Victime d’une lourde chute en début de semaine dernière, lors des essais de la première épreuve du championnat du monde Superbike, qui a eu lieu le 22 février sur le circuit de Phillip Island en Australie, Randy de Puniet a pris le départ des deux manches en dépit d’importants hématomes au niveau des fesses, mais aussi de plusieurs côtes cassées.

Quand on voit le résultat, posté sur Twitter avant les courses par son team manager chez Crescent Suzuki, Paul Denning, on se dit que le Français a du avoir chaud aux fesses.

« J’en ai vraiment bavé... Je n’arrivais plus à bouger la moto, j’avais mal au dos, aux bras, je parvenais à peine à utiliser les commandes », a expliqué Randy de Puniet à l’Equipe. Mais celui qui reste un habitué des glissades plus ou moins contrôlées en MotoGP n’a pas manqué de courage : il s’est assis sur la selle pourtant peu rembourrée de sa Suzuki, dimanche, pour terminer 7e de la seconde manche, après avoir été 17e à la première.

À l’issue de l’épreuve australienne du championnat mondial de Superbike, de Puniet est classé 11e. La seconde course de la saison aura lieu le 22 mars en Thaïlande. Il a donc un mois pour panser ses plaies…

Dans la boutique :
A lire absolument pour pas se râper son beau derrière, le test des Jeans moto renforcés dans Moto Magazine de Mars 2015

Publicité

Commentaire (0)

Publicité