Essai

Sorti en 2007, le SH 300 se présente comme la référence des scooters à grandes roues. Cette année, Honda présente sa 3e version, légèrement améliorée. C’est parti pour un galop d’essai à Rome, capitale de l’Italie... et du scooter.

À l’observer, posé sur sa béquille centrale, ce SH 300 présente bien avec ses deux optiques à l’avant dotés d’éclairage à leds et clignotants intégrés, ses jantes à 12 bâtons, ses petits éléments en plastique imitation chrome...

Bienvenue à bord
Le « commuter » est bien installé à son guidon. Le plancher plat et la selle large l’accueillent confortablement. Face à lui, un tableau de bord esthétique avec un compteur de vitesse central encadré par une jauge à essence et de température. Pour le reste des infos, un écran affiche deux trips, la conso instantanée et moyenne et l’horloge. Toutes les commandes y sont, excepté le warning. Dommage.

Transpondeur
Côté pratique, le coffre sous la selle peut accueillir (enfin !) un casque intégral, un très bon point. Une prise 12 V est également disponible à cet endroit, ainsi qu’une petite trousse à outils. Enfin, le scooter démarre sans clé, avec un transpondeur dans la poche.

Manque de protection
Avec une linéarité exemplaire, le monocylindre 4-temps de 279 cm3 refroidi par eau propulse son pilote avec entrain, atteignant des vitesses raisonnables à un rythme surprenant. Il dépasse sans mal les 140 km/h, largement de quoi évoluer sur les grands axes autour des métropoles. C’est à ces allures que le manque total de protection se fait le plus flagrant. Pour résoudre ce problème, il faudra piocher dans la bulle haute ou les pare-main disponibles en option.

Empattement court
L’empattement court assure une maniabilité exemplaire et les jantes de 16 pouces rendent l’ensemble stable et rassurant. Les suspensions permettent d’absorber les méchantes aspérités de la route.

Même si le freinage couplé de la version 2011 a été abandonné, les simples disques de 256 mm à l’avant et à l’arrière font le travail et l’ABS de série intervient au bon moment, sans être intrusif. Comme à son habitude, Honda reste irréprochable dans le comportement de ses productions.

Verdict
Agile, stable et puissant pour la ville, le SH 300 i représente l’outil idéal pour se déplacer dans la circulation urbaine. Seules ombres au tableau, l’espace de rangement qui, même s’il est amélioré, risque encore d’être limite pour le marché français, et le prix qui grimpe de 200 € par rapport à la version précédente et atteint les 5.349 € tout de même.

Dans la Boutique Motomag.com
- Guide « 100 Conseils de conduite moto et scooter »

Commentaire (0)

Fiche technique

Honda SH300i (données constructeur)
Moteur
Monocylindre refroidi par eau 4T, 1 ACT
Cylindrée (al. x cse) : 279,1 cm3 (72 x 68,5 mm)
Puissance maxi : 24,8 ch (18,5 kW) à 7.500 tr/min
Couple maxi : 25,5 Nm à 5.000 tr/min
Alim./dépollution : injection/Euro 4
Transmission
Automatique
Transmission finale par courroie
Partie-cycle
Frein av (étrier à x pist.) : 1 disque Ø 256 mm (2 juxt.)
Frein ar (étrier à x pist.) : 1 disque Ø 256 mm (1)
Réservoir (réserve) : 9 litres (n.c.)
Poids en ordre de marche : 169 kg
Pratique
Hauteur de selle : 805 mm
Coloris : gris, bleu, argent
Tarif : 5.349 €

Publicité