Environ une centaine de concurrents ont participé à cette manifestation d’ampleur nationale. Dans cette petite commune varoise nichée dans un écrin de verdure sur les pentes du Mont Caume qui domine la rade de Toulon, le spectacle a été impressionnant.

A l’ombre des platanes
En pleine nature, mais d’accès aisé pour les nombreux spectateurs, le parcours comprenait 10 zones à parcourir trois fois. Le public, sans pénétrer dans les zones, est vraiment au plus près des compétiteurs. Dès le samedi 7 octobre, à l’ombre des platanes, des animations et une démonstration de trial étaient offertes au public sur la principale place du village.

Règlement
Rappelons qu’en trial, les pilotes se doivent de rester « droits dans leurs bottes », mais sur leurs cale-pieds. La règle d’or en trial moto : ne pas mettre pied à terre sous peine de pénalisation. Le temps imparti au parcours de chaque zone est d’une minute et demie.
Le spectacle a donc été permanent, de 9h à 17h. Les concurrents les plus jeunes ont moins de 10 ans, mais les parcours de zones sont adaptés au niveau de chaque catégorie.

Un vrai bol d’air
Le large public se déplaçait d’une zone à l’autre pour suivre au plus près cette compétition. Une proximité avec les compétiteurs très appréciés, ces derniers offrant un spectacle époustouflant. Ces virtuoses qui défient les lois de l’équilibre, véritables funambules en ce qui concerne les cadors du championnat tous présents au Revest, ont enchanté les spectateurs souvent venus en famille profiter du spectacle, et de plus gratuit !

Sherco à l’honneur
De 8 ans à plus de 50 ans, les inscrits se répartissaient en une dizaine de catégories dont deux « féminine » et une « électrique ».
Les marques en présence sont peu nombreuses : Sherco, Beta, Gas Gas fournissent la quasi-totalité du parc roulant. Cocorico, c’est Sherco, marque française, qui décroche les honneurs de la journée et du championnat de France. Son pilote, Alexandre Ferrer, s’offrant même un zéro fautes dans son troisième tour. En E-Trial (électrique), notons la victoire d’une marque française, Electric-Motion.

Pour cette deuxième édition d’une manche du championnat de France de trial organisée au Revest, Charles Giraud, président du Moto Club Toulonnais et les soixante bénévoles de ce même club ont de quoi être satisfaits. Peut-être même se laisseraient-ils tenter à nouveau très bientôt ? En tout cas spectateurs et compétiteurs le souhaitent.

 - 
Publicité

Commentaire (0)

Publicité