Ils étaient près de 65 000 à venir à l’American Tours Festival, du 1er au 3 juillet dans la ville du même nom.

L’AMT, c’est la réunion de deux volontés hors du commun : celle de Denis Schwok, le talentueux directeur de Tours événements et de… Jean Germain, l’ex-maire de Tours, décédé brutalement voici quelques mois.

L’amour de l’Amérique
L’Amérique, Denis en est amoureux depuis toujours. Partant du principe qu’il n’ y a pas d’amour sans preuves d’amour, Denis a donc voulu faire les choses en grand. Au fil des années « sa » manifestation a grandi, s’enrichissant de multiples univers (western, rodeo, tractor pulling, custom show, danse country , concerts blues et rock) pour atteindre 60 000 visiteurs venus de France… et aussi de nombreux pays européens !

Trois concerts exceptionnels
Trois concerts exceptionnels ont réuni un public enthousiaste dans le Grand Hall pour cette 10e édition :
The original blues brothers band le vendredi, mais surtout John Kay et Steppenwolf, auteur de l’hymne motard « Born to be wild » le samedi, et Johnny Hallyday le dimanche.
On ne présente plus l’extraordinaire bête de scène, les superlatifs ne pourront jamais exprimer la fusion qui existe entre l’artiste et son public. Au cours de son concert « Rester Vivant », ponctué d’anciens succès, le public assiste à une scène surnaturelle : c’est bien un homme de 73 ans qui monte sur scène et qui termine son show rajeuni de moitié ! Exceptionnel moment de communion entre la légende française du rock et son public !

Woodstock mécanique
Mais l’AMT c’est aussi un Woodstock mécanique. Les monstres du Tractor pulling ont enchanté les visiteurs : démonstrations et compétitions se succédant sur la piste spécialement aménagée au bord du Tours Speedway.
En alternance le championnat de France de Drift faisait également étape sur le Tours Speedway.
Avec le Mur de la Mort et son spectacle acrobatique à moto dans un cylindre, la Niglo’s Family a donné à chaque représentation le frisson à l’assistance.

25 trucks américains, classiques et anciens, symboles des routes US, ont fait leur show et ont participé pour la première fois à la grande parade en compagnie de plusieurs milliers de bikers dans les rue de Tours.

Le Hall Harley-Davidson a fait le plein comme les années précédentes. Les visiteurs pouvaient découvrir les nouveaux modèles sur le stand officiel de la marque.
Le Kustom Show permettait d’admirer les préparations motos. Après avoir fait le tour des stands et accessoiristes les visiteurs pouvaient même essayer les nouveaux modèles grâce au Truck Harley Experience Tours.

Près de 10 000 motos ( en immense majorité des Harley) étaient présentes durant les 3 jours de l’American Tours Festival. Les bikers se sont retrouvés samedi sur les routes du chinonais pour un run touristique et amical avant de faire la fête en soirée au Roofestitours.

Et parce qu’un anniversaire est toujours synonyme de beau cadeau, un visiteur venu de Picardie a remporté l’Harley-Davidson unique spécialement dédicacée par Willie G. Davidson… Offrir un tel spectacle pour seulement 35 € pour 3 jours : Stetson bas !

Rendez-vous est pris pour 2017, du vendredi 7 au dimanche 9 juillet pour la 11e édition.

- Site internet : www.americantoursfestival.com
- Page Facebook de AmericanToursFestival

Publicité

Commentaire (1)

Publicité