Essai
Article

Remplaçant la BMW K 1200 LT en 2011 dans le but de concurrencer l’inoxydable Honda 1800 Goldwing, cette 6-cylindres en ligne bavaroise pâtissait d’une boîte de vitesses lente et bruyante, guère en adéquation avec le confort feutré d’ensemble.

BMW a profité de la mise en conformité à la norme Euro 4 pour régler ce point et faire doucement évoluer les lignes. Elle se dote en outre d’une marche arrière électrique (960 € en option) et peut profiter d’un pack radio à 1 190 €.

Confort confort…
À son bord, les éléments de confort se montrent omniprésents (bulle électrique, double selle moelleuse-réglable-chauffante…) et la position buste droit permet d’enchaîner les heures de roulage sans la moindre fatigue. D’autant que son 6-cylindres de 1 649 cm3 délivre un couple digne d’un Airbus au décollage : 17,85 m.kg à 5 250 tr/min !

Et il se trouve désormais assisté de la boîte six à shifter pro qui permet de passer les rapports ou de rétrograder d’une simple pression du pied sans couper les gaz. Un plus pour les sportifs qui veulent profiter des 160 chevaux, même si enrouler en sixième sous les 2 000 tr/min fait aussi partie de son répertoire.

Assistances électroniques
L’électronique prend une place grandissante grâce à une nouvelle centrale IMU (ABS et contrôle de traction gérés en fonction de l’inclinaison de la moto) et des suspensions ESA qui deviennent « dynamics », comprenez anticipatives. Des assistances d’autant plus agréables qu’elles sont peu perceptibles.

Service d’appel d’urgence en option
Ajoutons que le constructeur allemand propose, en option, un système e-call, ou « appel d’urgence intelligent », qui permet de faire intervenir les secours sans intervention du conducteur : si un choc est détecté, un appel est transmis à celui-ci via la radio à bord ; si le conducteur ne répond pas, les secours sont alertés. L’option coûte 300 €.

Verdict
Plus sportive qu’une Yamaha FJR, notamment avec sa boîte de vitesses, proche d’une Goldwing côté confort (duo mis à part), la version 2017 de la BMW K 1600 GT devient un compromis idéal. Il y a bien peu à lui reprocher, si ce n’est son poids et ses innombrables options qui font grimper la version que nous avons essayée à 27 655 euros.

À lire dans Moto Magazine n°335 (mars 2017), l’essai complet de la BMW K 1600 GT

Pour être certain de le lire, abonnez-vous via la boutique en ligne

Commentaires (7)

Fiche technique

BMW K 1600 GT ((données constructeur)
Moteur
- Type : 6-cylindres en ligne refroidi par eau ; 4 T, 2 ACT, 4 soupapes par cylindre
- Cylindrée (al. x cse) : 1 649 cm3 (72 x 67,5 mm)
- Puissance maxi : 160 ch à 7 750 tr/min
- Couple maxi : 17,85 m.kg à 5 250 tr/min
- Alim./dépollution : injection / Euro 4
Transmission
- Boîte de vitesses : 6 rapports
- Transmission finale : par couple conique
Partie-cycle
- Frein Av (étrier à x pist.) : 2 disques Ø 320 mm (4 opp.)
- Frein Ar (étrier à x pist.) : 1 disque Ø 320 mm (2)
- Pneus Av-Ar : 120/70 R17 - 190/55 R17
- Réservoir (réserve) : 26,5 litres (n. c.)
- Poids à vide (sans valises) : 319 kg
- Hauteur de selle : 810 à 830 mm
- Coloris : rouge, noir, bleu/noir
- Garantie  : 2 ans pièces et M.O., assistance
- Prix : à partir de 22 750 euros (hors options)

Publicité