Sujet

Fabien
le 28 décembre 2015 à 17:20

Circulation inter-files : l’expérimentation débutera (enfin) le 1er février

C’est parti pour l’expérimentation de la circulation inter-files des deux-roues motorisés. Ce 26 décembre, un décret a été publié au journal officiel stipulant les modalités de cette expérimentation. Revue de détail.

Lire l'article
Tous les messages
auteur
FPW46

le 8 janvier 2016 à 11:41

Circulation inter-files : l’expérimentation débutera (enfin) le 1er février

Gromono :

>> Depuis sa création, la FFMC joue les pompiers pour éteindre les feux anti-motos qui ne cessent d’être allumés par tous ceux qui rêvent de supprimer la moto ou de la réduire à un point tel que sa pratique, utilitaire ou passionnée en soit vidée de sa substance essentielle : le libre choix, le libre arbitre et une certaine idée de la liberté. <<

C’est bien le problème de fond que tu poses... L’action de la F.F.M.C. n’a eu d’effet définitif contre les "incendies" dont tu parles que sur un nombre limité de questions... Et ces réussites là remontent maintenant à plusieurs décennies ! Il se trouve que c’était l’époque où la F.F.M.C. menait des actions de masse DURES et était EN COLÈRE et PAS "CITOYENNE"... Avec un direction qui n’acceptait pas les compromissions avec les politicards en place mais seulement les compromis nécessaires à une négociation sérieuse... La critique de l’actuelle direction mollassonne, largement compromise avec la social-démocratie régnante (la fausse gauche si tu préfères) n’a rien à voir avec la critique du militant de base qui y croit et se défonce sans en tirer aucun avantage sur le terrain. Trouves-tu - par exemple - normal que la direction nationale se rallie à la position gouvernementale sur le "gilet jaune" au nom d’une pseudo "équité" avec les automobilistes ou que les très antisociales mesures pseudo-écolo de la mère Hidalgo et de son démago d’adjoint qui risque de s’étendre n’aient fait l’objet que d’une seule manif ?

>> Et la FFMC, elle est à ceux qui la font, ceux qui s’engagent, ceux qui se remontent les manches et qui le font pour TOUS ceux qui circulent en 2RM. Et c’est pas en tirant sur les pompiers qu’on arrêtera ceux qui veulent nous cramer. <<

Il existe - hélas - et c’est bien connu des pompiers pyromanes... Dans le cas qui nous occupe, et je répète que cela ne concerne pas le militant de base, le refus systématique de poser les problèmes de fond au nom du consensus mou et du politiquement correct depuis le ministère "Gay-Sot" ne permet plus pratiquement d’écarter définitivement certaines attaques sur la moto (et sur tous les conducteurs de véhicules motorisés très souvent)... Le fondement de la "Sécurité Rentière" n’est-il pas par exemple le ridicule haro permanent sur la vitesse ? Or la F.F.M.C. n’a jamais voulu dénoncer autre chose que la "répression" sur ce plan... Mais à quoi sert un texte légal s’il n’est pas appliquer ? La seule façon réaliste de ne plus être réprimé c’est la suppression du texte en question !!! C’est à dire la remise en cause jusqu’au bout du fondement de leur foutue "sécurité rentière"...

C’est pareil avec cette histoire d’interfile : expérimentation = possibilité de revenir dessus, zones délimitées = possibilité de répression accrue ailleurs et pour ce qui est de la législation si je suis d’accord sur le fond avec ce que dit "Pénible" sur la nécessité d’une législation plutôt que de compter sur des "tolérances" dont on ne peut se prévaloir, les conditions d’application de cette expérimentation sont faites pour aller vers l’échec... Si on voulait une pratique réussie il ne fallait pas imposer autant de conditions stupides (limite à 50Km/h au lieu d’une limite de différentiel de vitesse) et matérialiser les files de remontée sur les voies rapides et autoroutes urbaines pour que les automobilistes aient des repères et fassent réellement gaffe, et une autorisation générale pour éviter que les uns comme les autres aient à se poser la question de savoir si là c’est permis ou non...

>> Si on peut critiquer l’action de la FFMC (surtout sur Internet, c’est facile), on peut aussi se poser la question de savoir comment ferions-nous encore de la moto aujourd’hui si la FFMC n’existait pas, n’avait jamais existé ou n’existerait plus ? Posez-vous cette question <<

C’est le type même de la question presque inutile en pratique... La F.F.M.C. a réussi à faire supprimer l’obligation de la vignette moto (mais pas les modifications-multiplication des permis par Giscard et pas le report à 18 ans du permis grosse cylindrée, pas le ridicule bridage des cyclos de 50 à 45 à l’heure pour les minots (d’où les débridages sauvages quasi-généraux). Depuis que s’est-il passé que la F.F.M.C. ait pu définitivement écarter par sa seule action ? Manifs contre le propriétaire payeur et les contrôles automatiques sans interception : ÉCHEC pour n’avoir pas voulu attaquer le principe même des limitations généralisées dont personne n’a jamais démontré (et pour cause) la réelle influence sur l’accidentologie... La direction nationale a alors préféré demander des "tolérances" (qu’elle n’a d’ailleurs pas obtenu). Fin de la limite à 100ch ? Il a fallu que le fabricants et les importateurs utilisent les abandons de souveraineté à l’U.E. pour obtenir une victoire à la Pyrrhus pour les motards qui ne pourront pas pour l’essentiel débrider des motos qu’ils possèdent déjà ! Le seuls réels bénéficiaire de la mesure sont les importateurs et les marchands de véhicules neufs ! Le mouvement motard n’y est pour RIEN ! ... Gilet jaune ? après la victoire sur son port puis celle sur le brassard (on pouvait alors croire que le nouveau gouvernement serait un peu plus ouvert) il revient, certes sous la selle pour le moment, mais avec un argument bidon sur l’"équité" avec les automobilistes devant lequel la direction nationale (et non les militants de base) se couche (c’est un gouvernement social-démocrate, comme celui où sévissait Gay-Sot était un gouvernement dit de "gauche plurielle" à dominante P.S.)... Au moment même où un grand nombre de motards s’opposent aux obligations présentes et futures exigences en matière de protection individuelle, Motomag, censé être le porte-voix de la Fédé, continue de faire l’apologie de toute cette panoplie !... donnant à nos adversaire une jolie argumentation contre notre opposition ! Cerise sur le gâteau, la direction nationale au nom de la "pleurniche nationale" (celle qui ne servira jamais à arrêter réellement le terrorisme) décide de suspendre les manifs en plein combat contre une série de mesures gouvernementales au nom de l’Etat d’Urgence (ferme ta gueule) et de l’"union sacrée" avec un gouvernement beaucoup moins innocent qu’il ne le prétend dans les causes de la résurgence du terrorisme sur notre sol, ne serait-ce que par sa politique étrangère débile à la remorque des U.S.A. et de leur chien de garde israélien au Moyen-Orient. Une fois de plus il s’agit d’un gouvernement dominé par le P.S. ! Et de manière générale plus d’actions de "charité publique" que d’actions revendicatives de défense de la moto et des motards...

Enfin, il y aurait beaucoup à dire sur ce fleuron du mouvement motard, cette expérience unique et réussie de créer de toutes pièces une assurance mutuelle qui, aujourd’hui, est gérée à la manière du privé ou presque : recherche du profit et du gonflement à tous prix du "portefeuille" de clientèle avec une complaisance particulière à l’égard des possesseurs du véhicule favori du Bobo urbain : le gros scooter (mal) justifiée par une pseudo opposition aux "discriminations" (théorie qui ne s’applique pas aux cyclos des minots, futurs motards en puissance, remarquons-le), une politique tarifaire qui ne place plus l’A.M.D.M. parmi les plus avantageuses propositions à couverture égale (il faut bien couvrir les coûts de la sur-accidentologie des scooters !) et est parfois complètement à l’opposé des déclarations de principe de la Fédé (augmentation de la prime pour cause de retour à la puissance nominale sur la W-650 de mon fils après les "années 34Ch" parcourues sans aucun accident responsable par ce dernier et plus récemment déclaration équivoque d’iun haut responsable de l’A.M.D.M. à propos des primes de plus de 100Ch). Sans compter la publication dans le défunt supplément aux assurés de la mutuelle intégré à Motomag d’une interview apologétique de Rocard et les fréquentations douteuses du directeur de l’A.M.D.M. avec les grands des assurances privées (dont AXA) et sa nomination dans un groupement mélangeant mutuelles et assurances à but lucratif, bien dans l’esprit du social-libéralisme cher à Valls et Cie... Mais totalement à l’opposé des valeurs qui présidèrent à la création de la mutuelle...

Perso je n’y reste d’ailleurs que parce qu’elle n’est pas (pour le moment ?) signataire de la convention IDA ce qui me donne une certaine garantie d’être réellement défendu en cas de sinistre... C’est dire !

Alors oui, il faut adhérer à la F.F.M.C. et s’engager sur le terrain, mais cela ne signifie pas qu’il faille pour autant continuer de fermer les yeux sur la trahison de sa direction nationale !

FOUTONS-LES DEHORS !

FPW

Répondre à ce message
auteur
Mangoose

le 6 janvier 2016 à 11:28

Circulation inter-files : l’expérimentation débutera (enfin) le 1er février

Je suis surpris qu’aucune prévention se soit faite auprès des automobilistes depuis le début du mois de janvier pour les informer de la nouvelle réglementation.
les panneaux d’affichage Sytadin devraient déjà l’annoncer sur le périphérique et les grands axes desservant la Capitale ainsi que dans les région concernées
Si les motards sont au parfum il y a quand même pas mal de boulot au niveau des autres usagers de ces grands axes

Répondre à ce message
auteur
Lonewolf

le 4 janvier 2016 à 16:30

Circulation inter-files : l’expérimentation débutera (enfin) le 1er février

Encore une fois, nous français faisons les malins avec les blagues belges, mais ce sont eux qui sont les plus avisés. Preuve que nos politiques ne sont rien d’autres que des scélérats.

Répondre à ce message
auteur
ludo51

le 4 janvier 2016 à 00:10

Circulation inter-files : l’expérimentation débutera (enfin) le 1er février

Et dire qu’en Belgique , il leur aura suffi de quelques semaines et un brin de bon sens pour entériner une pratique presque cinquantenaire....Il y a des jours où j’aurais presque honte !
Nul doute alors , que cette manoeuvre dilatoire pompeusement nommée "expérimentation" , n’est qu’un artifice politique (un de plus) pour calmer un peu les ardeurs revendicatrices des motards !

Répondre à ce message
auteur
Lonewolf

le 3 janvier 2016 à 18:40

Circulation inter-files : l’expérimentation débutera (enfin) le 1er février

Je crois que Boar a tout compris. La manière dont le sujet se présente signifie clairement : INTERDICTION DE L’INTERFILE en dehors des endroits où l’autorité voudra bien l’y autoriser. Autant dire que la valls, euuuh, la valse des prunes est lancée ; l’occasion est trop bonne.
.
Je ne sais pas s’il y a une trappe cachée sous cette expérimentation (genre "je te donne d’un côté pour te prendre de l’autre), mais ce qui est certain c’est que la façon de faire n’est pas celle que les motards attendaient : la légalisation d’une pratique bien ancienne et éprouvée. Là, on se fait piquer le bébé, et on peut s’attendre à se faire "plier le paquet" lorsque l’autorité aura décidé de finir "l’expérimentation". Je ne crois pas une seconde à une réelle ouverture d’esprit (chat échaudé...).

Répondre à ce message
auteur
Boar

le 31 décembre 2015 à 15:52

Circulation inter-files : l’expérimentation débutera (enfin) le 1er février

Marcel, tu fais comme tu veux :-)
Mais perso ne roulant pas en goldwing ou autre truc tres large, je trouve souvent la place entre les files ...
Et des zebras, c’est comme une ligne continue : ça peut couter des points ...

Répondre à ce message
auteur
Marcel

le 31 décembre 2015 à 13:27

Circulation inter-files : l’expérimentation débutera (enfin) le 1er février

Boar, je remonte rarement les feux entre les bagnoles. Il n’y a souvent pas la place. A gauche, aucun problème en présence de ligne discontinue, et si ligne continue, ça finit souvent avec des zébras, plus larges... De toutes façons il n’y a plus de flics aux carrefours.

Répondre à ce message
auteur
Boar

le 31 décembre 2015 à 12:38

Circulation inter-files : l’expérimentation débutera (enfin) le 1er février

@ Marcel : si si concerné , quand on remonte au feu rouge entre les 2 files, plus securisant que de risquer de se faire accrocher par les voitures de l’autre sens si on remonte à gauche des voies de circulation , souvent en franchissant la ligne blanche car voitures arretees serrées sur la gauche ...

Répondre à ce message
auteur
Marcel

le 31 décembre 2015 à 11:59

Circulation inter-files : l’expérimentation débutera (enfin) le 1er février

@ Boar. Une remontée de file au feu rouge, à condition d’agir par la gauche, ce n’est pas de l’inter file. Pas visé par une éventuelle interdiction donc.

Répondre à ce message
auteur
Boar

le 31 décembre 2015 à 10:06

Circulation inter-files : l’expérimentation débutera (enfin) le 1er février

Une des plus belles âneries (pour rester poli) qui soit pour les motards !
L’interfile qui se pratiquait depuis des decennies partout en France, se retrouve donc maintenant interdit en dehors de quelques zones tres delimitées de 4 departements ...
Jusqu’à maintenant, à part quelques periodes à prunes en region parisienne, ça se passait sans probleme !
Donc maintenant, on est à la merci de se prendre un manche pour une petite remontée de file au feu rouge partout en France

Meme les conditions de l’experimentation sont contraires à ce qui se faisait : limite à 50 ... avec des files de voitures arrêtées c’est debile de rouler à 50, differentiel trop elevé. Par contre sur une autoroute ralentie à 50, on ne passe plus ??? on reste coincée dans la file...

Là, on va pas vers le beau ....

Répondre à ce message
auteur
PHILIPPE

le 31 décembre 2015 à 09:06

Circulation inter-files : l’expérimentation débutera (enfin) le 1er février

Une victoire à la Pyrrhus ? Nous savons tous que le provisoire (l’expérimentation) dure et s’inscrit définitivement dans les esprits. Devons nous comprendre qu’on vient de limiter considérablement les déplacements des deux roues dans les grandes villes ? Paris, pour ne citer que celle là n’a pratiquement aucune voie visée par cette pseudo expérimentation, même la voie Pompidou...sauf à considérer que la Seine est un dispositif séparateur de voies de circulations. Qu’en sera t’il des vélos dans ces mêmes villes, eux qui disposent de droits exorbitants et pour lesquels on tolère l’absence totale de protection ? Je se passera t’il lorsque hors des zones visées nous serons pris au piège de bouchons autoroutiers liés à des travaux bloquant la circulation sur plusieurs kilomètres comme cela se produit souvent ? Que se passer t’il lorsqu’en situation régulière nous passerons en inter file d’un département autorisé à un département interdit ? J’entends déjà les les réponses du type "le bon sens s’appliquera"...Alors dans ce cas, il ne fallait rien faire. En réalité nous venons de graver dans le marbre l’interdiction de l’inter-file partout sauf là où c’est autorisé, c’est à dire pratiquement nulle part. J’attends avec impatience le détail application, mais je suis assez inquiet. Nous comptons tous sur vous et votre vigilance. Votre implication et votre travail remarquable ne sont absolument pas mis en cause, mais vous qui êtes des gens de bonne foi, méfiez vous de la gigantesque trappe à dérives de répression que nous sommes en train d’ouvrir dans l’angélisme. J’aimerais enfin connaître le nombre de morts par an, liés à l’inter-file. Je vous souhaite une excellente année motarde. Philippe.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 31 décembre 2015 à 08:28

Circulation inter-files : l’expérimentation débutera (enfin) le 1er février

en Belgique les études sur la circulation routière ont déterminé que s’il y avait 10% des automobilistes qui passaient à la moto il n’y aurait plus de bouchon (mais encore des ralentissements...ne rêvons pas) Voir passer les motos tous les jours à côté de soi alors que l’on est bloqué avec sa voiture cela fait réfléchir......vive la moto et vive l’inter-file !

Répondre à ce message
auteur
Gromono

le 30 décembre 2015 à 19:45

Circulation inter-files : l’expérimentation débutera (enfin) le 1er février

Salut Pénible,

je ne m’emballe pas particulièrement après toi et je te salue confraternellement en tant que militant de la FFMC... c’est juste que je commence à lire ça et là des messages de ceux qui vont encore dégoiser sur l’action de la fédé en lui reprochant cette annonce sur l’interfile.

Répondre à ce message
auteur
PENIBLE

le 30 décembre 2015 à 15:35

Circulation inter-files : l’expérimentation débutera (enfin) le 1er février

Ne t’emballe pas Gromono ( les gros mono ne supportent pas de monter trop haut dans les tours :-) ).... Ou lis tu dans mon commentaire une quelconque "attaque" envers les actions de la FFMC que je soutiens activement depuis sa création, juste avant que l’on essaye de nous imposer une vignette si tu te rappelles (en 1981). De par ma profession je pense aussi qu’il valait mieux légiférer, puisqu’il n’y a pas pire qu’une absence de cadre légal civil en cas de problème, c’est à dire dans ce cas d’accrochage entre un(e) motard(e) et une voiture lors d’une remontée de file (même si je suis persuadé aussi que trop de Lois tue le Droit) et que bien évidemment la FFMC devait participer aux travaux préparatoires. Je dis juste que ce projet de Loi est trop restrictif quant à liste des voies où l’interfile sera autorisé et, à contrario, ou il sera demain interdit. Je te suis tout à fait dans ta vision de l’action de la FFMC et de la pratique de la moto, donc imagine ce que sera demain ta pratique de la moto, si en dehors du périph parisien et de quelques voies rapides péri-urbaines tu ne pourras plus JAMAIS remonter une file de voiture sans risquer de te faire verbaliser à la volée par un Bleu tout frétillant avec sa nouvelle zapette super-facile-efficace. Imagine ce que sera ta vie de motard d’Ile-de France en train de bouchonner bien sagement entre deux boites à roues immobiles sans pouvoir déboiter sous peine d’y laisser ton permis et cela PARTOUT AILLEURS que sur ton périph. Bonne fin d’année à toi aussi de la part d’un motard très gros rouleur du sud de la France et à bientôt sur les actions de la FFMC.

Répondre à ce message
auteur
Gromono

le 30 décembre 2015 à 14:59

Circulation inter-files : l’expérimentation débutera (enfin) le 1er février

Salut,

Faudrait savoir ce qu’on veut ! En 2011, une vague de verbalisations abusives des flics du périphérique a fait que des tas de motards ont demandé à la FFMC de les défendre et de réagir (les gens verbalisés encouraient 6 points de retrait pour 3 infractions cumulées) : alors qu’elle était en pleine concertation sur le 2RM avec les autorités, la FFMC a donc réitéré ses demandes pour une légalisation de l’interfile. Le gouvernement a alors constitué un groupe de travail présidé par le préfet Guyot auquel la FFMC a pris part... fallait-il ne pas y aller ? C’était courir le risque de laisser parler à notre place les gens de Axa Clu-14, la FFM2RM adossée à des marchands d’équipements, 40 millions d’automobilistes + toutes les autres instances agissant dans le domaine de la sécurité routière et pas connues pour être favorables à la moto en général.
Évidemment, on aurait pu nous satisfaire de laisser les choses en l’état et de continuer à pratiquer l’interfile sous les auspices d’une "tolérance" qui perdurait depuis des années... on aurait pu ! Mais les gens de la sécurité routière, les politiciens avides de "résultats" visibles" à court terme, les anti-motos, les anti-véhicules, enfin bref tous ces gens qui ne pratiquent pas la moto et qui rêvent de nous voir disparaître n’ont de cesse de nous mettre des bâtons dans les roues. Et qui y’a t-il en face d’eux pour défendre la moto et ses usages ? la FFMC !

Depuis sa création, la FFMC joue les pompiers pour éteindre les feux anti-motos qui ne cessent d’être allumés par tous ceux qui rêvent de supprimer la moto ou de la réduire à un point tel que sa pratique, utilitaire ou passionnée en soit vidée de sa substance essentielle : le libre choix, le libre arbitre et une certaine idée de la liberté. Et la FFMC, elle est à ceux qui la font, ceux qui s’engagent, ceux qui se remontent les manches et qui le font pour TOUS ceux qui circulent en 2RM. Et c’est pas en tirant sur les pompiers qu’on arrêtera ceux qui veulent nous cramer.

Si on peut critiquer l’action de la FFMC (surtout sur Internet, c’est facile), on peut aussi se poser la question de savoir comment ferions-nous encore de la moto aujourd’hui si la FFMC n’existait pas, n’avait jamais existé ou n’existerait plus ? Posez-vous cette question !

Maintenant, si y’en a qui pensent qu’ils feraient mieux, qu’ils montent leur association ou qu’ils viennent donner un coup de main aux copains de la FFMC : y’a des places à prendre, y’a des assemblées générales où se faire élire et on verra bien comment les parleurs d’aujourd’hui seront les acteurs de demain.

Bonne fin d’année (de la part d’un adhérent d’une antenne d’Île-de-France).

Répondre à ce message
auteur
PENIBLE

le 30 décembre 2015 à 14:11

Circulation inter-files : l’expérimentation débutera (enfin) le 1er février

Moi je pense qu’on est en train de se faire fumer.... En dehors de quelques verbalisations en région parisienne, jusqu’à aujourd’hui l’interfile était toléré, partout en France, tout le monde le pratiquait sans problème. Aujourd’hui on va l’inscrire dans la Loi, il va devenir autorisé sous certaines conditions, et surtout sur un tout petit nombre de voies bien identifiées. Il sera donc partout ailleurs officiellement et totalement interdit. Ils en ont déjà parlé dans les EDSR : Il faut se préparer, tous les motards, partout en France, sur toutes les voies (en ville, en campagne, en banlieue) à être verbalisés partout ailleurs. Pour l’instant, la sanction possible (mais jamais appliquée) pouvait être 135 € et 3 points (sanction pour un dépassement par la droite). Demain ce sera le minimum. Pourquoi pas 4 points ? Bien sur qu’il fallait régler le problème des responsabilités civiles en cas d’accident et de conflit entre assurances, mais là c’est trop restrictif quant aux voies autorisées. Le risque c’est que demain on soient obligés avec nos bécanes de bouchonner au milieu des boites à roues pour garder son permis.

Répondre à ce message
auteur
damienGTR1400

le 29 décembre 2015 à 11:08

Circulation inter-files : l’expérimentation débutera (enfin) le 1er février

Enseigner aux jeunes et dans les auto/moto écoles c’est super mais changer le comportement des automobilistes qui changent de file sans prévenir ni regarder dans les rétros c’est une autre paire de manches..........faudra aussi rappeler à certains motards qu’ils ne sont pas prioritaires sur la route et que si ça ne passe pas ça sert à rien d’insister et qu’il est primordial de se faire voir = attention aux angles morts.

Répondre à ce message
auteur
Marcel

le 29 décembre 2015 à 10:27

Circulation inter-files : l’expérimentation débutera (enfin) le 1er février

Tes craintes ne sont pas infondées l’anonyme. La décision de généraliser le dispositif après la longue longue expérimentation sera avant tout politique.
Car en réalité, en France, il n’y a aucun point de repère pour déterminer si l’inter file serait plus ou moins dangereuse puisqu’elle a toujours été pratiquée !!
(En réalité elle est salvatrice, des études notamment américaines l’ont démontré.)
Et quand je vois que le passage à 70 sur le périphérique a été qualifie de succès par les autorités, alors que le nombre de morts y a augmenté de 75 pr cent, je me dis que ces expérimentations, c’est du flan.
D’ailleurs Barbe lui meme a prévenu : cette expérimentation peut être annulee a tout moment.
Je n’ai bien sûr jamais entendu cela lors de l’expérimentation des radars automatiques ou du ralentissement du périphérique.

Répondre à ce message
auteur
GILLES

le 29 décembre 2015 à 06:17

Circulation inter-files : l’expérimentation débutera (enfin) le 1er février

bjr

quand sera t il des voies non concernées par l’expérimentation ?
pourra t on tjs rouler en interfile ?
gil

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 28 décembre 2015 à 18:02

Circulation inter-files : l’expérimentation débutera (enfin) le 1er février

J’espère que le gouvernement ne joue pas à une partie d’échec avec cette mesure (je lâche du lest pour mieux vous croquer). Je crains qu’à l’issue des essais, s’appuyant sur des statistiques manipulées, comme ils en ont l’habitude ils ne reviennent en arrière (vous voyez nous étions de bonne volonté mais les motards n’ont pas respecté les clauses) déjà que cette mesure soit très largement contestée par les automobilistes......

Répondre à ce message