Une chose est sûre, cette course va laisser des traces... Pourtant tout avait très bien débuté. Les 4 Fantastiques (Pedrosa, Marquez, Rossi et Lorenzo) se sont retrouvés en tête dès le premier tour. Une course splendide à quatre semblait se profiler. C’est alors que plusieurs évènements étranges sont intervenus.

Tout a débuté quand Marc Marquez a raté un freinage, offrant de ce fait la deuxième place à Jorge Lorenzo (manoeuvre louche ? Chacun se fera sa propre opinion...), tandis que Valentino Rossi se retrouvait en quatrième position.

Marc Marquez anti-sportif ?

Marc Marquez et Valentino Rossi se sont lancés dans un duel acharné, l’Italien voulant absolument se débarrasser du double champion du monde en titre pour se battre avec Lorenzo. Mais dès que Rossi passait, Marquez contre-attaquait aussitôt, permettant aux deux hommes de tête de s’échapper.

Les esprits se sont ensuite échauffés. Après de multiples dépassements, Rossi récupérait la troisième place. Dans la foulée, il faisait signe à Marquez de le suivre et d’arrêter de le doubler afin de revenir sur l’avant de la course. Mais l’Espagnol répliquait, encore et encore.

Rossi a-t-il craqué ?

Et puis un fait de course improbable arrivait. Dans une longue courbe à droite, Marquez dépassait une énième fois Rossi. Mais ce dernier ne se laissait pas faire. Il élargissait la trajectoire, dans le but de gêner Marquez, pour pouvoir bénéficier d’une meilleure accélération en sortie de virage. Le problème est que dans cette manœuvre, Rossi, probablement très agacé, eut un mauvais geste. The Doctor sortait le genou au moment où Marquez se rapprochait de lui, entraînant un contact, et donc la chute de ce dernier.

Lorenzo déjà champion du monde ?

Était-ce volontaire ? La commission de course a tranché. Rossi écope d’une pénalité de 3 points sur son permis. Résultat ? Il s’élancera du fond de la grille pour l’ultime course de la saison à Valence. Autrement dit, avec 7 points d’écart, le titre semble s’être envolé pour le Transalpin lors de ce Grand Prix de Sepang. Au profit d’un Jorge Lorenzo qui n’en demandait pas tant...

Après cet incident de course, l’incroyable performance de Dani Pedrosa passait presque inaperçue. En tête du début à la fin, le pilote Honda a dominé son sujet. Et malgré un léger retour de Lorenzo à la mi-course, il a su tenir le rythme pour s’imposer devant le Majorquin. C’est la deuxième victoire de Dani Pedrosa cette saison après celle obtenue il y a trois semaines au Japon.

L’épilogue de cette saison incroyable aura lieu en Espagne, sur le sinueux tracé de Valencia, dimanche 8 novembre 2015.

Dans la Boutique motomag.com

- Le chrono ne ment pas…2 de Steven Casaer (réglage de la moto)
- Le chrono ne ment pas…1 de Steven Casaer (le pilotage)

Publicité
Publicité