Essai

En vidéo

Stratégique dans la gamme Ducati, la Monster 696 « à air » n’avait pas vu de remplaçante depuis 2014. Seule la Scrambler, équipée du même moteur, restait accessible aux jeunes permis, la 821 se montrant trop puissante et fort onéreuse. Ce vide est comblé en 2017 avec la Ducati Monster 797, qui rend hommage au tout premier modèle, de 1990…

Vous n’arrivez pas à lire la vidéo, essayez ici

Bicylindre refroidi par air, cadre treillis, réservoir en acier fixé par la fameuse boucle de chaussure de ski… ce 797, qui devient le plus petit des Monster, revient esthétiquement à l’essentiel, avec un accastillage sérieux et une finition léchée. Une version 48 chevaux sera bien sûr disponible prochainement.

Prise en main aisée
Ce « monsterino », ou petit monstre, n’a plus rien d’effrayant. Il se montre même plus accueillant que l’ancien, brille par son confort et son habitabilité face à la concurrence, et se montre accessible avec une selle placée à 802 mm. Repose-pieds peu reculés et guidon large finissent de rendre la prise en main facile. Seul bémol, le rayon de braquage n’aide pas lors des demi-tours.

Moteur : un air de famille
On retrouve sur cette moto le joli twin en L de 803 cm3, dernier à être refroidi par air chez Ducati et déjà passé à la norme Euro 4 (- 5 ch) lors de son implantation sur la Scrambler. Il développe 75 ch et 7 m.kg de couple dont 80 % déjà disponibles à 3 750 tr/min, ce qui s’avère parfait pour débuter.

Ce bicylindre tracte sérieusement 3 000 et 5 000 tours et ne manque pas de charme au-delà, sans trop de vibrations. Et si sa sonorité est un poil feutrée, on est bien sur une Ducati, qui s’appelle encore Monster !

Partie-cycle sérieuse
Sur les routes sinueuses de l’Estérel (Var), la 797 se montre rassurante et se laisse balancer d’un virage à l’autre sans la moindre hésitation. Si elle a pris 14 kg par rapport à la 696 (fini la boucle arrière en aluminium) cela ne la pénalise guère et la rigueur est au rendez-vous, d’autant que les Pirelli Diablo Rosso 2, une fois chauds, sont d’excellents pneumatiques. Seule la fourche, souple et non réglable, lui fait perdre un peu de précision en haussant sérieusement le rythme.

Verdict
Brillant hommage au premier Monster, cette Ducati 797 profite d’une partie-cycle homogène et bien finie et se montre d’un confort d’usage qui la rend bien plus facile que l’ancien modèle, tout en restant attachante.

Son prix, à partir de 8 990 euros, la place toutefois un peu haut en regard de machines plus puissantes telles la Yamaha MT-09 et la Kawasaki Z 900… Un choix « charme et passion » à la manière d’une KTM 690 Duke ou d’une Triumph Street Triple S.

À lire dans un prochain Moto Magazine

L’essai complet de la Ducati Monster 797 et tous les tests de nouveautés 2017
Pour être certain de les lire abonnez-vous via la boutique en ligne

Fiche technique

Ducati Monster 797 (Données constructeur)
Moteur
- Type : bicylindre en L refroidi par air ; 4 T, 1 ACT 2 soupapes par cylindre
- Cylindrée (al. x cse) : 803 cm3 (88 x 66 mm)
- Puissance maxi : 75 ch à 8 250 tr/min
- Couple maxi : 7 m.kg à 5 750 tr/min
Transmission
- Boîte de vitesses : 6 rapports
- Transmission finale par chaîne
Partie-cycle
- Frein Av (étrier à x pist.) : 2 disques Ø 320 mm (4 opp.)
- Frein Ar (étrier à x pist.) : 1 disque Ø 245 mm (1)
- Pneus Av-Ar : 120/70-17 - 180/55-17
- Réservoir (réserve) : 16,5 litres (n. c.)
- Poids à vide (tpf) : 175 kg (193 kg))
- Hauteur de selle : 805 mm
- Coloris : rouge, noir, blanc avec cadre rouge
- Garantie : 2 ans pièces et M.O., assistance
- Prix : 8 990 euros, 797+ 9 390 euros (noir ou blanc + 100 euros)

Publicité