Ce premier Grand Prix de la saison 2018 au Qatar nous a offert un beau spectacle. Victorieux ce dimanche, Andrea Dovizioso a confirmé sa bonne forme affichée tout au long de l’hiver. Annoncé comme le grandissime favori au Qatar, l’Italien n’a pas tremblé une seconde.

Mano à mano entre Dovi et Marquez

Le seul a tenir la cadence du pilote Ducati jusqu’au bout fut Marc Marquez. On a alors alors pu admirer un remake des Grands Prix d’Autriche et du Japon 2017. Bien calé dans les pots d’échappements de la Ducati, le n°93 a tenté une attaque dans l’ultime virage du circuit. Mais ce dernier n’a pas réussi à tenir la trajectoire, permettant ainsi à Dovi de recroiser et de filer en tête vers la ligne d’arrivée. Il s’impose avec 27 millièmes d’avance.

Papi Rossi est toujours là

On entend souvent dire que Valentino Rossi (Yamaha) est trop vieux, qu’il devrait laisser sa place aux jeunes. Mais force est de constater que l’Italien a toujours autant la gnaque. D’ailleurs, il faudra encore compter sur lui un petit moment puisqu’il vient de signer un nouveau contrat de deux ans avec les Bleus, soit jusqu’à fin 2020. Et comme souvent le dimanche, Le Doctor a fait le spectacle. Seulement, 8e sur la grille l’Italien pointait déjà 4e à la moitié du premier tour. Classement final, un podium, what else ?

On notera la très belle performance de Cal Crutchlow (4e). Danilo Petrucci (Ducati), Maverick Vinales (Yamaha), et Dani Pedrosa ferment la marche du top7. A noter la belle remontada de Vinales. Inexistant durant la première moitié de la course, le coéquipier de Rossi a mis du temms pour se mettre dans le rythme. Mais à la fin, il a littéralement fondu sur sur Andrea Iannone (Suzuki), Johann Zarco (Tech 3 Yamaha) et Pedrosa (Honda). Il conclu la coure à seulement 3 secondes du vainqueur, un résultat qui paraissait inimaginable à l’extinction des feux.

Zarco mène une bonne partie de la course

Que dire de Johann Zarco. Le Tricolore, auteur de sa troisième pole position en carrière, a mené pendant les deux tiers de la course, avant de rendre les armes, probablement à cause de la dégradations de ses pneus. Et même s’il ne termine que 8e, Zarco a une nouvelle fois qu’il prouvé qu’il sera un concurrent coriace cette année.

Lorenzo voit rouge

Très attendu sur un circuit qu’il apprécie tout particulièrement (5 victoires : une en 125 cm3, une en 250 cm3 et une en MotoGP), Jorge Lorenzo n’a pas été à la hauteur. L’ancien champion du monde a chuté. Tout comme Alex Rins. Vraiment dommage car il avait très bien démarré, suivant le rythme des ténors de la catégorie. Pol Espargaro (KTM) a aussi été contraint à l’abandon. Mais contrairement aux deux autres, il a été victime d’un problème mécanique sur sa KTM RC16

Classement du championnat du monde MotoGP

1. Andrea Dovizioso (ITA/Ducati) : 25 points
2. Marc Marquez (ESP/Honda) : 20 points
3. Valentino Rossi (ITA/Yamaha) : 16 points
4. Cal Crutchlow (ANG/LCR Honda) : 13 points
5. Danilo Petrucci (ITA/Pramac Ducati) : 11 points
6. Maverick Vinales (ESP/Yamaha) : 10 points
...
8. Johann Zarco (FRA/Tech 3 Yamaha) : 8 points

Rendez-vous en Argentine pour le deuxième Grand Prix de la saison MotoGP. Il aura lieu dimanche 8 avril 2018. On fera le point sur motomag.com

Publicité
Publicité