Sujet

Etienne
le 4 mai 2015 à 17:51

Test pneu moto : Bridgestone A40 Adventure pour les trails GT

Bridgestone renouvelle son pneumatique dédié aux trails, le Battle Wing, avec le A40 Adventure, une monte destinée aux puissantes machines du moment. Nous l’avons testé sur un parcours mixte route/chemin.

Lire l'article
Tous les messages
auteur
Patrick

le 17 avril 2016 à 10:50

Test pneu moto : Bridgestone A40 Adventure pour les trails GT

Bonjour,

Après plusieurs mois de roulage avec cette monte sur ma xt1200z, je vous fais part de mon ressenti. Sur cette moto, j’ai eu les montes complètes suivantes :
Bridgestones Battlewings 501 et 502 (origine)
Metzeler Tourance NEXT
Dunlop TR91
Bridgestones A40

Je ne roule que rarement sur chemin ou piste donc je ne dirais rien à ce sujet.

- Sur le sec : ces pneus correspondent aux Battlewings d’origine et même mieux. Ils sont précis et accrochent bien le bitume tant que vous évitez les raccords de goudron liquide et autre plaques de goudron fondu et refondu maintes fois.

- Sur le mouillé : là, ça se gatte sévèrement.
Chaussée humide sans pluie : un flou s’installe au niveau de la roue arrière, avec des mouvements légers mais tout à fait gérables.
- Sous la pluie : le pneu avant cherche le chemin de la sortie, il faut lutter pour garder sa trajectoire, la moindre imperfection de la chaussée est source de grosse chaleur dans le casque. Le pneu arrière danse de plus en plus et les "blancs" à l’avant comme à l’arrière sont courants. Sous forte pluie on arrive au point de passer des virages à vitesse très réduite.....(30 à 40km/h...oui M’SIEUR BRACAME, j’ai honte, j’ai freiné !)

- J’aime la montagne, et j’y fais des sessions régulièrement en automne et au printemps. Ces périodes sont très généreuses en terme météo. Chaud, froid, changements de température brutaux, les pneus en prennent pour leur grade !
Là c’est la cerise sur le gâteaux, lors des chutes de température, les pneus semblent se figer, durs comme du bois, je suis obligé de forcer à en avoir mal aux bras après quelques kms.

Pour la durée de vie, ils approchent enfin du bout à 7000km, je pense aller vers 8500 si je résiste à la tentation de les changer dès maintenant. L’usure est homogène, des escaliers commencent juste à apparaitre.

PS : ces pneus sont annoncés sans rodage ! Que nenni ! lors de la pause, j’ai eu l’occasion de découvrir la jolie lumière bleue du track control de mon tableau de bord ! C’était une première et en ligne droite SVP ! Le commercial de la marque m’a confirmé qu’ "il faut quand même rouler tranquille" un certain temps.

Ma conclusion sera simple, ces pneus me donnent l’impression de rouler avec les AVON GRIPSTER que j’avais monté dans les années 90, en pire ! Sur ma 660 de l’époque, beaucoup plus légère, c’était plutôt fun !
Prochaine monte : Dunlop trailsmart.....à suivre.

Répondre à ce message