Sujet

Nicolas
le 28 octobre 2015 à 14:25

100 chevaux et ABS : « on va créer de l’incertitude juridique »

Comme la FFMC, l’instance sportive et sociale qu’est la FFM s’exprime contre le débridage lié à l’ABS sur les motos. À lire, l’interview du directeur technique national, Philippe Thiébaut.

Lire l'article
Tous les messages

Lonewolf

le 24 novembre 2015 à 14:01

100 chevaux et ABS : {« on va créer de l’incertitude juridique »}

L’administration française est aussi têtue et bornée que pouvait l’être celle de l’Union Soviétique, et d’ailleurs elle ne vaut pas mieux, et en plus elle est susceptible. Les dirigeants français, et sa "technocratie" surtout, vexée d’être contrainte de supprimer une loi qui n’avait aucun effet sur la mortalité des motards, va imposer une nouvelle loi...........qui n’aura aucun effet sur la mortalité des motards.
.
C’est une pratique courante de l’état français que de répéter ses erreurs même après une décision de justice (ici, une décision de l’Europe), et de pratiquer par exemple le "délit continu" (par exemple, vous refuser un prélèvement ADN, le juge vous suit et annule la demande de prélèvement, et ensuite on vous convoque pour un nouveau prélèvement, etc..).

Répondre à ce message

Gallinéo

le 11 novembre 2015 à 12:36

100 chevaux et ABS : {« on va créer de l’incertitude juridique »}

Merci c’est la machine administrative qui va créer du délinquant .... et n’augmentera pas la sécurite routière : double échec donc !!!

Répondre à ce message

Lonewolf

le 30 octobre 2015 à 12:34

100 chevaux et ABS : {« on va créer de l’incertitude juridique »}

Rien à voir avec les votes.... Depuis 1984, on a cessé de changer de bord et c’est pas ça qui a fait (ou qui fera) changer les choses.
.
C’est la "machine administrative" française qui est responsable de cet état de fait ; et ses rouages ne changent jamais en fonction des élections.

Répondre à ce message

Marcel

le 29 octobre 2015 à 01:37

100 chevaux et ABS : {« on va créer de l’incertitude juridique »}

On en crève des réactions bien franco-française ! En attendant de quitter ce pays que j’ai de plus en plus de mal à supporter, et dont les gouvernants ressemblent de plus en plus à des c...ds, je vais exprimer ma réprobation dans les urnes aux prochaines élections. Mais auparavant, j’irais expliquer aux représentants du parti actuellement au pouvoir pourquoi je ne voterai pas pour eux.

Répondre à ce message