Voici le trou comblé avec un modèle d’un gabarit proche du Piaggio X9 et au solutions techniques simples. Le juste milieu... Contrairement au T Max, ce Majesty adopte la solution classique du bloc moteur oscillant. La motorisation est dotée d’une alimentation par injection et d’un arbre d’équilibrage pour atténuer les vibrations.
Il satisfait les normes euro 2 sans pot catalytyque. Les jantes sont de 14 pouces à l’avant, de 13 à l’AR et accueillent des pneux plutôt larges (120/80-150/70).
L’instrumentation à cristaux liquide est complète, elle comprend un système anti-démarrage ; le tableau de bord intègre un compte-tours. Le coffre sous selle offre une capacité remarquable de 60 litres et peut accueillir deux intégraux.
La face avant reçoit une double optique annoncée puissante et plutôt seyante comme le feux AR, à LED. La position de conduite et l’assise sont confortables. Le système anti-démarrage apporte un plus en matière de lutte contre le vol.

Extrait de l’essai paru dans Moto Magazine n°201

Infos en plus
Publicité