Cette 78e édition du Bol d’or fera partie des grandes épreuves de l’endurance moto. Avec une météo capricieuse, les chutes ont été nombreuses et les rebondissements indénombrables. Dans le chaos général, le Kawasaki SRC a été héroïque et remporte ce Bol d’or 2014. Pourtant, rien n’était joué…

Le SRC héroïque
Le Kawasaki SRC a réalisé la quasi-totalité des 24 heures avec seulement deux pilotes, Nicolas Salchaud et Grégory Leblanc. Matthieu Lagrive, blessé aux essais libres du jeudi, n’a pu assurer que deux relais, un sur le sec et un sur le mouillé.

Après une première heure de course marquée par la chute pour la n°11, Gilles Stafler a dû abuser de ses pilotes pour atteindre, en fin de course, la première place. Spectaculaire.

Le GMT 94 remarquable
L’équipe de Christophe Guyot assure une magnifique deuxième place. Le Yamaha GMT 94, malgré une chute et un long passage au stand le dimanche matin, a pu conserver son podium grâce au talent de ses trois pilotes : David Checa, Kenny Foray et Matthieu Gines.

Podium pour le Junior Team !
Encore une belle surprise sur la troisième marche du podium. Inscrit en catégorie Superstock, le Junior Team LMS a fait une course incroyable et remporte la victoire dans sa catégorie. Baptiste Guittet, Étienne Masson et surtout Gregg Black ont fait un travail incroyable durant les 24 heures de courses.

Top 5
En 4e position, on retrouve un rescapé de ces difficiles 24h : le Bolliger Team qui, après de nombreuses déconvenues, a réussi, au prix de chronos impressionnants, à remonter au pied du podium. Le Team Motor Event complète avec brio le Top 5 du Bol d’Or 2014.

Des favoris qui abandonnent
Dans cette course imprévisible, il y eut de grands favoris qui ont fermé le rideau de leur stand. La Honda Racing en premier a jeté l’éponge, le dimanche matin. L’équipe officielle a pourtant mené sans faiblir le Bol d’Or. Mais une casse moteur a subitement mis fin à la course pour la Honda CBR 1000 RR SP.

Autre grand favori à être tombé, le SERT. Alors qu’il se battait pour la première place, le team de Dominique Méliand a été contraint à l’abandon, vers 4 heures du matin, après une chute et une blessure de Vincent Philippe. Dur !

Au total, ce sont 18 équipes qui ont signé la feuille d’abandon tout au long du week-end. On retiendra la Yamaha n°7 du Yart, l’équipe 100 % féminine des Amazones Fire qui n’aura pas roulé longtemps, le Team 18 des sapeurs-pompiers, mais aussi des favoris en Superstock comme le n°95 du QERT et la n°67 du Starteam. Seuls 28 teams ont passé la ligne d’arrivée.

Pour sa dernière édition à Magny-Cours, le Bol d’Or 2014 nous a offert un spectacle de chaque instant. Rares ont été les moments où les spectateurs se sont ennuyés tant les faits de course ont été nombreux. Une course qui rappelle à tous le noble art qu’est l’endurance moto et la difficulté de cette discipline. Bravo à tous les pilotes !

Publicité

Commentaire (0)

Infos en plus
Publicité