En images

Yamaha YBR 125 Custom : fiable et économique Yamaha YBR 125 Custom : finition moyenne Yamaha YBR 125 Custom : joli mais en retrait Yamaha YBR 125 Custom : gare aux pneus !
Article

Elles avaient la cote, les petites Suzuki GN et autres 125 SR à la fin des années 90… Oubliées des chaînes de production japonaises pendant une dizaine d’année, seules les marques chinoises et coréennes semblaient encore s’intéresser à ces customs de petites cylindrées.
C’était sans compter sur Yamaha qui décide cette année de transformer sa fameuse YBR en petite moto Vintage et (presque) rebelle.
Au programme des transformations, profusion de plasti-chrome, réservoir goutte d’eau, guidon haut, garde-boue enveloppant, énorme silencieux et selle au ras des pâquerettes (760 mm, soit 20 mm de moins que le modèle basique).

D’un point de vue esthétique, ces changements alourdissent un brin la ligne, et ces modifs jouissent d’une finition à peine supérieure à la concurrence chinoise : té de fourche embouti de travers, absence de warning et de coupe-contact au guidon.
Techniquement, la custom conserve son petit monocylindre 4-temps refroidi par air désormais équipé de l’injection (efficace).
Elle perd 10 mm de débattement à l’avant (110 mm), rend 35 mm de garde au sol (à cause de la roue arrière qui passe de 18 à 16 pouces) et prend trois kilos. Pour finir, ses pneus larges, encore plus glissants que ceux de la version de base sont un véritable scandale ! (lire notre Z’humeur, p. 17).
Malgré ces régressions, la petite machine profite toujours d’une facilité de prise en main étonnante, même si la position est au final plus fatigante. Le guidon haut rend également les braquages moins évidents.

Verdict. Affichée 2.490 euros, cette version Custom fiable et efficace n’a vraiment d’intérêt que pour les amoureux du genre.
Nous lui préférons la version de base, 300 euros moins chère. Avec cette économie, on peut l’équiper, au moins, de pneus dignes de ce nom...

 - 
Infos en plus
Publicité