Sujet

Nicolas
le 5 novembre 2015 à 18:28

Contrôle technique moto : dans deux ans, au prix de 50 à 70 euros !

Le 3 novembre lors d’une interview à Moto Magazine, le délégué du gouvernement à la Sécurité Routière, Emmanuel Barbe, a maintenu l’idée d’instaurer un contrôle technique moto. Il a même livré des informations sur son prix…

Lire l'article
Tous les messages
auteur
jacques

le 6 novembre 2015 à 15:06

Contrôle technique moto : dans deux ans, au prix de 50 à 70 euros !

Il n’arrête pas de se contredire : "Il concernera toutes les cylindrées à partir de 50 cm3" et "Ce contrôle technique servira à assainir le marché de la moto d’occasion et du cyclomoteur." Donc pas pour les cyclo, mais pour les cyclo.

Perso j’ai jamais changé ma roue arrière, il délire lui.

Et on sait bien qu’un contrôle technique ça commence par la revente et ensuite on le passe régulier.

50 à 70€ pour vérifier le freinage et l’éclairage, c’est VRAIMENT du foutage de gueule !

Sinon on parle de statistiques : quel est le nombre annuel d’accidents de 2 roues liés à une défaillance technique du véhicule ?

Répondre à ce message
auteur
piotr63

le 6 novembre 2015 à 10:28

Contrôle technique moto : dans deux ans, au prix de 50 à 70 euros !

50 à 70 euros ? c’est le prix de mon assurance annuelle. Seulement pour les ventes....et deux ans après on étend la mesure comme pour les autos, bien sûr !

Répondre à ce message
auteur
Jack Célère

le 6 novembre 2015 à 10:22

Contrôle technique moto : dans deux ans, au prix de 50 à 70 euros !

Monsieur Barbe

Il y a chaque année une cinquantaine de motards qui décèdent après avoir heurté une barrière de sécurité.
Voilà un vrai dossier interministériel.
Alors si vous aimez vraiment les motards, c’est le sujet que vous auriez du porter devant le CISR, au lieu de mesures de basse police, comme l’obligation de port d’EPI.

J’ajoute que si vous respectiez vraiment les citoyens de ce pays, vous et les vôtres n’auriez pas proposé au CISR des mesures retoquées par le CNSR.

Signé : un motard qui n’aime ni vos salades ni vos méthodes !

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 6 novembre 2015 à 09:39

Contrôle technique moto : dans deux ans, au prix de 50 à 70 euros !

C’EST UN SCANDALE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!REAGISSONS
NOUS SOMMES DES MOUTONS !
MOTARD TRES EN COLERE

Répondre à ce message
auteur
astérix

le 6 novembre 2015 à 09:04

Contrôle technique moto : dans deux ans, au prix de 50 à 70 euros !

Bientôt rouler à moto va devenir un luxe que beaucoup de jeunes motards ne pourront pas se payer le tout pour de faux prétexte de soi-disant sécurité routière commencer donc plutôt par refaire les routes modifier les infrastructures je pense que les accidents baisserons . Toujours plus de contraintes sur les deux roues bientôt cette pratique disparaîtra car les gens ne pourront plus la payer . Nouvelles infos sur le gouvernement et la sécurité routière il compte mettre en pratique l’idée de Sarkozy sur le fait que les autoroutes privatise les les contrôles de vitesse alors content . La sécurité routière commence par l’apprentissage la compréhension et l’expérience de la situation et non pas par de la répression et du toujours plus de contraintes mis en place par ce gouvernement depuis trois ans

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 6 novembre 2015 à 00:00

Contrôle technique moto : dans deux ans, au prix de 50 à 70 euros !

@ Pierrot : "j’imagine que le CT a du sens pour les voitures". Euh bah non, justement, on n’a jamais trouvé le moindre impact du CT sur la sinistralité des automobilistes. C’est balot non ?

Répondre à ce message
auteur
Pierrotdel

le 5 novembre 2015 à 23:32

Contrôle technique moto : dans deux ans, au prix de 50 à 70 euros !

@Marcel : mille mercis de tes lumières. Me voilà en partie rassuré sur la tolérance. Dans ce cas va falloir remettre la chicane sur le pot lol, au moins pour le CT. Oulala le mauvais élève !!

Je suis aussi tout à fait d’accord sur tes arguments pour une très probable mise en place de CT réguliers.

Répondre à ce message
auteur
ludo51

le 5 novembre 2015 à 23:28

Contrôle technique moto : dans deux ans, au prix de 50 à 70 euros !

Une (toute petite) note d’optimisme : sa mise n place ne se ferait pas avant 2 ans et entre temps , il y aura eu 2 échéances électorales.......

Répondre à ce message
auteur
Marcel

le 5 novembre 2015 à 23:15

Contrôle technique moto : dans deux ans, au prix de 50 à 70 euros !

@ Pierrot

Dans une version jusqu’au-boutiste du CT revente, il faudrait effectivement remettre l’engin dans la configuration où il était lors de l’achat. Aux dernières nouvelles, une certaine tolérance serait accordée pour les équipements modifiés pourvu qu’ils soient homologués.

La vraie raison n’est pas la sécurité routière, ni la garantie du consommateur, c’est une aimable plaisanterie. Il s’agit avant tout de verrouiller les opérations de bridage. Le DSCR a vendu la meche pour les cyclos. Mais ça concerne aussi les motos. C’est une façon de s’assurer que les motos sans ABS resteront bridées ! L’autre raison est qu’il y a une pression très forte (de l’administration et des industriels du contrôle) pour aller vers le CT périodique. Le CT à la revente, c’est le pied dans la porte, en prévision de sa généralisation.

A ce sujet, en écho au commentaire de Bingo, sur le débridage des cyclos : une étude d’il y a quelques années avait indiqué que dans les accidents corporels impliquant des cyclos, 50 % étaient débridés. On en avait conclu un peu vite que le débridage était un facteur d’accident. Pourquoi un peu vite ? Parce que si le parc des cyclos est à 50 % débridé, il est tout à fait normal de retrouver cette proportion dans les accidentés. Et pour tout dire, il est sans doute moins dangereux de rouler avec un cyclo à 60 km/h, qui permet de s’insérer normalement dans le flot usuel des véhicules, que de servir, à 45 km/h de chicane mobile pour des véhicules de plus d’une tonne ! Pour avoir roulé récemment sur un scooter bridé à 45 km/h, sur une route de campagne, je peux vous dire que c’est particulièrement flippant. Cette limitation est dangereuse.

Répondre à ce message
auteur
ludo51

le 5 novembre 2015 à 22:58

Contrôle technique moto : dans deux ans, au prix de 50 à 70 euros !

Au courageux anonyme de 21h37 : c’est marrant (en fait , non , c’est désolant) j’ai eu l’impression de (re)lire du Emmanuel Barbe (le bien nommé) dans le texte , avec les mêmes arguments fallacieux comme "les obligations et coûts relatifs à l’acquisition et à l’usage d’une maison ou d’une voiture de nos jours, plus personne n’achète plus ni l’un ni l’autre...."...Il faudrait m’expliquer comment faire sans maison ni voiture pour survivre ici bas....Nous n’avons tout simplement pas le choix , ce n’est pas faute de vouloir éviter d’avoir à payer !!!
Pour le reste , c’est de la même mauvaise foi , je renonce à argumenter point par point , cela n’y changerait rien de toutes façons....Une fois lobotomisés , les chantres de la sécurité ont perdu tout usage de leur libre arbitre et sont prêts à avaler et régurgiter n’importe quelle couleuvre....
Et encore , ne nous plaignons pas , nous avons échappé au port obligatoire du gilet airbag !!!! Mais pour combien de temps......?
Bien sûr qu’en valeur pécuniaire , le CT n’est rien , mais c’est juste une question de LOGIQUE et de PRINCIPE de liberté de choix , quand le pseudo argument sécuritaire est évacué....

Répondre à ce message
auteur
Marcel

le 5 novembre 2015 à 22:55

Contrôle technique moto : dans deux ans, au prix de 50 à 70 euros !

@ l’anonyme de 21h37.

Ce serait sympa que tu lises aussi bien ma prose que celle du DSCR. Je n’ai jamais prétendu que le CT aurait une influence sur la pratique de la moto. Sur ce chapitre, je visais en revanche, très clairement, les obligations vestimentaires. Pas tant à cause du coût (quoique) que des contraintes.

Un exemple tout simple parmi d’autres, que la DSCR ne peut ignorer, puisque la FUBICY siège au CNSR et que c’est un de ses arguments pour refuser l’obligation du port du casque : en Australie, lorsque le casque a été rendu obligatoire, la pratique du vélo a chuté de 30 %. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, toute contrainte vestimentaire supplémentaire en 2RM entraînera son lot de défections.

A ce sujet, je précise que j’ai toujours trouvé aberrant que dans une démocratie libérale, on puisse vouloir le bien des gens malgré eux. Et de ce point de vue, je trouve qu’on est l’objet d’une étonnante sollicitude. Il y a 140000 accidentés au ski chaque année, et pour eux aucune contrainte. Tant mieux pour eux, tant mieux pour leur liberté, et tant mieux pour les commerçants des sports d’hiver. Il y a plusieurs dizaines de milliers de cancers de la peau chaque année en France. A quand la crème solaire obligatoire quand on va bronzer l’été sur la plage ? Ca paraît con, comme idée ? Ben oui, comme nous obliger à porter des gants ou un airbag !

Alors pourquoi s’occupe-t-on de nous ? Parce qu’on nous aime ? Bof ! Si on nous aimait, on commencerait par respecter nos libertés, plutôt que de nous infantiliser ou de nous prendre pour des imbéciles. L’explication la plus probable est qu’il faut mordicus fournir de bons chiffres de mortalité routière au ministre et à Bruxelles et que pour ce faire, tous les moyens sont bons, y compris s’asseoir sur nos libertés.

L’Etat est parfaitement légitime à nous empêcher de nuire à autrui (alcool, téléphone au volant, feu rouge...). Il ne l’est plus quand il fait nous impose des contraintes qui ne concernent que nous. Il ne l’est plus quand il fait passer ses objectifs chiffrés avant nos propres libertés.

PS : la sécurité routière est un drôle de monstre administratif, elle agrège dans ses bilans des morts par la faute d’autrui et des morts par la faute de soi. Et se préoccupe exclusivement du chiffre total. Un peu comme si l’on agrégeait les homicides et les suicides, et que pour faire baisser l’ensemble, on s’aventurait à pénaliser le suicide... (comme l’on pénalise le non-port du casque, de la ceinture, et bientôt si cette obligation scélérate passait, les gants et tout le reste...). Que penserait-on d’une telle société ?

Répondre à ce message
auteur
Pierrotdel

le 5 novembre 2015 à 22:53

Contrôle technique moto : dans deux ans, au prix de 50 à 70 euros !

Je suis pas tout à fait d’accord, j’imagine que le CT a du sens pour les voitures. Mais d’accord sur le principe pour 0 CT pour les motos.

J’espère que quelqu’un saura me répondre pour le reste de ma question.

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 5 novembre 2015 à 22:40

Contrôle technique moto : dans deux ans, au prix de 50 à 70 euros !

euh Pierrot, tu veux pas qu’on raisonne en sens inverse plutot ? Puisque les motos n’ont pas de CT, et que pourtant, elles n’ont pas plus d’accidents que les voitures, c’est que le CT ne sert à rien. Supprimons le pour les automobilistes...

Répondre à ce message
auteur
FRED

le 5 novembre 2015 à 22:29

Contrôle technique moto : dans deux ans, au prix de 50 à 70 euros !

à l’anonyme de 21h37, une seule chose à répondre : bêêêêêêêêêêêêêê.

Moi je propose un contrôle technique des cerveaux de ceux qui viennent commenter ici...

Répondre à ce message
auteur
Pierrotdel

le 5 novembre 2015 à 22:24

Contrôle technique moto : dans deux ans, au prix de 50 à 70 euros !

Sur le principe, je ne suis pas contre un CT à la revente, il y en a pour les voitures et cela semble logique de l’appliquer pour les motos. J’ai cependant une question bête : si ma moto a subi des modifications (changement de pot, des rétros, des poignées...), ma belle ne passera pas le CT ? J’entends bien que cela modifie la moto, mais je ne vois pas en quoi je ne pourrai pas passer le CT...

Ou alors, ce sera en effet la fin des accessoires, des préparateurs... Pour autant, je ne crois pas que cela représente un danger ou un risque pour les utilisateurs.

Merci de vos éclairages par avance.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 5 novembre 2015 à 21:50

Contrôle technique moto : dans deux ans, au prix de 50 à 70 euros !

D’accord de A à Z.

Eric.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 5 novembre 2015 à 21:37

Contrôle technique moto : dans deux ans, au prix de 50 à 70 euros !

Toujours les mêmes commentaires, il faut parfois savoir également écouter avant de râler, de crier aux mensonges, aux contre-vérités, et je ne sais quel autre non argument. Ce que dit le délégué à la sécurité a du sens, quand on achète une auto ou même une maison, l’acheteur doit bénéficier de contrôles techniques censés l’informer de l’état réel du bien en matière de sécurité et de préservation de sa santé, mais pour l’achat d’une moto, ce serait aberrant ! Allons un peu de bon sens, pour avoir déjà acheté plus d’une brêle bricolée de partout, et m’en être rendu compte après coup à mes dépens, je trouve on ne peut plus normal que cette obligation de contrôle technique avant vente fasse enfin son apparition pour les motos.
Ces obligations supplémentaires, devraient tendre à nous dissuader de rouler en moto.... ben bien sûr, c’est vrai que lorsqu’on voit les obligations et coûts relatifs à l’acquisition et à l’usage d’une maison ou d’une voiture de nos jours, plus personne n’achète plus ni l’un ni l’autre....faudrait peut-être arrêter de raconter n’importe quoi, la moto on en fait par nécessité ou plaisir, dans les deux cas, c’est pas le coût d’un contrôle technique à la revente, d’un casque et d’une paire de gants (je mets de côté volontairement le gilet jaune quand on sait ce que ça coûte ce serait indécent de le mettre dans la balance) qui empêcheront ceux qui roulent déjà de continuer, et ceux qui en ont envie, de se lancer.
Pareil pour ce qui est d’imposer à tout nouveau permis une période probatoire de deux ans avec une machine bridée quelque soit l’âge, c’est la règle qui limitait cette restriction aux seuls jeunes qui n’avaient aucun sens, et non cette nouvelle règle qui part du principe que la maîtrise d’un gros cube s’acquière progressivement, plutôt que d’un préjugé selon lequel qui dit jeune dit irresponsable alors que l’âge serait garant de maîtrise de soi.
Enfin the last but not least, tout ça serait inutile pour la sécurité !!! Lire ça dans un magazine qui prône une pratique responsable de la moto, ce qui passe par une formation digne de ce nom, l’utilisation d’une moto en bon état, et d’un équipement du motard adapté spécifiquement aux risques liés aux chutes, c’est tout simplement insensé, bien sûr que ça va concourir à une amélioration de la sécurité. J’ai déjà eu l’occasion de l’écrire sur d’autres forums, la seule mesure inique annoncée est l’interdiction de circuler des motos anciennes dans certaines zones au prétexte de la pollution atmosphérique. Dès lors qu’un véhicule a été maintenu dans son état de conformité d’origine aux normes qui s’appliquaient au moment de sa mise sur le marché, il devrait pouvoir continuer à être utilisé partout. Au lieu de tout mélangé et de crier au loup face à des mesures liées à la sécurité des motards, il faut se concentrer sur la lutte contre les annonces d’interdiction de circuler des véhicules anciens..

Répondre à ce message
auteur
Jack Célère

le 5 novembre 2015 à 21:12

Contrôle technique moto : dans deux ans, au prix de 50 à 70 euros !

6 % des accidents mortels à cause d’un problème mécanique. Incroyable, non ? On sait depuis l’étude MAIDS que c’est plutôt 0,6 %. Erreur de virgule ?

J’ai voulu en avoir le coeur net. Je viens de me taper les 5 derniers rapports de l’ONISR, la bible de la SR.

Résultats :
- en 2010, on ne parle pas de tués en 2RM à cause de défaillances techniques, pas une ligne, une info, rien, nada.
- en 2011, on ne parle pas de tués en 2RM à cause de défaillances techniques, pas une ligne, une info, rien, nada.
- en 2012, on ne parle pas de tués en 2RM à cause de défaillances techniques, pas une ligne, une info, rien nada.

Etrange, ce silence sur une cause significative des tués à moto, non ?

En 2013, pour la première fois, on en parle enfin, mais sous une forme très laconique : "6 % des accidents mortels sont à mettre en relation avec un problème mécanique. " C’est tout, on n’en saura pas plus.
Et en 2014, on en reparle encore : "6 % des accidents mortels sont à mettre en relation avec un problème mécanique."

Même phrase, même chiffre, et toujours le même manque cruel d’informations détaillées. On ne sait même pas si ce sont les motos qui ont eu un problème mécanique. Et plus surprenant, alors que toutes les autres causes d’accidents présentent des chiffres variables d’une année sur l’autre, ce n’est pas le cas ici. Etonnant, non ?

Alors bidouille or not bidouille ? Préparation des esprits au CT, y compris avec des chiffres bidonnés ?

Répondre à ce message
auteur
mautris

le 5 novembre 2015 à 20:07

Contrôle technique moto : dans deux ans, au prix de 50 à 70 euros !

Il a raison . Dans les catalogue moto le moindre objet est a 50 $ et comme la mode depuis peu c est de parader en moto avec les derniers équipements chg de casque tous les ans de blouson etc et ayant discuter avec beaucoup de motards qui serait d accord d imposer les e.p.i voila c est chose faite. Bravo messieurs les bobo motards et merci et c est pas fini

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 5 novembre 2015 à 20:02

Contrôle technique moto : dans deux ans, au prix de 50 à 70 euros !

"Le contrôle portera également sur les cyclomoteurs, catégorie dans laquelle le risque d’avoir un débridage effréné est grand et engendre des dangers très forts."

Ce monsieur aurait-il des chiffres précis à nous fournir ?

Ce serait en effet passionnant qu’au moment même où l’Europe somme la France de débrider ses motos parce qu’il est prouvé qu’il n’y a pas de lien entre puissance et accidents, on puisse entendre un haut-fonctionnaire venir nous démontrer qu’il existe un lien entre les accidents de cyclos et un débridage qui leur permettrait de rouler à 60 km/h au lieu de 45km/h !...

Répondre à ce message