9h30, samedi 16 avril. Une dizaine de motard de la FFMC 37 (Indre-et-Loire) part de Tours en direction de Blois pour récupérer « les potes » du 41 (Loir-et-Cher) et assurer la sécurité du cortège. Les 150 motards présents à Blois en ont profité pour installer quelques banderoles sur la préfecture du Loir-et-Cher avant de rejoindre les manifestants tourangeaux.

Arrivé vers 11h30 à Tours, sous une météo très mitigée, c’est un groupe de presque 500 motos et 700 participants qui s’est ensuite dirigés vers la Mairie de Tours. Une fois stationnées sur la place Jean Jaurès, sans omettre de laisser l’accès au secours et aux transports en commun, les motards ont pu sortir leur casse croûte et leur parapluie. Un pique-nique qui a permis d’informer les passants sur le pourquoi de leur opposition au contrôle technique, pas toujours bien comprise du grand public.

Les manifestants sont repartis vers 14 heures pour un parcours de plusieurs dizaines de kilomètres, sans négliger au passage de « décorer » le siège local du parti « Les républicains ». Cette virée a été l’occasion pour les manifestants de signaler des infrastructures mal entretenues, de bâcher deux radars, le premier sur la rocade, le second sur la RD 140. Ce dernier a également été signalé aux usagers car plusieurs intersections séparent le panneau d’annonce du radar lui-même.

Les participants se sont également réchauffés autour d’un pot de l’amitié organisé chez un accessoiriste partenaire et adhérent FFMC qui, pour l’occasion, offrait la TVA sur tous les équipements de sécurité. Il souhaitait ainsi suggérer au gouvernement une mesure susceptible de réellement améliorer les chiffres de l’accidentologie des motards. Tout en précisant : « s’ils veulent récupérer l’idée, je ne leur ferai pas de procès ! »

Pour boucler cette journée, la préfecture de Tours a également été décorée par la FFMC en partenariat avec et la FBF (Fédération des Bikers de France) qui se joint depuis quelques mois au combat contre le contrôle technique. « Nous nous battons pour les mêmes choses. Ensemble nous serons plus fort » explique Bruno, délégué FBF Indre-et-Loire.

Malgré le temps mitigé, l’ambiance était bonne et la détermination forte , a ne pas se laisser faire, étaient présentes. Le sérieux de l’organisation et le comportement des manifestants a également été salué, aussi bien par les encadrant FFMC que par les responsables des transports en commun de l’agglomération tourangelle, accompagnant la manifestation.

À lire : Les raisons de la colère des motards
Tous les comptes-rendus des manifs des 16 et 17 avril

Dans la Boutique Motomag.com

- Commandez le tee-shirt Stop au contrôle technique

 - 
Publicité

Commentaire (0)

Publicité