Sujet

Anonyme
le 4 juin 2013 à 14:51

Pannes moto : les composants électroniques sont coupables !

Rien de plus rageant que de voir sa moto immobilisée par une panne. Même si les machines actuelles sont mécaniquement très fiables, leurs systèmes électroniques ont la fâcheuse tendance à se croiser les bras. Zoom sur un mal de la moto moderne.

Lire l'article
Tous les messages
auteur
Felmax38

le 20 mars 2016 à 16:03

Pannes moto : les composants électroniques sont coupables !

possède une kle500 de 2000, ni injection ni electronike, que du bonheur, simple et fiable, meme moteur que la GPZ, ma prochaine sera une kle de 2005

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 17 juin 2013 à 10:24

Pannes moto : les composants électroniques sont coupables !

Salut, mais qui veut de l’électronique ? Surement pas le consommateur, pardon, le motard. Surtout pas moi à par l’abs.Je fais 20000 km par an par tout les temps en Bretagne ( sic).
Après un 350 xt, une 900 diversion 140 000 km, un xjr 1300 40 000 km qui rouille après un an et 15 000 km (au revoir yamaha) je n’achète plus du tout du neuf.
Après une Honda pan european 1300, me voici à 58 ans sur une Honda 1300 S. Pas sur que celle ci soit revendu. Je réfléchi pour un achat en occasion avec le moins possible d’électronique ; quand on voir les problèmes sur les voitures et les motos....Ils nous prennent vraiment pour des billes !!!
Hier à Vannes (56) j’ai essayé avec ma fille qui vient d’avoir un cb 500 année 2005, une ducati diavel, bon diou que du bonheur. Dommage il y a de l’élecronique...

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 7 juin 2013 à 11:23

Pannes moto : les composants électroniques sont coupables !

Bah.... Ils ont déjà trouvé la parade contre les crevaisons des pneus de moto :
Ils ont doublé les roues....

Même qu’ils ont baptisé ça un QUAD...

Les inconvéniens de la moto ET les inconvénients de la BAR....
Et en plus ça se vend ...?...? ...

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 6 juin 2013 à 19:11

Pannes moto : les composants électroniques sont coupables !

Le seul truc qui ait grillé sur mon Blackbird... c’est le temoin de reserve, ca fait tout drole le matin sur l’autoroute :) Ca reapprend a surveiller le journalier.
(surtout en l’absence de robinet de reserve)

On peut pas tout doubler... sinon bonjour le surpoid/surcout des vehicules,
et l’electronique par definition ne devrait pas etre sujet a l’usure, mais malheureusement c’est sujet a la mesquinerie des constructeurs.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 6 juin 2013 à 14:52

Pannes moto : les composants électroniques sont coupables !

Bonjour à tous,

Je roule en GILERA FUOCO 500 Ie pour ville. Tout est électronique et impossible de faire quoique ce soit dessus . . . mon concessionnaire est heureusement honnête et n’exagère pas !

Maintenant, pour le plaisir, je roule avec une HONDA CB 400 Four de 1975 et une HONDA AMIGO également de 1975 pour aller chercher le pain frais . . . On sait tout faire dessus soi même . . . Ces machines ont plus de 35 ans et on trouve encore toutes les pièces nécessaires pour les réparer et les entretenir !

J’ai de gros doutes de trouver dans 35 ans les pièces électroniques nécessaires pour pouvoir encore faire rouler une machine de cette époque 2013 !

A+, cordial appel de phare.
PAPY BOUBOU DE BOUGE (Belgique)

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 6 juin 2013 à 14:37

Pannes moto : les composants électroniques sont coupables !

J’évite aussi le E10, mais reconnais que l’on accusait le SP de tous les maux il y a quelques années et que finalement on vit bien avec.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 6 juin 2013 à 14:37

Pannes moto : les composants électroniques sont coupables !

Et aussi pas mal sur les cyclos dont la partie arrière du faisceau électrique n’est pas toujours au top.

Je me permets de citer un certain Nanard qui est intervenu plus haut (un homonyme ?) :

"Vrai qu’ on rencontre beaucoup de feu AR grillés sur les cyclos et les vélos"

Et avec les cyclos, le différentiel de vitesse suiveur/suivi est assez important.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 6 juin 2013 à 14:08

y a quand même eu des évolutions

Quand ma 600 XLR était neuve, il-y-a 26 ans, elle consommait en moyenne 4,6 l/100, maintenant à 100M km au mieux c’est 4,9.
Depuis 3 ans elle partage le garage avec une 690 Enduro, qui totalise maintenant 22M km (usage 95% sur voies revêtues = c’est un trail) et ne consomme que 4,2 avec une fois une conso vérifiée à 3,96 l/100 !
Et çà en roulant "dynamiquement" en ville puis à 110/120 sur les autoroutes urbaines de mes 60km de trajets quotidiens.

Même si la culasse RFVC était un truc efficace (dans les essais d’époque la XLR consommait toujours un peu moins que les concurrentes) et que j’adore cette machine, l’injection électronique a amené la puissance spécifique d’un gromono de 75 à 96 ch/litre en réduisant la conso moyenne de presque 9% ... le caractère moteur n’est pas le même, la KTM aime encore moins les bas régimes, mais ces évolutions sont indéniables

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 6 juin 2013 à 12:13

Pannes moto : les composants électroniques sont coupables !

Les feux qui grillent probablement pas ?
C’est pourtant ce que j’ai constaté sur mes bécanes où j’ai rarement du remplacer des ampoules, idem coté voiture.
Possible que des modèles consomment plus d’ampoules que d’autres modèles.
Tu parlss des conditions d’utilsiation, je préfère parler de qualité du montage pour isoler les feux des vibraions,
Sur ce plan y a du bon et du moins bon,

Nous ne sommes plus dans les années 70 avec les 125 2T, connues pour consommer des ampoules.
- la mienne pour cause de volant magnétique.
- d’autres qui grilalient souvent des feux de position à l’ AR, seul remède connu monter une résistance en série.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 6 juin 2013 à 11:55

Pannes moto : les composants électroniques sont coupables !

Il semble que le problème se pose surtout sur les vélos souvent peu visibles de nuit,
- catadioptre souvent absent.
- éclaire absent ou HS
- gilet fluo non porté.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 6 juin 2013 à 11:36

Pannes moto : les composants électroniques sont coupables !

"les chocs arriere sur les motos, c’est moins de 5% des cas"

Et sur les cyclos ?

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 6 juin 2013 à 11:32

Pannes moto : les composants électroniques sont coupables !

Moi je suis convaincu que en plus de la réduction des coûts il y a une obsolescence programmée : Je roule en "tout électronique depuis 1996 (BM R110R, R850R/2, R1200R et aujourd’hui R1200R/2, je les amène à environ 150.000 à raison de 30.000 km/an sur 5 ans et aucun problème électronique. Par contre trois ruptures de faisceaux (klaxon, poignées chauffantes, plein phare) pour cause de fils trop courts ?! J’ai des potes qui se sont acheté les mêmes modèles à 8/9 ans/40-50.000 et qui ont des problèmes électroniques, d’où le fait que je pense que le vieillissement des matériaux (voulu ?) est en cause. Sur mes sportives italiennes j’ai de l’électronique mais je ne fais que 3.000/an pendant 5 ans : Un alternateur grillé des l’achat (c’est pas de l’électronique) sur la ducati 996 et quelques faux contacts sur l’accastillage (clignos arrières) sur la MV F4R 312 et aucun problème à ce jour sur la panigale qui a 1 an. J’ai constaté la même chose avec mon ex-tas de boue : Mon épouse a amené à 130/150.000 sans aucun problème ses trois générations de golf GTI, ses trois générations suivantes de golf R (donc des voitures vraiment électroniques) et n’a aucun souci sur sa RS3 aujourd’hui à 50.000 : Moi j’ai voulu garder une a3 1999 12 ans et la donner à notre fille avec seulement 20.000 km (je roule pas en caisse, d’ailleurs à ce jour je n’en ai plus) : Elle a TOUT qui lache : Electronique, caoutchoucs, électricité !

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 6 juin 2013 à 10:48

Pannes moto : les composants électroniques sont coupables !

"je vois pas bien le problème à faire sur les motos ce qu’on fait depuis des années sur les autos. Ca marche sur les autos et c’est bien pratique" : donc les voitures en sont équipées ? Alors pourquoi ont-elles des ampoules grillées ?

les chocs arriere sur les motos, c’est moins de 5% des cas. Donc si on enleve tous ceux dus au non respect des distances de sécurité, il doit rester à peu près 0% dus à des ampoules grillées. Faut etre un peu honnete, la probabilité de se faire percuter par l’arriere en moto à cause d’une ampoule qui vient de griller, elle est minime. Surtout avec des ampoules doublées ou des feux à leds qui se généralisent.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 6 juin 2013 à 08:35

Pannes moto : les composants électroniques sont coupables !

Honda avec sa politique irréprochable ha !!!ha !!!ha !! moi aussi ca me fait bien marrer, c’est ma premiére rigolade du matin, honda est comme les autres ce ne sont que des enc..lés qui n’en ont rien à battre des clients, voir les problémes d’alternateur et bv des gl 18 par ex.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 5 juin 2013 à 23:28

Pannes moto : les composants électroniques sont coupables !

La fréquence des contrôles ? Tous les deux ans, quand le véhicule passe au CT... J’ai bon ?

Avec un peu de chance, quand un ami te suit et t’indique que tu as un feu grillé.

Je vois pas bien le problème à faire sur les motos ce qu’on fait depuis des années sur les autos. Ca marche sur les autos et c’est bien pratique. Et vu la surface visuelle de la moto, et les conséquences d’un choc par l’arrière, ce genre de précaution y beaucoup plus utile.

Quant à la probabilité d’un témoin qui claque : ça ne m’est jamais arrivé. Par contre, des ampoules claquées, plusieurs fois !

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 5 juin 2013 à 22:43

Pannes moto : les composants électroniques sont coupables !

oui, et les automobilistes, ils controlent à quelle frequence leur eclairage ? On en revient à ce que disait nanard avant.
Et puis si on a un indicateur de feu grillé, faudra peut-etre ensuite ajouter un voyant qui indique si l’indicateur lui-même n’est pas grillé ?
Le jour où il n’y aura plus ques les problemes d’ampoules grillées sur les motos, on sera deja bien avancés.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 5 juin 2013 à 21:59

Pannes moto : les composants électroniques sont coupables !

Honda, une politique irréprochable ... qu’est ce qu’il ne faut pas entendre. Parlez en donc aux possesseurs de VFR ...

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 5 juin 2013 à 20:49

Pannes moto : les composants électroniques sont coupables !

Ben oui, mais le catadioptre, il a la "portée" des codes de l’auto qui suit. Environ 30-35 m ! Un feu, même de 5 W, ça porte beaucoup plus loin. Résultat : quand tu arrives sur le 2roues, il est pas loin d’être trop tard !

Et des feux qui grillent "probablement" pas, je ne leur fait quand même pas confiance. Ca arrive même sur des voitures, dans des conditions d’utilisation pourtant plus sécurisées que sur des motos !

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 5 juin 2013 à 20:29

Pannes moto : les composants électroniques sont coupables !

Merci de tes encouragements.
Mais je suis quand même assez vigilant sur ce que j’achète en général.
Côté véhicules, je me renseigne au maximum, y a de "l’ achetable" , et aussi du "à éviter".

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 5 juin 2013 à 20:01

Pannes moto : les composants électroniques sont coupables !

Quand ça grille quand je roule ? encore faut-il que dans la réalité ça grille.
Techniquement c’est surtout la cas des machines dont l’aclairage st assuré par un volant magnétique. Ecalirage faiblard au ralenti et dont l’intensité augmente beaucoup quand tu montes en régime moteur.
J’ai effectivement connu ça :
- en mobylette.
- avec ma 1ère bécane : une 125 2T modèle apparu en 1971 ou 1972., des bécanes à moteur 2 temps.
N’oublie pas qu’il te reste le catadioptre AR qui lui ne grille pas.

L’éclairage à partir de la batterie, tension davantage stabilisée, le montage soigné des feux sur "silent blocs" , les deux ampoules dans le feu AR font que cette situation ne se produira probablement pas.

Répondre à ce message