Le séisme qui a fait près de 300 morts, le 24 août, s’est produit à Amatrice en Italie, dans une zone où l’habitat est dispersé. Pour porter secours aux victimes, un groupe de motards s’est mobilisé.

Passe-partout
Mené par Mario Menicocci, un moniteur de moto tout-terrain de 56 ans, ce groupe a été créé en 2002. Les motards furent appréciés pour leur capacité à atteindre des zones rendues inaccessibles par la catastrophe. « Quand la circulation est interrompue, nous passons, dans la majorité des cas, confiait Mario a l’Agence France Presse (AFP). Un éboulement au milieu d’une rue, nous le contournons. Un pont écroulé, nous traversons la rivière si elle n’est pas trop profonde ».

Anges…
Ces motards volontaires, baptisés « les anges sur deux-roues », se chargeaient d’apporter médicaments, nourritures et moyens de communications aux personnes âgées isolées. Les valeurs de solidarité, chères au monde moto, ont permis de mobiliser facilement des troupes à deux-roues, à tel point que Mario a dû refuser des candidats faute de disposer d’un encadrement suffisant.

Ce n’est pas la première fois que les motards montrent leur courage en mettant à profit l’agilité et la rapidité de leur machine pour sauver des vies. Le plus célèbre est sans doute un autre Italien, Spadino, qui a malheureusement fini par payer de sa vie le sauvetage de personnes prisonnières du tunnel du Mont-Blanc en feu, lors de l’incendie dévastateur de 1999.

Voilà en tout cas qui va redonner du crédit à une pratique discréditée pour d’autres raisons (émissions polluantes, sécurité routière…), celle de la moto, et de la moto tout-terrain en particulier.

Photo extraite de la page Facebook de Mario Menicocci

Publicité

Commentaire (0)

Publicité