Sujet

Thierry
le 5 juin 2005 à 19:09

Mugello : Le lauréat Rossi

MotoGP : Trio italien pour un podium

JPEG - 42.6 ko
Dans la première partie de course, Valentino Rossi (N°46) a su résister à la pression que lui ont mis les deux pilotes Honda : Marco Mélandri (N°33) et Max Biaggi (N° 3).

Le podium du motoGP est à 100% italien, avec un Valentino Rossi radieux sur la plus haute marche. Il est suivi par Max Biaggi, qui a remis sa Honda RCV en selle et enfin la troisième place revient à Loris Capirossi sur Ducati.

Dès le début de course, les choses semblaient jouées d’avance puisque « Il Dottore » s’empare du commandement des opérations assez facilement, alors qu’il n’est parti qu’à la quatrième place. Il est suivi par un Marco Mélandri ( Honda N°33) très déterminé. Dès le deuxième tour, « Vale » a déjà creusé un écart et Sete Gibernau ( Honda N°15), qui occupe la troisième place est déjà distancé avec Max Biaggi (Honda N°3) sur ses talons.

« L’empereur romain » se met alors en chasse et ne tarde pas à remonter ses adversaires pour apparaître dans les roues de son éternel rival. Au même moment, voulant suivre le rythme et sans doute déconcentré par la réussite de ses adversaires, Sete Gibernau va à la faute. On peut dire que le championnat est quasiment fini, pour lui car à la fin de ce 5ème Grand Prix il compte déjà 67 points de retard sur Rossi.

Max Biaggi et Rossi se livrent alors à une duel de toute beauté, Rossi se faisant même une grosse chaleur à quatre tours de l’arrivée. Mais cela ne déconcerte nullement le prodige italien qui reprend les rennes de la course à trois tours de l’arrivée.

Pendant ce même laps de temps, la même bataille oppose Marco Mélandri à Loris Capirossi. Le pilote de la Ducati arrivant toujours à s’infiltrer à l’intérieur avant de se faire repasser par son adversaire à l’extérieur.

Dans le dernier tour Capirossi lance ses dernières forces dans la bataille et s’empare de la troisième place avec 10 centièmes d’avance sur Mélandri.

Classement de la course MotoGP : 1er Valentino Rossi (Yamaha), 2ème Max Biaggi (Honda), 3ème Loris Capirossi (Ducati), 4ème Marco Melandri (Honda), 5ème Carlos Checa (Ducati), 6ème Nicky Hayden (Honda), 7ème Alex Barros (Honda), 8ème Makoto Tamada (Honda) ; 9ème Colin Ewdards (Yamaha), 10ème Shynia Nakano (Kawasaki).

Classement provisoire au championnat MotoGP : 1er Valentino Rossi (120 pts) ; 2ème Marco Melandri (71 pts) ; 3ème Max Biaggi (67 pts) ; 4ème Sete Gibernau (47 pts) ; 5ème Alex Barros (52 pts) ; 6ème Colin Edwards (48 pts) ; 7ème Loris Capirossi (39 pts), 8ème Nicky Hayden (36 pts) ; 9ème Shinya Nakano (33 pts) ; 10ème Carlos Checa (28 pts).

250 : 2ème podium d’affilée de Pedrosa.

JPEG - 46.2 ko
A peine la ligne d’arrivée franchie, Daniel Pedrosa (N°1) félicite son compatriote, Jorge Lorenzo (N°48). Alex de Angelis (N°5) complète le podium des quart de litre.

Si la victoire a souri, logiquement, au tenant du titre, Dany Pedrosa. Le pilote de la Honda N°1 Telefonica Movistar a eu fort à faire avec une opposition qui n’a quasiment pas baissé sa garde jusqu’aux deux derniers tours.

Cette opposition est représentée dans un premier temps par Casey Stoner (Aprilia N°27), Alex de Angelis ( Aprilia N°5), Randy de Puniet (Aprilia N°7) et Andrea Dovizioso ( Honda N°34). De superbes passes d’armes opposent les cinq pilotes, qui héritent tour à tour du leadership de la course.

Hélas au 5ème tour, Randy de Puniet va à la faute et laisse le quatuor de tête s’échapper. Cela est sans compter sur la détermination du jeune Jorge Lorenzo ( Honda N°48), qui un moment distancé, ré-amarre le groupe de tête.

Ce dernier fait montre d’une détermination sans faille au point qu’il se permet de doubler tous les favoris et de mener la course pendant trois tours.

Ce crime de lèse majesté ne peut rester impuni longtemps et Dany Pedrosa y met bon ordre à trois tours de la fin. Le leader du classement des quart de litre, accélère la cadence pour se mettre à l’abri. Cela n’empêche pas Jorge Lorenzo de passer Alex de Angelis à quelques virages avant le franchissement de la ligne d’arrivée et de s’emparer de la deuxième place !

Les résultats des français sont une fois de plus très décevants, puisque Arnaud Vincent chute dans le premier tour, Sylvain Guintoli se fait lui percuter à mi-course. Seuls Grégrory Leblanc et Hugo Marchand finissent dans les points à la 14ème et 15ème place.

Classement de la course : 1er Daniel Pedrosa (Honda), 2ème Jorge Lorenzo (Honda), 3ème Alex de Angelis (Aprilia), 4ème Casey Stoner ( Aprilia), 5ème Sebastian Porto (Aprilia), 6ème Hector Barbera (Honda), 7ème Hiroshi Aoyama ( Honda), 8ème Andrea Divizioso (Honda), 9ème Simone Corsi (Aprilia), 10ème Chaz Davies (Aprilia).

Classement du championnat : 1er Daniel Pedrosa (98 pts), 2ème Andrea Divizioso (77 pts), 3ème Casey Stoner (76 pts), 4ème Alex de Angelis ( 56 pts), 5ème Jorge Lorenzo (54 pts), 6ème Sebastian Porto ( 49 pts), 7ème Hiroshi Aoyama (45 pts), 8ème Hector Barbera (44 pts), 9ème Randy de Puniet (36 pts), 10ème Simone Corsi (27 pts).

125 : Victoire surprise de Talmacsi

JPEG - 39.5 ko
Gabor Talmacsi remporte son premier GP de la saison sur sa KTM. C’est la première fois depuis 32 ans qu’un Hongrois n’avait pas gagné un Grand Prix.

Le podium des 125, a une fois de plus été extrêmement disputé. Au final des 20 tours de course, c’est le Hongrois Gabor Talmacsi (KTM N°14) qui monte sur la plus haute marche du podium suivi de Thomas Lüthi (Honda N°12) à 60 millièmes. La troisième marche du podium revient à Joan Olive (Aprilia N°6) qui détrône in extremis Mathias Pasini.

Gabor Talmacsi a bénéficié de la faute qu’a commis Mika Kallio (KTM N°36) , son co-équipier, dans le dernier virage avant l’arrivée. En effet il perd l’arrière en pleine ré-accélération et fauche dans le même temps le pilote qui le suit, Hector Faubel (Aprilia N°55). Cette erreur profite au Hongrois Talmacsi qui suit et n’en demandait sans doute pas autant.

Pourtant le holeshot est réalisé par le Finlandais, déjà détenteur de la pole. Très vite il mène un groupe de 5 pilotes avec Marco Simoncelli ( Aprilia N°58), Thomas Lüthi, Hector Faubel et Gabor Talmacsi. Ce groupe devance un autre trio mené par Fabrizio Lai (Honda N°32).

Devant, le contrôle de la course est âprement disputé entre tous ces protagonistes, et met notamment aux prises le Suisse Lüthi et le finlandais Kallio. Au cap de la mi course Simoncelli chute. Cela met un terme, provisoire, au combat de titans que ce sont livrés tous ces pilotes et qui les a vus, parfois, aborder le premier virage au bout de la ligne droite des stands à plusieurs de front !

A quatre tours de la fin, Mika Kallio passe la surmultipliée. Le seul à pouvoir le suivre est Hector Faubel. Lüthi est distancé, suivi de Talmacsi. Les jeux semblent faits quand le dernier coup de théâtre se produit dans le dernier tour.

Alexis Masbou a fait une course exemplaire, parti de la 22ème position il termine à la dixième place. C’est une progression énorme pour un garçon qui en est qu’à son 5ème Grand Prix ! Mike di Megglio, déçoit puisqu’il chute à trois tours de la fin alors qu’il occupait la 19ème position.

Classement de la course 125cc : 1er Gabor Talmacsi (KTM) ; 2ème Thomas Luthi (Honda) ; 3ème Joan Olive (Aprilia), 4ème Mattia Pasini (Aprilia) ; 5ème Tomoyoshi kayama (Honda), 6ème Manuel Poggiali (Gilera ), 7ème Julian Simon (KTM), 8ème Fabrizio Lai ( Honda), 9ème Toshihisa Kuzuhara (Honda) 10ème Alexis Masbou (Honda).

Classement provisoire au championnat : 1er Thomas Luthi (74 pts) ; 2ème Mika Kallio (66 pts) ; 3ème Gabor Talmacsi (62 pts) ; 4ème Mattia Pasini (59 pts) ; 5ème Fabrizio Lai (57 pts), 6ème Marco Simoncelli (52 pts), 7ème Manuel Poggiali (41 pts), 8ème Julian Simon (37 pts) ; 9ème Tomoyoshi Koyama (32 pts) ; 10ème Hector Faubel (30 pts).

Lire l'article