Du haut de ses 28 piges (et 48 pages…), Miss Harley est une petite nana qui rêve de liberté. Aussi se lance-t-elle avec enthousiasme dans la moto. Un enthousiasme qui sera quelque peu douché par la tendresse légendaire de l’univers motocycliste…

Avec sa naïveté, elle va découvrir puis chambouler les codes et a priori du monde quasiment masculin des bikers. Elle va plonger dans la Kustom kulture, le rockabilly, les fifties, le tatouage. Souriante (mais pas toujours), libre et rebelle, Miss Harley est un brin de femme pimenté et sans concession.

750 Street
Sa moto ? La Harley-Davidson 750 Street, modèle basique de la gamme Dark Custom. « Sa maniabilité, son agilité et son potentiel de customisation font de la Street une moto parmi les plus populaires chez les nouveaux adeptes de la marque et notamment les femmes », précise l’importateur français de la marque américaine.

Notre critique
Si les gags de cette nouvelle bande dessinée ne tombent pas tous juste, les dessins de motos et l’ambiance laissée par les illustrateurs, dont Philippe Gürel qui n’est pas inconnu des lecteurs de Moto Magazine, en font une « BD moto » fraîche et sympa. Dans l’air du temps aussi, puisqu’un nombre toujours croissant de représentantes de la gent féminine se lance sur un deux-roues, et ça lui fait du bien, au monde du deux-roues.

La principale qualité que l’on saura reconnaître aux auteurs est d’avoir su se jouer des clichés et de réussir à être drôle dans un genre, la « BD de gags d’une page sur la moto », largement exploré depuis des lustres.

Un mot sur les auteurs
. Le scénariste : Mickaël Roux est un parfait autodidacte qui a signé chez Carabas les séries « Piraterie », « Beurk », « Jour de pluie » et « Les Passeurs », avant de rejoindre Bamboo avec « Jeux de gamins ». Il signe en 2013 « Confessions d’un canard sex-toy » avec son compère Arnaud Poitevin qu’il retrouve sur « Miss Harley ».

. Le dessinateur : Arnaud Poitevin a d’abord été illustrateur jeunesse pour les magazines J’aime Lire et Spirou avant de se consacrer à la bande dessinée à partir de 2005, avec la parution de son premier album « Orge l’ogre ». Il signe en 2013 « Confessions d’un canard sex-toy » et revient en 2016 pour « Miss Harley ».

. Le dessinateur expert ès-motocyclettes : Pour croquer au plus précis notre engin préféré, il fallait un expert. C’est Philippe Gürel qui a endossé ce rôle, lui qui est également illustrateur pour Moto Magazine. Cet as du crayon tout autant que du guidon, méticuleux mais drôle (si c’est possible !) a également édité tout seul dans son petit coin les recueils d’illustration « Les Flat-twins » et « Les Américaines ».

En vente dans la Boutique Motomag.com

- BD : « Miss Harley » tome 1

Par Mickaël Roux, dessins de Philippe Gürel et Arnaud Poidevin
Éditions Bamboo
Format 21 x 28 ,5 cm
48 pages
10,60 €

- Recueil d’illustrations « Les Flat-twins » par Philippe Gürel

- Recueil d’illustrations « Les Américaines » par Philippe Gürel

Publicité

Commentaire (0)

Publicité