Sujet

Nicolas
le 24 avril 2017 à 19:06

Le nouveau CNSR intègre la FFMC dans son comité exécutif

Le Conseil national de sécurité routière (CNSR), réactivé par le ministre de l’Intérieur en janvier 2017, a tenu sa première réunion plénière le 21 avril. La FFMC entre dans son organigramme : France Wolf, membre de son bureau national, a été nommée vice-présidente de la commission « Technologies innovantes et infrastructures ».

Lire l'article
Tous les messages
auteur
Anonyme

le 28 avril 2017 à 09:30

Le nouveau CNSR intègre la FFMC dans son comité exécutif

Bonjour
Je n’ai jamais dit ou écrit que la FFMC ne devait pas y participer mais que je resterai vigilant sur les bienfaits ou méfaits d’une participation. Maintenant si tu veux mon avis perso ce "machin CNSR" comme disait De Gaulle de l’OTAN, ne sert et c’est bien écrit ainsi que de faire valoir aux gouvernements pour faire passer ce qu’ils ont envie de faire passer et tant mieux pour le CNSR si la FFMC y participe car cela légitime encore plus leurs décisions toutes débiles. Il n’y a pas de procès d’intention ici mais nous jugerons aux décisions prises dans l’intérêt ou pas des motards et à ce moment oui vous me trouverez si nécessaire pour dénoncer la participation de la FFMC et retourner dans la rue plutôt qu’autour d’une table
Motardement votre
Luc
Coordinateur Antenne 78

Répondre à ce message
auteur
Gromono

le 28 avril 2017 à 01:11

Le nouveau CNSR intègre la FFMC dans son comité exécutif

@ Luc, coordinateur du 78,

Faut-il encore rappeler ici qu’il n’y a pas de "décision" sortant du CNSR ? Le CNSR formule des "recommandations". Le ministre s’en prévaut ensuite pour annoncer des décisions, son administration bricole ensuite des décrets ou des arrêtés. OK, c’est un jeu de dupes de bout en bout puisque le CNSR sert avant tout de caution au gouvernement pour "montrer" qu’il s’occupe de la Sécurité routière érigée en "grande cause nationale" tout en permettant de recueillir l’assentiment des représentants auto-proclamés de la "société civile"... au passage, ça permet d’entériner toujours plus de surveillance des usagers, leur fichage et de rendre implacable la répression administrative et désormais numérisée et bientôt déléguée à des sociétés privées.
Ainsi, les dernières mesures sur l’extension du permis A2, sur les gants obligatoires et sur les plaques d’immat’ ne "sortent" pas du CNSR, mais du ministère de l’Intérieur. Par exemple, le CNSR dit "il faut protéger les usagers vulnérables", ça se traduit par les gants et le format unique de la plaque d’immat’ (alors que les intéressés, c’est à dire nous, les motards, n’avons cessé de repousser ces propositions et de les contester). Et pour faire avaler le truc, un comité des experts pond préalablement un rapport qui dit que "faukon", lequel rapport invite le ministre à dire "yaka". Entre les deux, le CNSR a servi de caution (genre on a consulté les intéressés, on est arrivé à un consensus) et hop, emballé c’est pesé !
A partir de là, la question posée ici est la suivante : la FFMC a t-elle intérêt à y participer ? Dans la mesure où le CNSR existe (et ce n’est pas la FFMC qui l’a demandé), mieux vaut que la FFMC y soit parce que si elle n’y est pas, tout ce qui va concerner les 2RM se discutera sans représentant de la FFMC et ce sera pire. Faut vous faire un dessin ? Y’en a un en illustration de cet article de Motomag et il résume assez bien ce que les fonctionnaires ministériels et les "experts" pensent des motards !
Oh bien sûr, sans la présence de la FFMC, ils trouveront bien d’autres "représentants" des usagers en 2RM tout prêts à y aller (y’a de la demande !), des "asso" bien obéissantes et bien moins outillées et expérimentées que la FFMC.
C’est vrai, la FFMC ne peut pas empêcher un gouvernement de taper sur les motards, mais la FFMC permet quand même (et vachement même !) de limiter les délires motophobes de tous ceux qui rêvent de faire disparaître définitivement les motards en général et ceux de la FFMC en particulier.

Luc du 78, tu devrais également savoir que la question de la participation de la FFMC au CNSR est une question qui revient régulièrement aux Assises, lors de l’AG de la FFMC et qu’à chaque fois, les militants participants aux Assises, représentants de leurs antennes, ont toujours voté majoritairement pour le maintien de la FFMC au CNSR, tout simplement pour ne pas pratiquer la politique de la chaise vide, laquelle chaise vide ne le resterait pas longtemps, aussitôt occupée par d’autres.
Voilà : le CNSR que nous n’avons pas demandé, vous le voulez avec ou sans la FFMC ? C’est ça, LA question !

Enfin, vu certains messages ici qui sont à la limite de la diffamation, la participation de la FFMC au CNSR ne rapporte pas une thune ni aucun privilège d’aucune sorte à la FFMC et à ses représentants... ça demande surtout beaucoup de boulot, des heures passées en réunions avec de redoutables contradicteurs, en études de documents, en rédaction de compte-rendus, en prospectives sur les plans chelou qui nous pendent au nez et en heures passées à expliquer, débattre. Et sans la FFMC au CNSR, nous n’aurions pas la moindre information à se mettre sous la dent sur ce qui nous attend, donc aucun moyen d’anticiper et de permettre, notamment à Motomag, de VOUS informer.

Allez, bonne nuitée !

Répondre à ce message
auteur
FPW46

le 27 avril 2017 à 20:41

Le nouveau CNSR intègre la FFMC dans son comité exécutif

Peter 85 :

>> Je fais partie de ces intervenants de Vendée auprès des collégiens, essentiellement des classes de 4ème et désolé FPW46, mais résumer ces interventions, comme tu le fais, à une simple projection de 2 vidéos sur le port de tel ou tel accessoire est plutôt réducteur et montre une méconnaissance totale de comment cela se passe., <<

C’est une mauvaise interprétation de ta part que de croire que j’ai voulu limiter le contenu des interventions à ces vidéos... Si c’est ma formulation qui en est cause, je te prie de m’en excuser...

>> je vais donc te l’expliquer : Ces interventions durent 2 heures par classe à raison de 3 ou 4 classes de 25 - 30 élèves par jour, sur 2, 3 ou 4 jours (Eh oui, du pur bénévolat, donner de son temps libre pour aider les autres, ça c’est constructif) pendant lesquelles nous échangeons avec les ados, ce n’est pas un monologue mais un dialogue où aucun discours "officiel" n’est tenu, mais où nous abordons des thèmes variés comme les causes d’accident, la vision, les distances de sécurité et d’arrêt, <<

Tu vas voir dans ce qui suit ce que je considère comme faisant partie du discours officiel

>> les équipements nécessaires à la protection en cas de chute,<<

Justement... En cas de chute pour moi il y a une sérieuse différence entre le minimum nécessaire et ce que le rapport Guyot propose et commence à être mis en place avec en prime (pour les équipementiers) les certification CE obligatoires... Donc série de question pour toi :

Quid de votre position sur la certification obligatoire type CE de tels équipements et quid de votre position en regard de certains équipements dont je mets personnellement en doute l’efficacité dans le cadre de la voie publique du fait notamment de la présence quasi-constante d’obstacle rigides à proximité des voies de circulation et en fonction des vitesses réellement pratiquées (il n’y a aucune commune mesure entre la longue glissade à partir d’une vitesse supérieure à 200 sur un circuit aux normes internationales de dégagement - et donc sans obstacle rigide à proximité - et la quantité d’énergie calorifique à dégager par friction sur le sol à partir d’une telle vitesse et les conditions réelles régnant sur route ouverte).
Quid des réfléchissants dont Motmag lors de l’affaire du gilet/brassard avait démontré l’inutilité alors que les rédacteurs de la rubrique "consomotard" continue à en déplorer l’absence lorsque les fabricants les omettent sur les vêtements... ?
Quid de la question des gants n’est pas pour moi celle d’en mettre ou pas mais d’accepter ou non l’obligation d’une homologation à la valeur plus que douteuse... Et de racheter ce qu’on a déjà qui plus et ! Comment abordez-vous cette question ?

>> le débridage etc . <<

La question du débridage est elle aussi sujette à caution... Certains cyclos le supportent très bien et même, s’inscrivant de ce fait mieux dans la circulation à la vitesse moyenne du flot, sont moins dangereux que bridés (les études scientifiques montre que dans une circulation dense les véhicules les moins sujet à accident sont ceux qui roulent à la vitesse de 80% du flot)... D’autres au contraire (et parmi eux de nombreux scooters) sont dangereux (freinage, tenue de route) au delà du bridage réglementaire et... dangereux parce qu’incapables de suivre le flot de circulation (dépassements "acrobatiques" et irrespectueux par les autres usagers)... Comment abordez-vous cette question ?

>> alimentés de vidéos et de diapos ludiques qui ne constituent en rien "un bourrage de crâne" et qui ne sont en rien ’choquantes", le tout animé par des questions / réponses de ces jeunes. En fin de séances, nous sommes bien souvent remerciés chaleureusement par les élèves ravis d’en connaître d’avantage sur la conduite d’un 2RM et de ses dangers et par les enseignants pour notre approche informelle avec les ados et la pertinence des sujets abordés. <<

Désolé mais dans le contexte accepter de faire campagne pour des équipements certifiés CE du fait des règles en vigueur, comme d’ailleurs toute "Kollaboration" avec les pouvoirs publics participe pour moi par PRINCIPE du bourrage de crâne officiel... Même si par ailleurs l’intervention est utile sur d’autres sujets... et la pédagogie "informelle"...

Utile d’ailleurs jusqu’à quel point ? A-t-on le droit par exemple de dire que le rapport Guyot et les limitations de vitesse généralisées, le recul (déjà ancien) du permis A de 16 à 18 ans sont des stupidités qui vont à l’encontre d’une vraie S.R. et que nous avons affaire à une "sécurité purement rentière" ? Ça m’étonnerait et ce n’est pas la certification officielle des enseignants bénévoles qui me ferait penser le contraire...

>> Je t’encourage vivement à assister à une de ces interventions ce qui remettra d’aplomb, j’en suis certain, ton avis sur la question. <<

Désolé mais la FFMC 46 se bornant à des distributions de jouets aux enfant nécessiteux une fois par an, je n’ai pas la possibilité d’assister à une de ces séances... Crois bien que je le regrette.

FPW

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 27 avril 2017 à 19:24

Le nouveau CNSR intègre la FFMC dans son comité exécutif

Bonjour FPW46,

Je fais partie de ces intervenants de Vendée auprès des collégiens, essentiellement des classes de 4ème et désolé FPW46, mais résumer ces interventions, comme tu le fais, à une simple projection de 2 vidéos sur le port de tel ou tel accessoire est plutôt réducteur et montre une méconnaissance totale de comment cela se passe., je vais donc te l’expliquer : Ces interventions durent 2 heures par classe à raison de 3 ou 4 classes de 25 - 30 élèves par jour, sur 2, 3 ou 4 jours (Eh oui, du pur bénévolat, donner de son temps libre pour aider les autres, ça c’est constructif) pendant lesquelles nous échangeons avec les ados, ce n’est pas un monologue mais un dialogue où aucun discours "officiel" n’est tenu, mais où nous abordons des thèmes variés comme les causes d’accident, la vision, les distances de sécurité et d’arrêt, les équipements nécessaires à la protection en cas de chute, le débridage etc . alimentés de vidéos et de diapos ludiques qui ne constituent en rien "un bourrage de crâne" et qui ne sont en rien ’choquantes", le tout animé par des questions / réponses de ces jeunes. En fin de séances, nous sommes bien souvent remerciés chaleureusement par les élèves ravis d’en connaître d’avantage sur la conduite d’un 2RM et de ses dangers et par les enseignants pour notre approche informelle avec les ados et la pertinence des sujets abordés.

Je t’encourage vivement à assister à une de ces interventions ce qui remettra d’aplomb, j’en suis certain, ton avis sur la question.

V+
Peter 85

Répondre à ce message
auteur
FPW46

le 27 avril 2017 à 11:20

Le nouveau CNSR intègre la FFMC dans son comité exécutif

Non au consensus mou Monsieur Grumel !

>> Débat très intéressant, et merci à Bingo Star de rappeler les combats perdus par la FFMC depuis son retour (et non son entrée) au CNSR de l’ère Manuel Valls (2012).
Au titre de ceux gagnés par les Motards en colère, vous oubliez le report du projet de contrôle technique à la revente d’un 2-roues motorisé, ce n’est pas rien <<

FOUTAISE absolue ! A partir du moment où les acteurs bénéficiaires en théorie du CT devenaient eux-mêmes opposés aux modalités de ce contrôle, telles qu’envisagées par le pouvoir pour cause d’investissement trop élevé par rapport aux profits espérés...N’oublions pas non plus que la menace subsiste au niveau de l’U.E. car le projet - selon des modalités plus rentables pour les contrôleurs - n’y est pas abandonné mais que la décision finale et seulement différée !!

>> ; la fin des 100 chevaux (certes il y a eu en contrepartie le A2 pour tous les novices mais c’est quand même emblématique) ; <<

De qui se moque-t-on ! Ce n’est bien évidemment pas la lutte des motards qui a obtenu gain de cause ici mais celle des importateurs pour éviter les frais entraînés par le bridage ! Les preuves ? Pour un même modèle avez-vous vu le prix de la moto sans bridage baissé ? Non, bien sûr ! Alors dans la poche de qui est passée l’économie de pièces et de main d’oeuvre ? Tandis que la mesure de fin des 100ch se limitait - en terme de rétroactivité aux sels modèles équipés d’un ABS - c’est-à-dire pour l’essentiel des machines suffisamment récentes pour que peu de propriétaires les revendent pour acheter une neuve non bridée, contrairement à ceux qui resteraient avec une machine bridée !

>> ce qui serait tombé sur la tête des motards si la FFMC n’avait pas pris le temps d’expliquer, dans les réunions du CNSR, l’inutilité de telle ou telle mesure spectaculaire (l’airbag notamment revient souvent sur le tapis, mais il y en a d’autres). <<

Supposition gratuite dont la pertinence n’a JAMAIS été démontrée ! Comment faisait-on avant la participation à ce genre de piège à C...s ? Pourquoi les résultats des luttes étaient-ils plus brillants ? De plus cela sous-entend (ce que je crois totalement faux) qu’on trouve dans cet organisme des partenaires de bonne foi... Je pense personnellement qu’on n’y trouve que des vendus au pouvoir ou des moutons (comme les prétendues associations de victimes qui n’auraient normalement rien à y faire).

>> On pourrait aussi, plus largement, énoncer le nombre d’ados sensibilisés aux risques à scooter lors des réunions d’information et autres stages dans les écoles des militants des antennes FFMC, <<

Si on volait réellement sensibiliser les ados on le servirait une autre soupe que l’officielle (qualification ERJ) en la matière... Ainsi dans le dernier numéro de Motomag l’antenne de Vendée se vante de passer deux vidéos "éducatives" dans les collèges sur le port du casque (bien et normal) et des... GANTS (homologués CE bien sûr) ce qui, dans la période actuelle est pour le moins choquant... Participant ainsi au bourrage de crâne sur les E.P.I.... Sans compter que la première règle de sécurité à faire rentrer sous les crânes adolescents serait peut-être que les scooters sont des engins bien moins sûrs - même si à la mode - que des cyclos conçus comme de petites MOTOS !

>> voire les ornières rebouchées et autres ralentisseurs rabotés grâce à leur action... C’est du terrain, ça se voit pas beaucoup mais ça compte ! <<

Ça compte mais ne règle (une fois de plus !) RIEN sur le fond... Car l’usage systématique par les avocats de la FFMC de la filière administrative n’est pas efficace à 100% et ne freine en rien les velléités nocives des élus démagos ! A quand une lourde condamnation PÉNALE d’un maire pour mise en danger de la vie d’autrui pour avoir permis l’installation ou le maintien d’un équipement non conforme ? A quand une action NATIONALE de la FFMC pour dénoncer l’obnubilation sur la vitesse qui entraîne la pose A GRANDS FRAIS de dispositifs générateurs d’accidents ou susceptibles d’en aggraver les conséquences (obstacles rigides au voisinage des voies de circulation) alors que l’état des chaussées se dégradent (ornières, nids de poule, ...Etc.) sous prétexte de crédits insuffisants !!

Je n’espère pas de réponse non dilatoire sur ces différents points de Monsieur Grumel... Pas plus qu’il n’a ma question sur le caractère plus obscène de la discrimination sociale induite par les ZCR que l’usage de mots grossiers par un participant à ce forum...

Quand un canard "moto" en est à accepter de la publicité pour le Nissan Navara - pick-up 4x4 à 39588€ TTC (dernier numéro page 73) mais continue de nous bassiner avec les vertus de l’"écologie" façon "Verts de gris" avec l’apologie des normes Euro et l’argument en matière de ZCR que les 2RM étant plus "écologiques" ils ne devraient pas être concernés (alors que la pollution urbaine n’est pas principalement le fait des véhicules et surtout le fait des véhicules des particuliers) nous coupant des autres usagers victimes de ces mesures. Quand ses journalistes ne sont même pas assez curieux pour nous révéler qui écrit les cahiers des charges des EPI-CE et quelles sont le modalités FINANCIAIRES qui prévalent pour obtenir une homologation auprès des organismes PRIVES habilités (par qui ? dans quelles conditions ?) mais continuent à vanter cette escroquerie manifeste qu’est l’homologation CE dans les colonnes du magazine... On peut légitimement douter en effet des intentions réelles des responsables de l’association dont le dit magazine est censé être le porte-parole !

FPW

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 27 avril 2017 à 11:09

Le nouveau CNSR intègre la FFMC dans son comité exécutif

La bonne nouvelle est qu’ils ne touchent aucune rémunération pour cela garantie de leur indépendance de pensée et d’expression mais restons vigilants
Luc
Coordinateur Antenne 78

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 27 avril 2017 à 11:07

Le nouveau CNSR intègre la FFMC dans son comité exécutif

Ou servir de caution à toute décision contraire à nos intérêts initiaux et au vu des pratiques de nos politiques depuis quelque temps je suis extrêmement méfiant et perso très vigilant à l’action de nos représentants au sein du CNSR
Luc
Coordinateur Antenne 78

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 27 avril 2017 à 11:04

Le nouveau CNSR intègre la FFMC dans son comité exécutif

Bonjour Nicolas
La fin des 100 cv a coûté très cher à la communauté en terme de vengeance de ce gouvernement au vu des mesures déjà appliquées ou en cours. En // je me permet de te signaler que si la FFMC a toujours œuvré à la fin des 100 CV les gouvernements successifs n’ont jamais lâché avant la date butée fixée par la Commission Européenne cad fin décembre 2016 qui lui aurait imposé des amendes. Cerise sur le gâteau se rappeler que le secret a été signé avec quand même 4 mois de retard et qui a mis un joli bordel aussi bien chez les pros que les particuliers.
Luc
Coordinateur antenne 78

Répondre à ce message
auteur
Nicolas

le 27 avril 2017 à 09:20

Le nouveau CNSR intègre la FFMC dans son comité exécutif

Débat très intéressant, et merci à Bingo Star de rappeler les combats perdus par la FFMC depuis son retour (et non son entrée) au CNSR de l’ère Manuel Valls (2012).
Au titre de ceux gagnés par les Motards en colère, vous oubliez le report du projet de contrôle technique à la revente d’un 2-roues motorisé, ce n’est pas rien ; la fin des 100 chevaux (certes il y a eu en contrepartie le A2 pour tous les novices mais c’est quand même emblématique) ; ce qui serait tombé sur la tête des motards si la FFMC n’avait pas pris le temps d’expliquer, dans les réunions du CNSR, l’inutilité de telle ou telle mesure spectaculaire (l’airbag notamment revient souvent sur le tapis, mais il y en a d’autres).
On pourrait aussi, plus largement, énoncer le nombre d’ados sensibilisés aux risques à scooter lors des réunions d’information et autres stages dans les écoles des militants des antennes FFMC, voire les ornières rebouchées et autres ralentisseurs rabotés grâce à leur action... C’est du terrain, ça se voit pas beaucoup mais ça compte !
Allez bonne route,
Nicolas Grumel

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 27 avril 2017 à 01:22

Le nouveau CNSR intègre la FFMC dans son comité exécutif

D’accord avec les deux précédents commentaires.
Combat gagné par la FFMC : le brassard fluo, juste avant l’entrée de la FFMC au CNSR.
Combats perdus : tous les autres, à partir du moment où la FFMC est entré dans le CNSR. Gilet fluo sous la selle, rétroactivité pour les plaques (en dépit des promesses), permis A2 réformé, obligation des EPI (en dépit des promesses et des conclusions du CNSR)...

Le plus inquiétant pour l’avenir : la formulation de la commission Usagers vulnérables. Ca pue l’airbag obligatoire à 10 kms.

Répondre à ce message
auteur
ludo51

le 27 avril 2017 à 00:32

Le nouveau CNSR intègre la FFMC dans son comité exécutif

C’est exactement mon point de vue : une sorte de "promotion" pour avoir la paix ensuite ....Ça m’a de suite rappelé cette même histoire qui est arrivée en 2012 au délégué CFDT de chez Arcelor , et qui , depuis 2014 qu’il est député européen , est tombé dans les oubliettes ....Edouard Martin !
La manoeuvre est connue et abondamment pratiquée , et l’argent n’a pas d’odeur.....

Répondre à ce message
auteur
francois

le 26 avril 2017 à 23:43

Le nouveau CNSR intègre la FFMC dans son comité exécutif

On pourrait se dire que enfin des portes s’ouvrent, qu’on va être entendus, compris, qu’on va pouvoir faire réfléchir de manière logique et non comptable. Ou tout au moins essayer..

On peut aussi penser que c’est une façon de faire taire une opposition forte, qui fait du bruit, qui dérange, conteste les chiffres bon ou mauvais de l’accidentologie, les mesures ubuesque bref qui dérange.

A chaque fois qu’un gouvernement à fait semblant de tendre la main, il à fait taire ceux qui s’opposent et dérangent.

Des exemples : José Bovet, Daniel Conbendit, Rachida Dati etc.. etc.. , ils sont devenus miraculeusement députés européens, touchent xxxxx €/mois, pour quasiment aucune présence ( vérifiable facilement sur internet ) et surtout surtout on ne les entends plus, on ne les vois presque plus, ils sont devenus sages, disciplinés.
Ils étaient pourtant des grandes gueules de la politique ou de l’opposition citoyenne pour de nobles causes et dans l’intérêt de tous, ou on manifesté ouvertement leur désaccord à l’encontre de leur chef d’état.

Pour conclure, j’ai confiance dans nos représentants de la FFMC et j’espère, je souhaite qu’ils ne flanche pas en entrant au CNSR car sinon les instances monarchiques républicaines auront eu raison de l’opposition du peuple, continueront dans leur bêtise irraisonné dont le seul but est de faire rentré toujours plus d’argent dans les caisses qui entretiennent ce système dont ils profitent tous quelque soit leurs opinions et qu’ils protègent à n’importe quel prix.

Répondre à ce message