Essai

En images

BMW F 800 R : bicylindre parallèle rugueux BMW F 800 R : bloc optique plus moderne BMW F 800 R : repose-pieds avancés BMW F 800 R : freinage efficace BMW F 800 R : tableau de bord fonctionnel BMW F 800 R : plus aérienne

Lancée en 2009, la BMW F 800 R avait pour objectif d’attirer des motards plus jeunes que la moyenne des béhèmistes, habituellement clients de motos premium. Un objectif raté sur ce segment où la concurrence est rude et où la demi-mesure n’a pas sa place… La première F 800 R, positionnée à cheval entre routière pratique et roadster sage, n’était tout simplement pas assez fun. Que dire de son look, avec ses feux asymétriques rectangulaires ?

Peau neuve
En 2015, la BMW F 800 R fait peau neuve, aussi bien en matière esthétique que technique. Pour le style, fini les optiques curieuses, place à un phare plus classique. Flancs de carénages, cache-radiateur et garde-boue avant ont aussi droit à un ravalement de façade.

Fini, aussi, la fourche basique remplacée par une modèle inversé, équipé d’étriers radiaux Brembo, la marque qui est au freinage ce que Moët & Chandon est au champagne ! Le moteur gagne 3 ch, les deux premiers rapports de boîte sont plus courts et l’ABS est désormais de série.

Nouvelle position de conduite
Les premiers tours de roue dévoilent une nouvelle positon de conduite avec une selle plus basse, des repose-pieds avancés et descendus de 10 mm et un guidon au cintre revu. Le triangle fesses-genoux-pieds génère une position plus relax.

En ville, les deux premiers rapports sont les bienvenus, la moto détalant à chaque stop dès que l’on ouvre les gaz. Une vivacité qui sonne comme un atout au milieu de la circulation.

Moteur rugueux
En revanche, le moteur se montre toujours aussi rugueux. Vibrations, sonorité, caractère… le bicylindre parallèle semble toujours souffrir dès qu’on le sollicite, et la boîte n’est pas des plus douces, notamment à bas régime.

Freinage efficace
Côté freinage, le changement est marqué. Les étriers radiaux et le nouveau maître-cylindre apportent une puissance et un mordant vraiment efficaces, le tout bien absorbé par la nouvelle fourche, visiblement mieux freinée en précontrainte et en compression hydraulique que l’ancien modèle.

Pour ce qui est des 3 ch supplémentaires, là encore, il est difficile de sentir la différence avec l’ancien bloc 87 ch. Plus de couple et un peu moins de vibrations auraient été plus appréciés que ces quelques poneys…

Verdict
La F 800 R millésime 2015 avance de sérieux atouts. Ligne moins ingrate, ABS de série et plus fun à l’usage, pour un tarif de 8.500 € en version de base, sans suspensions ESA ni béquille centrale. Elle offre une pointe de plaisir tout en restant d’une polyvalence supérieure à la concurrence. Bémol tout de même, si on tape dans les packs optionnels, très tentants, la facture grimpe à plus de 10.000 € ! Et là, ce n’est plus une si bonne affaire.

Dans la boutique Motomag.com :
- La BD Les flats twin de Philippe Gürel
- A télécharger immédiatement, le comparatif Roadsters de la - BMW F800 avec les Yamaha 850 MT-09 - Kawasaki Z 800 - MV Agusta 800 - Triumph 675

Fiche technique

BMW F 800 R (Données constructeur)
Moteur
Type  : bicylindre en ligne refroidi par eau 4 T, 2 ACT, 4 soupapes par cylindre
Cylindrée (al. x cse) : 798 cm3 (82 x 76,6 mm)
Puissance maxi : 90 ch à 8.000 tr/min
Couple maxi : 8,7 m.kg à 5.800 tr/min
Alim. /dépollution : injection/Euro 4
Transmission
Boîte de vitesses : 6 rapports
Transmission finale par chaîne
Partie-cycle
Frein Av (étrier à x pist.) : 2 disques Ø 320 mm (4 opp.)
Frein Ar (étrier à x pist.) : 1 disque Ø 265 mm (simple piston)
Réservoir (réserve) : 15 litres (3)
Poids tous pleins faits : 199 kg
Hauteur de sellle : 790 mm
Pratique
Coloris : blanc, bleu/noir, bleu/blanc, noir/blanc
Garantie : 2 ans pièces et M.O., assistance
Prix : 8.500 euros (hors options)

Publicité