En images

Changer un levier après une chute : étape 1/1bis Changer un levier après une chute : étape 2 Changer un levier après une chute : étape 3 Changer un levier après une chute : étape 4 Changer un levier après une chute : étape 5

Extraction du levier hors d’usage

Avant de retirer la vis qui sert d’axe au levier, déposez son écrou de sécurité (Étape 1). Parfois l’axe du levier est un tube, assuré par un clip ou un écrou-frein en tôle (Étape 1 bis).

En retirant le levier, récupérez le ressort souvent logé entre lui et sa cocotte (Étape 2).

Sur les commandes d’embrayage à câble, rentrez d’abord au maximum la molette de réglage de tension (Étape 3). Ensuite, selon le cas le plus facile, extrayez le câble de cette molette, ou retirez le levier et délogez-en le câble.

S’il n’y a toujours pas assez de mou, dévissez au maximum le réglage du câble à son autre extrémité, côté moteur.

Montage du levier neuf

Première précaution, comparez le levier de remplacement avec la partie intacte de l’ancien.

Même sur une pièce d’origine (a fortiori sur une copie !), cette vérification peut éviter une énigme au montage, et surtout un mauvais fonctionnement à l’usage. Si le levier en est pourvu, dévissez au maxi le réglage de garde constitué d’une petite vis, qui traverse la partie du levier en contact avec le maître-cylindre (Étape 4).

Graissez légèrement les parties stratégiques du levier (Étape 5). Positionner l’éventuel ressort en le collant par une goutte de graisse. Sur un embrayage, placez le câble dans le levier, la gaine du câble dans la molette et enfin fixez le levier. C’est souvent plus facile que de reposer le câble une fois le levier en place.

Revissez la vis-axe et serrez modérément son contre-écrou. Sur les axes creux, un petit collier d’électricien type Rilsan passé à travers le tube offre une sécurité supplémentaire. Sur l’embrayage, retendre alors la molette jusqu’à laisser le câble libre sur 2 à 3 mm.

Vérifications avant roulage

L’éventuelle vis de réglage de la garde est à réajuster seulement quand le levier est en place. Approchez-la du maître-cylindre en laissant un léger espace avant de serrer son écrou. Faute de ce petit jeu, le frein actionné en permanence va chauffer, voire bloquer tout seul.

Dans tous les cas, soulevez la roue avant, et assurez-vous que le frein fonctionne et que la roue tourne librement levier relâché. Vérifiez que les contacts électriques s’effectuent bien : l’allumage du feu stop, et le contact qui impose de débrayer au démarrage, typique de Suzuki et de la plupart des scooters.

Publicité

Commentaire (1)

Infos en plus
Publicité