Sujet

David Anser
Anonyme
le 3 septembre à 14:23

Qualité de l’air et 2-roues motorisés : l’Anses bouscule les idées reçues !

À contre-pied de l’assourdissante bien-pensance, un rapport de l’Anses vient de démontrer l’intérêt des 2 et 3-roues motorisés pour améliorer la qualité de l’air en zone urbaine ! Un pavé dans la mare des actuelles politiques d’interdiction de circulation.

Lire l'article
Tous les messages
auteur
Anonyme

le 5 septembre à 12:13

Qualité de l’air et 2-roues motorisés : l’Anses bouscule les idées reçues !

Bonjour, si bien entendu pour cesser toute émission polluante il faut cesser toute propulsion par moteur thermique (un leitmotiv des intégristes qui oublient que la solution définitive ne peut exister qu’après une nécessaire transition !), il faut bien reconnaitre au 2RM ses vertus de fluidité (qui pollue moins longtemps pollue moins) et en effet des possibilités bien supérieures quand on ne déplace qu’une personne à la fois, comme c’est majoritairement le cas pour les automobilistes ! Quelle voiture thermique peut revendiquer un niveau de CO2 de 38 ? Aucune ! Côté 2RM, c’est dans les concessions... La norme Euro des motos a refait son retard sur les normes Euro voitures, et du coup, la comparaison du fait du temps de trajet redevient très favorable aux 2-3RM ! Bien entendu, l’ANSES relève les "défauts" des uns et des autres et recommande de baisser le trafic motorisé autant que faire se peut : une autre évidence ! Moins de transports polluants = moins de pollution ! Mais le rapport n’oublie pas la nécessaire mobilité et la nécessaire transition, qui impliquent de nuancer les propos en tenant compte du gouffre entre l’idéal (des transports zéro carbone) et la situation actuelle. Ce n’est pas en bloquant la circulation et en diminuant les possibilité de stationnement qu’on va réduire les engorgements : les gens ont toujours besoin de se déplacer et l’offre collective reste très insuffisante...

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 5 septembre à 11:53

Qualité de l’air et 2-roues motorisés : l’Anses bouscule les idées reçues !

oui les 2 roues emettent des cov, mais ce n’est pas vraiment le probleme du moment, qui sont les Nox (générant les pics d’ozone) et les particules fines.
Et puis c’est surtout que les 2RM ont de grosses marges de progression dans l’élimination des polluants, alors que les constructeurs automobiles ont bien du mal à faire mieux. A technologie équivalente, il sera forcément moins émissif de déplacer 250 kg que d’en déplacer 1500

Répondre à ce message
auteur
Yves

le 4 septembre à 23:03

Qualité de l’air et 2-roues motorisés : l’Anses bouscule les idées reçues !

(suite) et on lit même, en page 185/277 : "Les deux-roues actuels qui ne représentent guère que 8 % du trafic, sont fortement émetteurs de COV (45 %), avec les voitures essence (41 %)."
Donc ne nous réjouissons pas trop vite ...

Répondre à ce message
auteur
Yves

le 4 septembre à 22:55

Qualité de l’air et 2-roues motorisés : l’Anses bouscule les idées reçues !

J’ai survolé le rapport ANSES en lien (finalisé en juillet 2019 suite à une saisine de l’ANSES en juin 2014 ... 5 ans quand même !), et j’ai l’impression qu’ils mettent surtout en avant le bénéfice lié à l’usage de 2RM électriques (et non à essence) ... me trompe-je ?

Répondre à ce message
auteur
Lonewolf

le 4 septembre à 22:41

Qualité de l’air et 2-roues motorisés : l’Anses bouscule les idées reçues !

Décidément, ça bugge partout ;-) Moi, quand je clique sur le lien "lire la suite" dans la newsletter reçue, le suis renvoyé sur le téléchargement du PDF de 284 pages de l’étude ANSES...
.
Cependant c’est amusant de lire que l’exception française "vient de prendre du plomb dans l’aile", vu la toxicité dudit métal pour l’organisme ;-)
.
Ceci étant, c’est vrai qu’on pousse un gros "ouf" de soulagement en lisant enfin quelque chose de cette nature. Mais bon, nous savons bien que, même devant une telle évidence, il ne sera pas dit que le 2RM est une solution ; c’est trop "hérétique" ! On est bel et bien dans le dogme et la dictature.
.
Je viens de me fritter ces dernières semaines sur le forum Prius (auquel j’adhère depuis 2010), car il y règne là aussi des ayatollah(s ?) de l’écologie, et ça commence à me gonfler sévère ! Un membre (plus ou moins proche) de ma famille m’a déclaré cet été qu’il conduisait un camion qui pollue largement moins qu’une voiture (avec certification et tout et tout) ; c’est celaaa, oui... Avec la quantité de carburant qu’il consomme et le nombre de kilomètres parcourus, on est loin de la vérité.
C’est toujours pareil, on ne tient jamais compte de la "pollution effectivement émise en utilisation réelle".

Répondre à ce message
auteur
Nikopol

le 4 septembre à 11:22

Qualité de l’air et 2-roues motorisés : l’Anses bouscule les idées reçues !

Bonjour,

Je vois que je ne suis pas le seul à demander une bonne tenue du français sur mon site de moto préféré ;)

À ce qu’a pointé Coloquinte à juste titre, j’ajouterais – et sauf s’il s’agit de la charte typographique du magazine – qu’il n’y a pas lieu de mettre une espace entre les parenthèses et les mots qui les suivent et les précèdent.

Répondre à ce message
auteur
Yannick

le 4 septembre à 10:40

Qualité de l’air et 2-roues motorisés : l’Anses bouscule les idées reçues !

Bonjour,
Nous avons tenu compte de cette remarque. Merci pour cette lecture attentive.
Appel de phare
La rédaction

Répondre à ce message
auteur
Coloquinte

le 4 septembre à 10:18

Qualité de l’air et 2-roues motorisés : l’Anses bouscule les idées reçues !

Bonjour les rédacteurs,
Je suis hors sujet mais, comme ça me gêne à la lecture, je tiens à vous le signaler : vous avez écrit "trois scénarii" (avec accent) et "des scenarii" (sans accent). Sauf erreur, scénario est un mot italien et non latin, donc le pluriel est - en italien - scenari, avec un seul i. De plus, ça fait quelques dizaines d’années que scénario a été francisé : un scénario, des scénarios (tout comme un piano, des pianos). Donc, si vous mettez un accent, le pluriel doit se faire obligatoirement avec un s. Sans accent - ce qui est tout aussi légitime - vous faites usage d’un mot étranger donc il doit être en italique et respecter la forme plurielle du pays d’origine. Et, quel que soit votre choix, celui-ci doit être respecté à l’identique dans tout le texte.
Merci de votre attention.

Répondre à ce message