En images

La 5e course de la Camathias Cup s’est déroulée les 13 et 14 juillet 2014 à Assen, aux Pays-Bas, dans le cadre de l’Historic Trophy Assen organisé par l’HARC (Historische Auto Ren Club).

Cette manifestation a intégré une course de solos 50 cm3 et une de side-cars classiques. Ce sont donc 53 side-cars classiques, dont 21 pour la Camathias Cup qui ont évolué sur ce tracé large, bien dégagé et rapide de 4,5 km.

Les pays représentés dans la Camathias ?

21 Hollandais, 6 Anglais (inclus ile de Man et Ecosse), 5 Français et 1 Suisse... Les grands absents : les Belges.

Beaucoup d’Anglais qui ont traversé le Channel pour 15 jours, la course de Chimay est la semaine prochaine.

Les machines :

  • Pour les moteurs, environ la moitié en BMW, 3 Triumph dont 2 Weslake, 2 Tridents, 2 Honda 750, 1 Guzzi, 1 Norton Commando, un Harley Davidson et un IMP.

Lors d’une longue discussion avec Ian Barnes, le président du SACU (équivalent d’un président de ligue FFM) s’inquiétait de la disparition progressive, pour des raisons de fiabilité, des moteurs autre que BMW.

  • Pour les châssis... beaucoup de MRE (Mike Richards Equipe) ces petits châssis hyper performants que nous avons vus arriver en France depuis deux ans.
  • Dans le reste du parc side-car... des surprises : un side à moteur Trabant de 1952, un châssis Komnik avec un moteur Morris Cooper 1200 cm3 de 1965, une Vélocette grande roue à alcool, etc.

Temps parfait pour la course, après avoir craint la pluie sur la route, le ciel s’est enfin dégagé après Anvers et les nuages épars ont maintenu une température bien agréable pour rouler.

Vendredi, les Hollandais nous ont fait une belle présentation d’un contrôle technique « fouillé ». Exemple : Le contrôle du freinage par fil frein des pinces de frein sur la roue du side ...

Coté administratif, Anja Braas, avec le sérieux et le sourire qui conviennent, a parcouru l’ensemble du paddock pour assurer une bonne communication.

Très bonne ambiance, même si la langue n’est pas la même, la préoccupation des paddocks est toujours la mécanique... et puis pour l’aspect convivial, c’est quand même entre francophones que nous nous sommes retrouvés vendredi et samedi soir.

Samedi matin, essai chrono pour définir la position en grille de départ. Et là, les ennuis commencent... le circuit sera parsemé de sides en pannes. Seulement 13 sides finiront la deuxième manche.

Les particularités de cette course Hollandaise :

  • Dimanche les courses ne commencent qu’à 11 heures : la fin de la messe ou le repos dominical des habitants à proximité ? La première hypothèse est quand même plus pittoresque.
  • Tour de formation sur la moitié du circuit et départ immédiat ce qui fait gagner beaucoup de temps de mise en place.

Et les résultats me direz-vous... et bien le premier équipage est de loin le plus jeune : Colin Lewis & Sébastien Bar, domineront les 2 courses avec, en course 2, un meilleur temps au tour de 2’14’’484 : deux secondes de moins que le suivant.

Rappelons que Colin et Sébastien avait fait 1er à East Fortune, battant le record du tour. Ils passent donc en tête du challenge après ces deux victoires à Assen.
Les résultats cumulés seront fournis après la course de Chimay.

Coté français :
Meilleur temps pour Bruno et Valérie Sylvestre Baron qui malheureusement ne feront pas un tour en course 2.

Jean Claude Bigot & Paul Davoust ont démonté leur 750 cm3 entre toutes les manches... un problème de joint de culasse qui les obligera à arrêter chaque fois au bout de quelques tours.

Christian Durand & Antoine Crosnier rouleront comme Christian en a l’habitude : propre et sans bavure... rapide aussi sauf qu’ici le contexte est un peu plus exigent.

Le sort a enfin lâché les baskets de Jean Claude & Odile Pietu qui cette fois finiront les 2 courses.

Et puis un grand malchanceux, Pascal Jaguzinski et son passager Germain Sacchettini : Ils n’ont pas atteint la fin de la pit lane pour tomber en panne... Chaîne de distribution ils quitteront le circuit dès samedi pour réparer pour Chimay, la semaine prochaine.

Odile de La Main Au Panier pour Moto Mag

Publicité

Commentaire (0)

Publicité