Trois motos électriques qui s’affrontent sur le circuit de Magny-Cours, c’est le championnat e-Power. Gros avantage pour les 3 seuls concurrents : la certitude de faire un podium ! Victoire pour Matthias Himmelmann du team Munch Racing Team suivi, 30 secondes plus tard, par sa coéquipière Poengsen. Chris Amendt, de l’écurie EPO Racing Team termine à presque un tour de ses adversaires.

Cette année, une nouvelle arrivante a fait un petit boum médiatique : Katja Poengsen. Cette jolie allemande que l’on croyait à la retraite s’avance comme ambassadrice du championnat. Elle était engagée, en 2003, en championnat du monde de vitesse en catégorie 250 cm3 mais a arrêté la compétition il y a 9 ans. A propos de sa nouvelle expérience en électrique, elle déclare : « Bien sûr, il n’y a pas le bruit ni l’odeur, mais tout se fait en douceur et on utilise beaucoup plus son cerveau pour être performant que sur une moto classique. »

La course en électrique n’implique pas un rythme à la hauteur des thermiques puisque, en course, ils inscrivent leur meilleur temps au tour en 1’59’’468 (petit rappel : hier en essais qualificatifs, le meilleur temps pour les machines thermiques est signé Vincent Philippe en 1’39’’769). Et le nombre de coureurs, comme on peut le constater, est encore limité. L’organisation affirme toutefois que de nombreux teams souhaitent rejoindre le championnat, mais ne peuvent le faire faute de temps ou de préparation.

Publicité

Commentaire (0)

Publicité