Casque Shark, gants et combinaison Bering… En dehors des bottes (des Sidi italiennes), Sylvain Guintoli s’équipe en bleu-blanc-rouge en signant avec le groupe Trophy, propriétaire de ces marques.

En plus d’une nouvelle monture, le champion du monde Superbike français aborde la saison 2016 habillé d’une nouvelle combinaison. Fini l’italienne Axo, place à la française Bering.

Retrouvailles
Des combinaisons, Sylvain Guintoli en a eu de plusieurs marques. Il a ainsi travaillé avec Alpinestars en 2002, Puma en 2008. Mais la dernière fois que le Drômois a revêtu une Bering remonte à 2007 durant sa saison au guidon de la Yamaha Tech 3.

Recherche et développement
Si l’on en croit les photos, Sylvain porte une combinaison qui n’apparaît pas au catalogue Bering. Le « cuir » du pilote arbore divers renforts extérieurs au niveau des épaules, des genoux et même des coudes. Des protections que les produits actuels de la marque n’ont pas.

Pour les motards non pro, les Bering Flash et Harrisson restent des combinaisons abordables. Un choix de raison pour un pistard en herbe. Pour Guintoli, il serait question d’un ensemble beaucoup plus technique qui permettrait à l’équipementier français de revenir au niveau de la concurrence.

Dans la Boutique Motomag.com

- Retrouvez dans Moto Magazine n°324 (février 2016) la nouvelle rubrique « Made in chez nous » sur l’industrie française de la moto

Publicité

Commentaire (0)

Publicité