Puissante, la mécanique alimentée par injection est taillée pour affronter la concurrence. Cependant on ne peut demander à un moteur de 125 cm3, si volontaire soit-il, de propulser un engin de 175 kg avec la même motricité qu’un propulseur de 300 cm3.

Du coup et malgré ses 15 ch, le S3 ne brille guère à l’accélération. Plus de 6 secondes lui sont nécessaire pour atteindre 50 km/h. Une fois lancé, il se rattrape sur les reprises au dessus de 60 km/h et emporte son pilote jusqu’à 110 km/h réels.

Maniabilité et freinage couplé

Mais à vitesse élevée, la partie cycle montre ses limites. Des vibrations importantes sont relayées par le guidon. La direction manque de précision dès 90 km/h. Lorsque le bitume se dégrade ou cède la place aux pavés, les suspensions mal accordées, trop souples à l’arrière et dures à l’avant, créent un inconfort pénible.

Le S 3 se rattrape pourtant sur la maniabilité grâce à un diamètre de braquage réduit. Commandé via le levier gauche, le freinage couplé (disque avant et arrière) favorise la stabilité lors des manœuvres d’urgence.

Vitrine technologique de la marque

Très innovante, pour cette marque, en 2011, l’esthétique fluide reste d’actualité en 2014. Les optiques soignées offrent une bonne visibilité par les autres usagers. La selle confortable et basse (760 mm) accueille aisément les plus petits.

Mais les pilotes de plus de 1,70 m doivent placer les pieds dans les encoches creusées dans le tablier. Simple et complète, l’instrumentation de bord reste lisible en toutes circonstances.

Lors de sa sortie, le S3 se voulait la vitrine technologique de la marque et proposait une clé à transpondeur, dite « smartkey », permettant de démarrer clé en poche. Il s’agissait de montrer que la technologie coréenne pouvait rivaliser avec celle des Européens et des Japonais pour se démarquer de l’image de petite qualité véhiculée par les marques d’extrême orient (Corée, Taiwan, Hong Kong, Chine…).

Daelim n’est pas seulement un constructeur, c’est aussi un important fournisseur de composants utilisés par de nombreuse autres marques.

Chargement et rangement

Le coffre accepte un casque intégral et quelques bricoles. Le chargement est facilité par un plancher plat et un crochet d’arrimage. Deux compartiments aménagés dans le tablier offrent un petit espace de rangement facile d’accès. L’un ferme à clé et contient une prise 12 V.

Le Daelim 125 S3 en 2014

Toujours en haut du catalogue 125 de la marque, le Daelim S3 offre une alternative très économique au gratin des scooters GT (Piaggio X10, Honda Silver Wing, Yamaha XMax). Vendu 3.299 €, le 125 S3 Touring 2014 coûte même moins cher qu’un 125 Honda SH (3.349 €) mais à peine moins qu’un Peugeot 125 City Star Active (3.399 €). Même en option, il ne propose hélas pas d’ABS. Un Daelim 125 S3 d’occasion (2011 à 2013) se négocie entre 1.470 € (Sporting 2011) et 2.430 € (Touring 2013).

Fiche technique

Moteur : monocylindre 4T, refroidi par liquide, double ACT et 4 soupapes
Cylindrée : 125 cm3 (56,5 x 49,5 mm)
Puissance maxi : 14,82 ch à 9.860 tr/min
Couple maxi : 1, 22 m.kg à 8.400 tr/min
Alimentation : injection électronique
Boîte de vitesse : variateur automatique
Transmission secondaire : par courroie
Frein AV : 1 disque flottant Ø 240 mm (étriers à 4 pistons)
Frein AR : 1 disque Ø 220 mm (étriers à 2 pistons)
Réservoir (réserve) : 12 litres (1,9 l)
Poids à sec : 159 kg
Consommation : 5 litres/100 km
Coloris : Argent titaniul, blanc ou noir
Prix : en 2011 : 3.450 €
Prix neuf 2014 : 3.299 € (125 S3 Touring)
Cote en occasion : 1.470 € à 2.450 € (état propre selon kilométrage)

Publicité