Sujet

Nicolas
le 5 novembre 2015 à 18:28

Contrôle technique moto : dans deux ans, au prix de 50 à 70 euros !

Le 3 novembre lors d’une interview à Moto Magazine, le délégué du gouvernement à la Sécurité Routière, Emmanuel Barbe, a maintenu l’idée d’instaurer un contrôle technique moto. Il a même livré des informations sur son prix…

Lire l'article
Tous les messages
auteur
Gallinéo

le 16 décembre 2015 à 10:44

Contrôle technique moto : dans deux ans, au prix de 50 à 70 euros !

L’accidentologie des skieurs est de plus de 5 supérieures aux motos pour les blessés graves.

Répondre à ce message
auteur
Gallinéo

le 16 décembre 2015 à 10:41

Contrôle technique moto : dans deux ans, au prix de 50 à 70 euros !

Est-ce qu’il va imposer l’airbag aux skieurs, aux parachutistes et aux pratiquants de deltaplane ?

Non. Alors qu’il se taise.

Répondre à ce message
auteur
Bardamu

le 12 novembre 2015 à 17:35

Contrôle technique moto : dans deux ans, au prix de 50 à 70 euros !

J’aime bien les adeptes de la décroissance. Ne pas être propriétaire, mais louer, voire squatter. Ne pas acheter de voitures mais plutôt rouler dans celles des autres. Heu ?... Un peu comme un parasite... Profiter des biens des autres, c’est bien ça, non ?

Répondre à ce message
auteur
Bardamu

le 12 novembre 2015 à 17:30

Contrôle technique moto : dans deux ans, au prix de 50 à 70 euros !

Donc on a pas le choix, et même certains pensaient que ça exitaient déjà ?... Il fait de drôles de rencontres M. Barbe. Et peu importe qu’un accessoire de sécurité soit abouti ou pas (la cas de l’airbag moto), il l’aurait bien rendu obligatoire. Tous ces technocrates se foutent de notre gueule. Il n’y a qu’à voir côté de voitures le nombre de mesures tout aussi inadmissibles et infondées : par exemple l’interdiction des vitres teintées, qui sera même rétroactive ! Et encore une fois s’appuie sur des raisons hypocrites et pas représentatives. C’est un arsenal incroyable qui se déploie. Quand l’état n’a pu prise sur l’économie et sa place dans le monde, il redevient policier, s’enfermant dans son petit monde. Histoire de pouvoir jouer malgré tout avec des leviers... Et j’entendais ce matin sur France Inter un représentant de policiers se plaindre que les citoyens n’aiment plus leur police... Vous imaginez quand l’état va donner aux sociétés d’autoroutes le droit de s’occuper de la répression routière ? Ce serait bien que la FFMC fasse le lien avec 40 millions d’automobilistes... Histoire d’avoir du poids. Et puis une question : on a manifesté en octobre et depuis rien ! On se bouge le cul quand ????

Répondre à ce message
auteur
Gallinéo

le 12 novembre 2015 à 15:32

Contrôle technique moto : dans deux ans, au prix de 50 à 70 euros !

Tu fais comme tu veux collègue, mais je sens qu’il va pas finir son mandat le délogé à la sécurité qui, au motif qu’il dit qu’il roule à Paris en scooter Suzkiki 650 a des idées géniales sur tout

- bon le port des gants et des EPI, pas totalement idiot (moi j’applique le standard le plus elevé pour ma sécurité individuelle, séjour répété en zone de guerre oblige, t’apprends vite), j’ai encore des copains motards qui sortent avec la veste en jean comme protection .... Pas glop

- pour le CT et le reste (limitation a 100 cv, airbag obligatoire et abs) , la FFMC va lui rappeler les standards democratiques et les valeurs de la consultation a priori, et non "je decide, le francais exécute".

- d’auanat que ces mesures débiles ne vont qu’inciter à la tricherie aux magouilles . Elles n’apportent rien en terme de securite routiere à l’acheteur qui continuera a conduire comme un zozo s’il le souhaite.

Allo la FFMC, il faut faire un mouvement de masse avant Noel SVP, après il y a de la neige.

Répondre à ce message
auteur
generalgsxr

le 10 novembre 2015 à 09:36

Contrôle technique moto : dans deux ans, au prix de 50 à 70 euros !

oui bah je finis mon VFR et la moto s’est terminé pour moi
après 20 ans de bécane, la coupe est pleine
Mon pognon au lieu de le dépenser dans les concessions motos françaises, je vais le mettre sur une assurance-vie , ca va me rapporter et je ne serais pas emmerdé.

je vais faire travailler la finance, au lieu de maintenir et faire travailler l’économie réelle.

Bon courage a vous tous, pour moi le combat est terminé

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 9 novembre 2015 à 18:49

Contrôle technique moto : dans deux ans, au prix de 50 à 70 euros !

le probleme, c’est que si ce phénomène touche particulièrement la SR, cela ne se cantonne pas à cela. Alors que l’esperance de vie ne cesse de s’accroitre, les Français ont de plus en plus peur de mourir, et sont prets à accepter n’importe quoi si on leur promet que cela leur permettra de tenir quelques mois de plus. Regarde récemment, une étude qui a "démontré" que la consommation de viande rouge accroissait le risque de mourir d’un cancer. Où, y’a pas longtemps, un médecin qui recommmandait de congeler la viande hachée si on souhaitait en faire un tartare après. T’imagine toi, acheter de la viande fraiche pour ensuite la congeler ? On vit vraiment chez les tarés !

Répondre à ce message
auteur
Marcel

le 9 novembre 2015 à 12:10

Contrôle technique moto : dans deux ans, au prix de 50 à 70 euros !

Salut Fred !

Ah, il est bien gratiné, l’anonyme. Non seulement il fait semblant de ne rien comprendre à rien, mais en plus il tord les arguments pour leur faire dire autre chose que ce qui est dit. Sans évidemment aucun contre-argument sur le fond. Pour lui, l’Etat est donc légitime à brider la liberté des citoyens, sur un mode ultra-paternaliste, dès qu’il s’agit de sécurité routière. On peut devenir un légume après une chute au ski, ou un mort en puissance en passant par la case oncologie, pas bien grave, on va pas emmerder les gens avec ça, hein. Par contre, qu’on les fasse chier parce qu’ils oublient leur ceinture, leur casque et peut-être bientôt leurs gants, alors là, c’est tout à fait normal. C’est tout à fait fait normal de ne pas tolérer sur la route des comportements qui ne prêtent le flanc à aucune critique ailleurs. Pourquoi ? On n’en saura pas plus.

C’est là où l’on voit que le lavage de cerveau de Gérondeau, de ses fils et filles spirituels (?) et de leurs sbires a été très efficace.

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 8 novembre 2015 à 16:29

Contrôle technique moto : dans deux ans, au prix de 50 à 70 euros !

c’est vrai que ta culture, chacun aura pu constater comme elle est étendues lol. Pas un seul argument qui tient la route, tant sur la SR que sur le ski. Mais je te rassures, avec des ebni oui-oui comme toi (oh oui Monseigneur, mettez la moi profond si c’est pour mon bien...), il n’y a aucun débat à avoir. Un débat, ça nécessite un minimum de capacité de réflexion, et être capable de comprendre que ce qui n’est pas important pour toi peut l’être pour d’autres. Un peu comme ton interdiction de circuler en ville, dont à titre perso je me contrefous, mais contre laquelle je me bats quand même. Parce que justement c’est une liberté individuelle (tiens donc, sur ce sujet l’interet collectif passe au second plan pour toi...).

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 8 novembre 2015 à 16:06

Contrôle technique moto : dans deux ans, au prix de 50 à 70 euros !

T’as raison Fred, arrêtes-là, quand tu comprendras quelque-chose à la constitution, à l’anarchisme ou à l’intérêt collectif, alors tu pourras revenir étaler ta culture....En attendant sur ce forum, les moutons ne sont pas ceux que tu crois manifestement, mais là aussi il faudrait que tu aies compris quelque-chose à l’histoire des moutons de Panurge pour t’en rendre compte. Il te reste cependant les noms d’oiseaux comme quelques-uns de tes congénères pour continuer à faire avancer le débat si tu comptes quand-même contribuer à guider le troupeau !

Répondre à ce message
auteur
jun79

le 7 novembre 2015 à 20:39

Contrôle technique moto : dans deux ans, au prix de 50 à 70 euros !

Moi personnellement ce n’est pas se qu’ils disent qui me gène vraiment mais plutôt le contraire. On nous parle d’accident par rapport au défaut technique, à la perte de contrôle des véhicule, de choc sous tel et tel circonstance. Mais les routes non entretenus, les barrière double qui sont demandé par les motard depuis longtemps par les motards ( un volontaire pour essayer l’effet guillotine avec un airbag) ce qui montre aussi la motivation que nous portons nous même pour notre sécurité, par contre la ce serait à eux de mettre la main au porte feuille.
Et la on nous augmente les radars pour une sécurité routière et pas rentière mais alors pourquoi il parle d’augmenté les bénéfices des radars, rien de logique dans leur propos.
Pourquoi l’aménagement de la sécurité des routes n’est pas financer par les bénéfices des radars.

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 7 novembre 2015 à 18:59

Contrôle technique moto : dans deux ans, au prix de 50 à 70 euros !

oui, je te confirme, tu es un mouton, non pas parce que tu es un avis différent du mien, mais parce que tu répètes bêtement ce que nous assènent les pouvoirs publics, sans vérifier quoi que ce soit, et au prétexte que c’est "pour notre bien". Et que dans ta prose,quand tu fais référence à la liberté individuelle (celle par exemple de choisir comment on utilise son argent), c’est pour la faire disparaitre au nom d’un supposé interet collectif (celui de qui au fait ?). Tu qualifies la défense des libertés individuelles d’anarchisme, c’est ton droit. Mais entre anarchisme et stalinisme, y’en a au moins un dont on connait le résultat. Et pour ton instruction, 2 petits extraits de la déclaration des droits de l’homme, faisant partie de la constitution de notre pays, bien connu pour être un pays anarchiste :
"Art. 4. La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi, l’exercice des droits naturels de chaque homme n’a de bornes que celles qui assurent aux autres Membres de la Société la jouissance de ces mêmes droits. Ces bornes ne peuvent être déterminées que par la Loi.
Art. 5. La Loi n’a le droit de défendre que les actions nuisibles à la Société. Tout ce qui n’est pas défendu par la Loi ne peut être empêché, et nul ne peut être contraint à faire ce qu’elle n’ordonne pas. "
Marrant là dedans, je ne vois rien qui justifie que la loi impose un CT. En quoi rouler sans CT représente une nuisance à autrui ?

Encore pour ton info, "faire de la moto en sécurité", ça n’existe pas. Je propose donc que, pour ta sécurité, on t’interdise purement et simplement la moto. Ce qui serait, en matière de sécurité routière, bien plus efficace que la mise en place d’un CT. Car c’est bien connu, le risque pour un motard d’être tué est 20 fois plus important qu’en voiture. Allez hop l’anonyme, 2 roues de plus et une carrosserie, "au nom de l’interet collectif". Quant à la majorité silencieuse dont tu te réclames, y’a de quoi rigoler. Mathématiquement, une majorité c’est 50% d’une population + 1 individu. Le + 1, c’est toi, mais les autres...

Quant au ski, je te confirme qu’on se blesse librement (mon ligament est là pour en témoigner). Et même pire, on te met tout à disposition pour que tu puisses prendre des risques en plus, si tu trouves que la piste n’est pas assez dangereuse : on appelle ça un snowpark, avec des bosses pour faire de jolis sauts...et des atterrissage plus ou moins contrôlés. Autre info supplémentaire, rien ne t’oblige non plus à avoir un portefeuille bien garni pour faire du ski, tu as tout à fait le droit d’accéder aux pistes sans payer un forfait pour les remontées mécaniques. Et nul besoin de montrer patte blanche puisque, contrairement à la route, il n’y a besoin d’aucun permis. Même le premier des débutants a tout à fait le droit de se pointer en haut d’une piste noire.

Bon allez, j’arrête là, vu que ta connaissance du ski est à peu près au même niveau que celle en matière de sécurité routière.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 7 novembre 2015 à 11:48

Contrôle technique moto : dans deux ans, au prix de 50 à 70 euros !

J’admire, comme souvent sur ce genre de forum, la qualité de l’argumentaire, chapeau messieurs. Grâce à vous je découvre que l’on peut skier et se blesser librement, j’ai jamais dû fréquenter les mêmes stations que vous, car en la matière j’ai plutôt eu le sentiment que pour skier de nos jours, en plus d’avoir un portefeuille bien garni, il fallait montrer patte blanche pour pouvoir poser ses skis quelque part. Je découvre que l’achat d’une maison ou d’une auto est obligatoire ce qui explique l’acceptation docile de tous des contraintes réglementaires et fiscales pour ce faire, dans le monde dans lequel je vis pour ma part, nombreux sont ceux qui choisissent d’être locataires pour ne pas avoir à se soucier de ces contraintes, tout comme ceux qui choisissent de ne pas avoir d’auto, mais préfèrent en louer, en partager, voire "pire" s’en passer complétement en utilisant exclusivement un deux-roues motorisé ou non et les transports en commun et ce même à la campagne. Enfin cerise sur la gâteau, la comparaison avec les risques naturels pour la santé, liés aux éléments (l’exposition au soleil et le cancer de la peau) là je m’incline, je ne peux contre argumenter, si vous ne comprenez pas la différence d’approche de la prévention entre ça et la sécurité routière, je crois qu’il est vain d’espérer vous convaincre. De toute façon comme l’écrit le grand penseur qui s’est fendu d’un : "bêêêêêêê^" comme argument, c’est vrai qu’avoir un avis différent du vôtre relève forcément du "moutonage", c’est vrai également que de mon côté je pourrai balancer que le "poujadisme" semble décidément une caractéristique très répandue chez "les motards en colère", mais non rassurez-vous pour mon cerveau, il va très bien et je préfère continuer à m’en servir pour faire de la moto en sécurité et pour réfléchir et affirmer mes opinions plutôt que de hurler avec les loups ou de rester dans la majorité silencieuse pour éviter à avoir à subir la déferlante des poncifs habituels de quelques "héros" de la défense de la liberté individuelle qui dans une société constituée n’a de sens que si elle est régulée pour garantir à chacun de pouvoir en jouir, mais je compte sur vous maintenant pour nous faire l’apologie de l’anarchie, de la supériorité de la liberté individuelle sur l’intérêt collectif et quelques autres théories de ce genre qui font de l’humanité ce qu’elle est...mais bien sûr après l’explication par la bêtise du fait qu’on puisse vous contredire, j’imagine que vous saurez vous rassurer en arguant maintenant que je peux être qu’un collabo, messieurs les résistants en carton !

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 7 novembre 2015 à 11:02

Contrôle technique moto : dans deux ans, au prix de 50 à 70 euros !

si si Rabah, des mécontents, y’en a suffisamment. Nous sommes plus de motards que de chasseurs ou que quasiment n’importe quelle corporation. C’est des mécontents qui font autre chose que chialer sur internet qu’il n’y a pas suffisamment. Au mieux, les mecs sortent leur moto une ou 2 fois dans l’année pour manifester, à condition qu’il fasse beau et que ce ne soit pas trop loin de chez eux (dépasser le pâté de maison ? t’es fou toi !).

Les mecs ils nous expliquent que les manifestations sont trop gentilles (qui les a empêché de se foutre sur la gueule avec les CRS à Paris le 10 octobre ?), mais quand il faut faire la moindre chose sortant un peu des clous (genre recouvrir un radar), y’a plus personne. Les mecs, ils t’expliquent que toi en tant qu’organisateur tu dois prendre le risque de passer au tribunal et de t’embourber une amende de plusieurs milliers d’euros, voire d’une condamnation à de la prison, mais ils sont pas foutus de filer 39€ pour soutenir la FFMC. Les conseilleurs ne sont pas les payeurs.

Répondre à ce message
auteur
Rabah Kounine

le 6 novembre 2015 à 22:14

Contrôle technique moto : dans deux ans, au prix de 50 à 70 euros !

Salut,

j’ai écris plus bas que des hauts fonctionnaires comme ce monsieur ont mission de nous faire disparaître... peut-être pas totalement, mais suffisamment pour faire baisser leurs chères statistiques de sécurité routière.
Même si ça fait 40 ans que nos gouvernements "veulent notre bien" en nous faisant chier avec toujours plus de règlements à la con, on arrivait à se fondre dans la masse quand celle-ci produisaient 16 000 décès/an sur les routes. Les motards étaient peu nombreux et la majeure partie des accidents graves, par le nombre, concernait les automobilistes.
Quarante piges plus tard, si la majorité des tués et blessés concerne encore majoritairement les automobilistes qui sont toujours les usagers les plus nombreux sur nos routes, vu qu’on en est à environ 3 500 morts/an, la mortalité spécifique des motards (625 en 2014, faible dans l’absolu par rapport aux causes de décès toutes confondues) commence à devenir très visible, par simple comparaison avec la mortalité des autres catégories. Et pourtant, le ratio nombre de 2RM en circulation/tués 2RM n’a pas cessé d’évoluer vers une baisse des accidents mortels qui a été beaucoup plus importante que pour toutes les autres catégories d’usagers de la route !
Oui, l’amélioration la plus importante de la sécurité routière par catégories, c’est les 2RM !

Le problème, c’est que l’usager 2RM reste désespéramment fragile... dès 20 km/h (voire même à l’arrêt quand il est percuté), ça fait du vilain, de la viande hachée, des os pulvérisés, bref des gros dégâts.
Alors que du côté des automobilistes qui ne conduisent pas mieux qu’autrefois (c’est peut-être même pire avec les smartphones, les GPS et toutes ces conneries), la ceinture, les progrès en sécurité passive des bagnoles et les embouteillages qui mettent tout le monde au pas dans un rayon de 30 km autour et dans toutes les grosses villes, y’a moins de morts... vachement moins !

Alors pour les technocrates chargés de produire des chiffres de tués et de blessés toujours en baisse, le calcul est vite fait : moins y’aura de 2RM sur les routes, moins y’aura de viande hachée qui tâche leurs beaux bilans et plus le politicien qui a fait des promesses sera content de pouvoir afficher un résultat grosso-modo conforme à ses promesses.

M. Barbe sait tenir une calculette et il bosse pour les politiciens qui lui ont donné carte blanche pour faire en sorte qu’il y ait de moins en moins de 2RM sur les routes et que ceux qui restent soient tout carapaçonnés, bridés, surveillés et implacablement punis à la moindre incartade. La seule limite à cette méthode, c’est la part de mécontents que ça peut produire... mais pour ça aussi, nous ne sommes pas assez nombreux !

Répondre à ce message
auteur
Suparinpei

le 6 novembre 2015 à 19:18

Contrôle technique moto : dans deux ans, au prix de 50 à 70 euros !

il dit rouler en "moto" (scooter) ; précise-t-il s’il porte un gilet airbag ? De toutes façons plus rien à espérer de ces politiques...Ils ne sont plus depuis longtemps en contact avec la réalité du terrain et de la majorité des Français.
Pauvre France et sa spécificité énarque, technocrate, élitiste. Je propose qu’on supprime l’ENA, le Sénat ainsi que tous ces postes démultipliés de chefaillons administratifs (central et régions), qu’on mette ceux qui restent au régime du peuple républicain et non aristocratique, je veux dire par là de façon comparable aux pays scandinaves (nos ministres en open space et non dans des bureaux à la Versailles ou de PDG de multinationales au choix) et avec tout cet argent intelligemment économisé, qu’on sauve des vies en supprimant tous ces points noirs de nos réseaux routiers.

Répondre à ce message
auteur
Marcel

le 6 novembre 2015 à 16:20

Contrôle technique moto : dans deux ans, au prix de 50 à 70 euros !

Tout à fait d’accord Rabah.

Pour ceux qui auraient besoin d’un petit rafraichissement :

"La Moto ? « On ne voit guère d’autres solutions que d’en dissuader l’utilisation. », assène M. Giraudet, président de la commission Transport pour le VIIIe Plan, chargé de fixer les grandes orientations de l’État pour les cinq ans à venir (Chronique d’une utopie en marche, Editions de la FFMC, 2003). Les gros cubes ? Un "danger véritable", tonne Christian Gérondeau, délégué interministériel à la sécurité routière, devenu ennemi public numéro un des motards. « Est-ce que nous pouvons tolérer sur nos routes de véritables monstres comme ceux qu’on voit apparaître sur le marché, qui font 1 300 cm3 de cylindrée, dépassent largement les 200 kilomètres à l’heure, pèsent 300 kg, et qui ont des taux d’accidents énormes, alors que le Gouvernement fait tout ce qu’il peut pour améliorer la sécurité routière ? »." (Mutuelledesmotards.fr)

Alors, leur fausse gentillesse, ils peuvent se la mettre où je pense. Ils n’ont d’yeux que pour leurs stats, qui leur octroyeront, si elles sont bonnes, une jolie promotion. C’est exactement pour cette raison que le prédécesseur de Barbe a été remercié., les stats n’étaient pas bonnes.
L’autre cas de figure où les DSCR passent par dessus bord, c’est lorsque leurs propositions rencontrent l’hostilité générale. C’est cela qui avait valu son limogeage à Merly, ainsi qu’à Nevache !
Alors si vous voulez vous débarrasser de Barbe, vous savez ce qu’il vous reste à faire. Le prochain sera peut-être moins obtus.

Répondre à ce message
auteur
Jack Célère

le 6 novembre 2015 à 16:09

Contrôle technique moto : dans deux ans, au prix de 50 à 70 euros !

@ L’anonyme de 15h03

Comme je l’ai dit plus bas, en fouillant dans les stats de l’ONISR, on découvre que jusqu’au bilan de 2012, il n’y a absolument rien sur des accidents mortels liés à des causes techniques. Ce qui est assez cohérent avec le rapport MAIDS, qui l’avait chiffré à 0,7 %.
Puis, comme par magie, apparaît ce chiffre de 6 % en 2013 et 2014, sans aucune explication.
Ca sent la grosse bidouille.

La seule étude sérieuse sur le sujet reste l’étude MAIDS, dont les conclusions sont archi-connues, et avaient servi à démonter les arguments de la Commission de Bruxelles (et de DEKRA !) et retoquer le projet de règlement européen sur le CT. CT européen auquel la France s’était opposé !!

Répondre à ce message
auteur
Rabah Kounine

le 6 novembre 2015 à 16:04

Contrôle technique moto : dans deux ans, au prix de 50 à 70 euros !

Salut,

beaucoup d’entre-vous écrivent des trucs du genre : "ces contraintes vont tuer la moto, c’est pour nous dissuader d’en faire, etc..."

Exact ! C’est même la mission qui a été confiée à Barbe et d’autres avant lui... c’est pas compliqué, ça fait 40 ans que ça dure !

Les gars, relisez Astérix. Le village des Gaulois, c’est nous. C’est nous (la FFMC et ses sympathisants) qui résistons aux moralisateurs et "normalisateurs" qui se succèdent dans les cabinets ministériels en charge des questions de sécurité routière.
Depuis 40 ans, tous leur est bon, ils sont comme César qui à chaque album d’Astérix cherche un truc pour fondre les "fous du village gaulois" dans le Monde romain, afin de les assimiler et de les faire disparaitre définitivement.
Peu importe ce délégué dans sa personne, lui ou ceux qui l’ont précédé, c’est pareil, à quelques ajustements près. Ils essayent tout : la force, la fausse empathie (le fameux c’est pour vot’ bien), la division des catégories d’usagers (moto contre autos, vélos contre moto...), la zizanie (prêcher le faux, le montage d’associations faux-nez soit-disant représentatives des usagers), la trahison (nous attirer dans des "concertations" sans moyens ni pouvoir et décider ensuite le contraire de ce qui a été discuté...)

On n’a pas de potion magique (le bulletin de vote ne permet pas de se débarrasser des énarques qui restent en place et en poste au-delà des élections)... on n’a que que notre capacité de mobilisation et d’unité face à eux. Et pour ça, on a la FFMC ! En fait, c’est notre potion magique à nous, les motards.

Défendez-la, défendons nous !

Répondre à ce message
auteur
Ternet

le 6 novembre 2015 à 15:47

Contrôle technique moto : dans deux ans, au prix de 50 à 70 euros !

C’est dingue ce tissu de mensonges (je reste poli) que raconte ce type.

Un exemple : "Dans nos bases d’accidents, dans 6 % des morts à moto on peut déterminer directement une cause technique. Et la plupart du temps, un éventuel défaut technique n’est pas relevé par les policiers ou gendarmes lorsque survient un accident mortel."

ça c’est de l’étude sérieuse !

Autre chose, il ne parle que des 2RM, pas des 3RM. Pourquoi ?

Les contrôles c’est comme les champignons. Il faut les faire sauter !

Répondre à ce message