Sujet

Nicolas
le 17 janvier 2014 à 14:22

Marché français moto et scooter : 2013, l’année noire

Les immatriculations de motos et scooters neufs ont lourdement chuté en France en 2013 (253.548 unités, -14,4 % par rapport à 2012). Crise, météo défavorable sont en cause. 2014 devrait voir la chute s’enrayer.

Lire l'article
Tous les messages
auteur
Anonyme

le 9 février 2014 à 11:33

Marché français moto et scooter : 2013, l’année noire

MM doit quand même dégager de sacrées bonnes marges...

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 9 février 2014 à 11:15

Marché français moto et scooter : 2013, l’année noire

Pour conclure sur le sujet, le taux moyen d’abonnement pour le secteur de la presse auto-moto en France en 2012 est de 39,50 %. Avec 79,3 % d’abonnés, MM est donc hors normes.
Fort de ces infos, libre à chacun d’estimer quelle serait la place de MM sans la manne des abonnés AMDM, même si l’abonnement n’est pas automatique.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 9 février 2014 à 10:23

Marché français moto et scooter : 2013, l’année noire

Ceci dit, les chiffres de ventes de MM pour 2012-2013 sont par numéro et en France :
° de 20 966 ex. payés par l’acheteur soit 20,7 %.
° de 71 566 ex. payés par l’abonné.
Si l’on compare les premiers semestres 2012 et 2013 (l’ensemble des ventes pour 2013 n’étant pas encore connues) avec la prise en compte du numéro double décembre-janvier pour les numéros payés par l’acheteur, cela donne :
° 2013 : 115 796 ex.
° 2012 : 136 678 ex.
Soit une baisse de 15,3 % !

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 8 février 2014 à 23:08

Marché français moto et scooter : 2013, l’année noire

La différence entre un chiffre et un nombre ? Arf !... Tu iras expliquer ça aux énarques du gouvernement qui persistent à parler des "chiffres du chomage", ou aux économistes qui s’obstinent avec le "chiffre d’affaires". Ils seront ravis de bénéficier de tes lumières !

Remarque, un type qui est capable d’affirmer qu’une baisse de 1,71 %, c’est pas mieux qu’une baisse de 1,88 %, je suis sûr qu’il a de l’avenir dans un ministère. Je le vois d’ici, venir nous expliquer le ralentissement de la hausse tendancielle des "chiffres" du chomage, et que finalement, 3,5 millions de chomeurs, c’est pas pire que 3 millions...

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 8 février 2014 à 21:22

Marché français moto et scooter : 2013, l’année noire

Ne pas connaître la différence entre un chiffre et un nombre en dit long sur tes connaissances dans le domaine..
"La contre-analyse reste décidément aussi suffisante qu’insuffisante."
Encore faudrait-il que tes propos relèvent de l’analyse et non d’assertions que les données contredisent. Ceci dit, tu sembles avoir enfin compris qu’avec une baisse même de 5 % (ce qui n’a rien de minime...), les lecteurs ne sont pas "de plus en plus enclins" à acheter un magazine.
Une érosion des ventes de 5 % sur 5 ans est-elle d’ailleurs moins inquiétante qu’une chute brutale de 14,2 % en deux ans ? Ton optimisme béat voire benêt ira certainement droit au coeur des responsables de M&M...

"Ceci étant dit, je suis certain que "l’inquiétude" manifestée tout au long de tes commentaires à l’égard des ventes de Motomag ira droit au coeur de ses journalistes."
Le sujet n’est pas là mais celui des ventes de MM serait-il tabou ? Curieusement, il ne l’était pas quand celles-ci progressaient et qu’il était de bon ton de faire remarquer que celles de la concurrence, elles, baissaient...
Etonnante d’ailleurs, cette réaction d’un ardent défenseur, comme toi, du politiquement incorrect.... Ici, le politiquement incorrect implique-t-il d’être déférent et obséquieux envers le titre maison ?

"Que ce soit sur 2012-2013 ou sur 2008-2013, M&M s’en tire plutôt mieux que les autres, en valeur relative ("titres ayant subi le moins de perte"). Et Motomag mieux que les autres en valeur absolue ("titres les plus vendus").."
Là, tu touches le fond de l’incompétence, toi qui te targues d’une rigueur qui visiblement n’est pas ton fort !
Par exemple, sur 2012-2013, M&M ne s’en tire pas mieux que Moto Revue et leurs baisses sont comparables avec un écart de 0,17 point (- 418 ex. pour Moto Revue, - 781 ex pour M&M). Encore une assertion fausse !
Et Motomag ne n’en tire aucunement mieux en valeur absolue (ce qui au passage n’a aucun sens puisqu’il est ici question d’évolution mais bon, là, c’est trop complexe je suppose) puisque le titre vendant le plus d’exemplaires chaque année reste, et de loin, Moto Journal !
Eh oui, Motomag n’atteint pas le million d’exemplaires quand Moto Journal dépasse 1,4 million.
Décidément, le minimum, quand on veut débattre, c’est de connaître un peu son sujet. Alors, désolé, mais n’ayant pas vocation de secouriste, je te laisser patauger tout seul, cher Marius, dans le vieux port de ton ignorance...

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 8 février 2014 à 20:09

Marché français moto et scooter : 2013, l’année noire

Le minimum quand on établit des comparaisons chiffrées ou de données (si ça peut te faire plaisir) - même si ce minimum semble être déjà beaucoup te demander - c’est de partir sur les mêmes bases. Evolution 2008-2013 pour tel titre, 2010-2013 ou 2011-2013 pour tel autre... Hum, hum... Ca manque un peu de rigueur dans les coins, tout ça... La contre-analyse reste décidément aussi suffisante qu’insuffisante.

Pourquoi citer l’évolution des ventes 2011-2013 pour le seul titre M&M ? Parce que ça t’arrange ? Parce que si on regarde l’évolution 2008-2013 pour M&M, la chute n’est que d’un tout petit 5 % ?...

Eh oui, que ce soit sur 2012-2013 ou sur 2008-2013, M&M s’en tire plutôt mieux que les autres, en valeur relative ("titres ayant subi le moins de perte"). Et Motomag mieux que les autres en valeur absolue ("titres les plus vendus").

Ceci étant dit, je suis certain que "l’inquiétude" manifestée tout au long de tes commentaires à l’égard des ventes de Motomag ira droit au coeur de ses journalistes. Sauf à remettre en doute la sincérité de tes sentiments...

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 8 février 2014 à 18:21

Marché français moto et scooter : 2013, l’année noire

" Et pour TA gouverne"...
C’est pas la peine de brailler même si tu es vexé parce que les données annoncées sont validées par l’OJD.
Que les ventes de MM se cassent actuellement plus la figure que celles de ses concurrents est un fait, même si cela semble te défriser.
En plus, pas de chance pour toi, mais Motomag n’est pas, loin s’en faut, le premier médium moto papier vendu...

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 8 février 2014 à 14:21

Marché français moto et scooter : 2013, l’année noire

"Faudrait comparer les ventes en kiosques uniquement".
La diffusion d’un titre de presse tient aussi compte des abonnés. C’est valable pour MM comme pour les autres titres de la presse spécialisée.
Certes, une partie des abonnés de MM le sont via l’AMDM mais, parmi ces abonnés, certains le seraient même sans adhérer à l’AMDM.. Par ailleurs, MM a sans doute une clientèle plus encline à l’abonnement que les autres titres.
Pour connaître la "vraie" place de MM dans la presse moto, il faudrait que le système d’abonnement via l’AMDM disparaisse. Mais, n’en déplaise à certains concurrents de MM, il est légitime que MM et l’AMDM, deux branches de l’arbre FFMC, soient partenaires.
Maintenant, la chute des ventes globales de MM reste (très) inquiétante : moins d’abonnements, cela signifie moins de rentrées (notamment publicitaires, le tarif d’une pub dépendant aussi de la diffusion du titre ) et à terme moins de moyens pour le magazine.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 8 février 2014 à 12:05

Marché français moto et scooter : 2013, l’année noire

dans le monde de la presse moto, motomag est un cas à part d’abord via sa philosophie non mercantile, et ensuite via son système d’achat massif de magazine par la mutuelle avec redistribution aux sociétaires. si j’en crois le bilan comptable de l’AMDM.
faudrait comparer les ventes en kiosques uniquement.
quelqu’un a les chiffres ?
sinon, c’est clair, si l’on en croit les chiffres OJD, on va tout doucement vers une presse people moto qui fait dans le grand n’importe quoi, scie la branche sur laquelle elle est assise et motomag est bien seul à jouer la carte du motard normal dans ce concert de compete à outrance, de wheeling et de genoux par terre sur les départementales.
la presse moto, fossoyeuse de la moto....

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 8 février 2014 à 09:34

Marché français moto et scooter : 2013, l’année noire

Marius, avant de conseiller aux autres de relire correctement, il faut déjà savoir lire !

"Ca signifie sans doute que les motards, excédés par une répression routière sans vergogne, sont de plus en plus enclins à verser dans la rebellitude."
Tu connais le sens de "plus en plus" ? Quand les acheteurs sont moins nombreux, parler de "plus en plus" est au mieux erroné, au pire carrément idiot...

"Les titres les plus vendus ou ceux ayant subi le moins de pertes étaient ceux qui étaient les moins "politiquement correct". T’as bien écrit, cela, non ? Ou tu ne comprends pas trop ce que tu ponds ?
Tu songes à qui en parlant des titres les moins politiquement corrects ?
° Moto Magazine : - 17, 3 % d’acheteurs entre 2008 et 2013 !
° Moto et Motards : - 14,2 % d’acheteurs entre 2011 et 2013 !
° Moto Verte (dans le genre pas politiquement correct", la moto verte se pose là) : - 23,2 % d’acheteurs entre 2010 et 2013 !
Pas de bol pour toi, ces données (ce ne sont pas des chiffres...) sont tout à fait comparables à celles concernant Moto Journal ou Moto Revue. Et si l’on exclut la moto TT, c’est même Moto Magazine qui enregistre la plus grosse chute de ses ventes :
° Moto Journal : - 15,4 % d’acheteurs entre 2008 et 2013 !
° Moto Revue : - 9,1 % d’acheteurs entre 2010 et 2013 !

A moins d’estimer que MM est un titre moto politiquement correct, ton "analyse" (je t’en conseillerais bien d’autres...) est complètement fausse !

Donc mon pauvre Marius (sans doute l’auteur du puissant commentaire de 13 h 54), tu t’es encore fourré le raisonnement dans le postérieur.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 7 février 2014 à 16:09

Marché français moto et scooter : 2013, l’année noire

Soit
Mais il n’empêche que, si mon arithmétique est toujours valable :
- Motomag => 92533 exemplaires vendus
- Moto & Motards => 32115 exemplaires vendus

Motomag est le premier médium papier vendu !

Et il n’est pas "donné" aux sociétaires AMDM, il est proposé à un tarif d’abonnement préférentiel, ce qui n’est pas pareil...

Et pour TA gouverne :

Que le classement présenté plus haut soit élaboré en fonction de la baisse de vente (en pourcentage) ne change en rien les chiffres cités...

... Qu’il soient issus de l’OJD ou d’autres sources !

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 7 février 2014 à 12:59

Marché français moto et scooter : 2013, l’année noire

Relis correctement les propos de l’anonyme de 13h54, et de tous ceux qui t’ont précédé. Car, sinon, tel que ça part, j’ai l’impression que la sardine pêchée ce matin va devenir une baleine !

Personne n’a écrit que les lecteurs achetaient de plus en plus quoi que ce soit. Mais que les titres les plus vendus ou ceux ayant subi le moins de pertes étaient ceux qui étaient les moins "politiquement correct".

Car tout est relatif. En période de crise, tout le monde souffre, mais certains souffrent moins que d’autres. Pourquoi ? L’analyse fournie est une explication possible.

Quant à reprendre les chiffres de 2011, pourquoi pas ? Il est en effet permis de penser que la bonne tenue de Moto & Motards en 2013/2012 pourrait s’expliquer par le fait que le titre avait déjà bien chuté avant. Ou pas. En tout cas, le minimum d’honnêteté intellectuelle aurait nécessité de reprendre les chiffres de tous les magazines et pas seulement ceux de M&M.

Bref ! Pour reprendre les propos d’un autre anonyme, si l’analyse est légère, que dire de la contre-analyse ?

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 7 février 2014 à 07:41

Marché français moto et scooter : 2013, l’année noire

"Ca signifie sans doute que les motards, excédés par une répression routière sans vergogne, sont de plus en plus enclins à verser dans la rebellitude."
Sauf que Moto et Motards est passée de 40 458 ex. en 2011 à 34 723 ex. l’an dernier.
Ils ne sont pas vraiment "de plus en plus" à acheter ce magazine...

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 6 février 2014 à 18:24

Marché français moto et scooter : 2013, l’année noire

Donc écrire "de plus en plus enclins" alors même que les ventes de ce magazine baissent, c’est un rien exagéré... Comme analyse, c’est assez léger.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 6 février 2014 à 18:17

Marché français moto et scooter : 2013, l’année noire

... Diminuer, mais moins que les autres.
Et mis à part Motomag (combien livrés aux assurés AMDM ?), c’est la revue deux-roues en tête des ventes.

Le motard a toujours eu un fond rebelle. C’est aussi (surtout ?) pour ça qu’on aime la moto. Faut pas l’oublier. Motomag marche bien pour les mêmes raisons : défense de la moto et des motards. Et aucune tendresse vis à vis des c... qui nous gouvernent. Moto et politiquement correct n’ont jamais fait bon ménage.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 6 février 2014 à 15:07

Marché français moto et scooter : 2013, l’année noire

"Ca signifie sans doute que les motards, excédés par une répression routière sans vergogne, sont de plus en plus enclins à verser dans la rebellitude."
Relis mieux les données fournies par l’OJD : Moto & Motards a vu aussi ses ventes diminuer.
Ton raisonnement ne tient pas la route.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 6 février 2014 à 15:01

Marché français moto et scooter : 2013, l’année noire

Des infos émanant de l’OJD pour ta gouverne...

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 6 février 2014 à 14:03

Marché français moto et scooter : 2013, l’année noire

Il est pas en tête des ventes.. C’est Motomag à plus de 92 000 exemplaires...C’est mêm le premier de la presse exclusivement moto - plutôt 2RM, mieux vaut ménager les sensibilités et susceptibilités diverses ;-) - (dépassé seulement par Auto-Moto)... enfin d’après les infos données plus haut...

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 6 février 2014 à 13:54

Marché français moto et scooter : 2013, l’année noire

C’est pas forcément grave. Ca signifie sans doute que les motards, excédés par une répression routière sans vergogne, sont de plus en plus enclins à verser dans la rebellitude.

L’enjeu est juste de réussir à canaliser cette énergie pour envoyer bouler nos "bourreaux" le plus loin possible de nos pattes...

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 6 février 2014 à 12:21

Marché français moto et scooter : 2013, l’année noire

le plus grave c’est que ce soit un magazine comme moto et motards pousse au crime au maximum qui soit en tête des ventes...
bravo l’image des motards déliquants de la route...

Répondre à ce message