 podiums consécutifs en Italie (1er ou 2e). Il a d’ailleurs très bien débuté le GP, prenant la tête de la course pendant un tour avant de sombrer dans les abysses du classement. Mais pire, il s’est littéralement fait exploser par Dovizioso, qui lui n’avait jamais été performant au Mugello. Mais aussi par Petrucci et Bautista (5e). L’adaptation risque de prendre encore de longs mois.

Le prochain Grand Prix se tiendra du 9 au 11 juin 2017 en Espagne, sur le circuit de Barcelone.

Publicité

Commentaire (0)

Publicité