La mesure de l’Union européenne concernant le nouvel étiquetage des carburants a pris effet le 12 octobre dernier. Objectif ? Faciliter la vie des voyageurs au sein de l’Union et vous éviter de mettre du diesel dans votre Panigale dernier cri.

Sept pays non membres, appliqueront également cette règle aux côtés des 28 pays de l’UE. Il s’agit de la Norvège, la Serbie, la Suisse, l’Islande, la Turquie, le Liechtenstein et la Macédoine.

Des figures géométriques et des lettres
Les terminologies « sans plomb 95 », « sans plomb 98 » ou encore « gazole » vont donc disparaitre petit à petit au profit d’une signalétique spécifique.

Les carburants à base d’essence seront caractérisés par un E inscrit dans un cercle (suivi d’un chiffre correspondant à la teneur maximale autorisée de biocarburant de type éthanol). Le SP95 et le SP98 deviennent E5 ; le SP95-E10 devient E10 et le superéthanol, du E85 (vivement déconseillé à moto). Il sera donc impossible de différencier le SP95 du SP98 puisque les deux répondront à l’appellation E5.

Toutefois, il devrait y avoir une certaine souplesse dans l’application de cette disposition, car devinez... le nouvel étiquetage n’est toujours pas arrivé dans toutes les stations essence. Mais ne vous inquiétez pas, pour éviter les erreurs, les pistolets garderont leurs couleurs d’origine !


crédit : © Dila / service-public.fr

Publicité
Publicité