Sujet

Pascal
le 21 décembre 2009 à 16:58

Sécurité routière : le mauvais état des routes sans l’État

Selon un rapport sénatorial concernant le projet de loi de finance 2010, avec un budget alloué par le gouvernement en baisse, l’état des routes dans toute la France n’est pas près de cesser de se dégrader.

Lire l'article
Tous les messages

Anonyme

le 22 décembre 2009 à 16:32

Sécurité routière : le mauvais état des routes sans l’État

Concernant la RCEA, qui est une route gérée par l’État, le financement de son entretien dépend donc du ministère du développement durable de Borloo (via les PDMI pour les grands travaux). Et comme chacun sait, depuis le grenelle de l’environnement, la route n’a plus le vent en poupe. Les crédits sont orientés vers le ferroviaire notamment.
Pour les RD, le financement de leur entretien dépend de la politique du conseil général qui doit faire un choix entre l’entretien de ses routes ou la mise en place de politiques sociales. L’état des routes départementales va donc sans doute empirer dans les années à venir car peu de CG vont laisser tomber l’action sociale (protection de l’enfance, RSA...), la construction et l’entretien des collèges, les transports scolaires... au profit de coûteuses réparations des routes...

Répondre à ce message

Anonyme

le 22 décembre 2009 à 15:35

Sécurité routière : le mauvais état des routes sans l’État

Ouais, voire les pavés, mais ça c’est banni depuis mai 68, on se demande bien pourquoi !

Répondre à ce message

Anonyme

le 22 décembre 2009 à 14:20

Sécurité routière : le mauvais état des routes sans l’État

C’est tout simplement un des effets de la "décentralisation des pouvoirs de l’Etat aux collectivités territoriales"... ainsi l’Etat se décharge de ses responsabilités en laissant aux communes, communautés de communes............... le soin d’entretenir les routes et autres... en gros c’est "démerdunzizich" !!! On les laisse se démerder, augmenter les impôts locaux et nous on se goinfre sur les impôts indirects tels que les PV des radars !!! Pauvre France de merde !...

Répondre à ce message

Anonyme

le 22 décembre 2009 à 14:12

Sécurité routière : le mauvais état des routes sans l’État

C’est une des raisons pour lesquelles je suis passé aux 3 roues ! V

Répondre à ce message

Anonyme

le 22 décembre 2009 à 11:52

Sécurité routière : le mauvais état des routes sans l’État

Avec un raisonnement pareil, on se demande pourquoi on goudronne encore les routes.
Même si la route n’est pas un circuit,il y a un minimum d’entretien à faire si on ne veut pas que les gens se foutent en l’air à moto comme en voiture. Sinon on peut revenir aux chemins de terre comme dans le bon vieux temps.

Répondre à ce message

Anonyme

le 22 décembre 2009 à 10:56

Sécurité routière : le mauvais état des routes sans l’État

Chaussées dégradées, abords incertains,
En fait, m’en fout un peu : la route n’est pas un circuit. J’ai deux alliées précieuses : Prudence et Expérience. De plus, mes montures sont plutôt polyvalentes, elles sont à l’aise en toutes circonstances. J’ai encore bien de la marge jusqu’à ce que les routes ne me soient plus particables ! ^^

Répondre à ce message

Anonyme

le 22 décembre 2009 à 08:18

Sécurité routière : le mauvais état des routes sans l’État

C’est que ça coûte cher les réceptions à Versailles lorsqu’on rassemble tout l’UMP et les banquiers importants !
Il semble que cette parodie de démocratie convient à la majorité des électeurs ?!!!
Misère !!!!!!!!

Répondre à ce message

Anonyme

le 21 décembre 2009 à 21:04

Sécurité routière : le mauvais état des routes sans l’État

mais c’est tout simple, il va renflouer les banques.

Répondre à ce message

Anonyme

le 21 décembre 2009 à 20:50

Sécurité routière : le mauvais état des routes sans l’État

Je suis assez étonné que l’état et les collectivités semblent ne pas trouver le budget pour maintenir leurs routes en état alors qu’étrangement, ils paraissent n’avoir aucune difficulté pour le boucler lorsqu’il s’agit de les "égayer" (?) avec des chicanes, des ralentisseurs, des TPC ornés de jardinières, des giratoires décorés de piquets ou de bornes en métal et j’en oublie...

Répondre à ce message

Anonyme

le 21 décembre 2009 à 18:08

Sécurité routière : le mauvais état des routes sans l’État

Mais bon sang où va l’argent des radars ?

Répondre à ce message