Sujet

Nicolas
le 23 juin 2011 à 19:39

Radars : finalement, un panneau en remplace un autre !

Le gouvernement a tranché : en définitive, il y aura un panneau électronique indiquant sa vitesse au conducteur, en amont de chaque radar fixe de contrôle de vitesse. Autrement écrit, grâce à sa politique au radar, le gouvernement a remplacé un simple panneau indicateur par un panneau à 3 000 euros…

Lire l'article
Tous les messages
auteur
Anonyme

le 27 juin 2011 à 00:39

Radars : finalement, un panneau en remplace un autre !

bon,je vais faire vachement moins long que toi. Mais pour le cout de l’insécurité routière, comme l’explique JL Nobleaux, c’est complétement bidon. Car c’est calculé uniquement en terme de couts, alors que les accidents font aussi vivre l’économie. C’est moche à dire,mais c’est comme ça.

Ce cout est calculé selon le "manque à gagner" suite aux accidents matériels et corporels. Pour les premiers, c’est bidon, car quand on dépense de l’argent pour réparer une voiture ou même la changer, c’est de l’argent qui tourne, qui fait vivre des ouvriers,etc. Et pour le second, on estime notamment le cout d’un mort à 1 million d’euros. Là encore, c’est complètement stupide. Si chaque Français rapportait millions d’euro de bénéfice net, y’a longtemps que l’Etat ne serait plus en déficit. Il ont juste "oublié" de déduire les couts générés par chaque citoyen.

Et sinon, y’a que moi qui trouve ça "un peu" cher 16 millions pour le fichier national du permis de conduire ?

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 27 juin 2011 à 00:20

Radars : finalement, un panneau en remplace un autre !

oui,c’est vrai. D’ailleurs on peut se demander pourquoi la sncf privilégie autant les TGV par rapport aux TER qu’utilisent les salariés pour aller bosser...

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 26 juin 2011 à 18:42

Radars : finalement, un panneau en remplace un autre !

Plus souvent à l’heure qu’en retard, malgré les idées reçues de ceux qui ne le prennent pas souvent...

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 26 juin 2011 à 14:34

Radars : finalement, un panneau en remplace un autre !

comme disait Coluche
" rigolez pas c’est avec votre fric ! "
c’est foi ce qu’on peut dépenser quand l’argent on ne le gagne pas !
ils auraient laissées les panneaux que ça nous aurait couté carrément moins cher, et ça aurait été de l’argent disponible pour des choses bien plus utiles mais tellement moins rentables malheureusement ...

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 26 juin 2011 à 08:14

Radars : finalement, un panneau en remplace un autre !

Puisqu’on est dans l’absurdité,on va continuer.Rappelez-vous,il ya queques années sur le bord des routes,les grands panneaux sur lesquels etait inscrit "LA VITESSE C’EST DEPASSE".Aujourd’hui on fait rouler un tgv a 580 kmh,mais le pire c’est qu’il n’arrive jamais a l’heure.Je suis tombé de ma chaise (de rire) V

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 26 juin 2011 à 02:42

Radars : finalement, un panneau en remplace un autre !

Ce qui est marrant (enfin si je puis dire), c’est que François Baroin avait déclaré, le 25 mai dernier :
"Il y aurait quelque chose de curieux à supprimer un panneau pour le remplacer par un radar pédagogique plus cher et retrouver le radar répressif, quelques centaines de mètres plus loin. Vous comprendrez aisément qu’on ne va pas aussi loin dans l’absurdité".

Ah bah si, ils osent aller si loin dans l’absurdité finalement... c’est peut être même qu’un début...

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 26 juin 2011 à 01:48

Radars : finalement, un panneau en remplace un autre !

Ça on savait qu’on se faisait mettre profond,
sans vaseline,
avec du sable et du verre pilé.
... et même pas un bisous.

Avant le roi Talonnettes, la France avait peuuuur !
Aujourd’hui elle à mal au cul.

Et dans la grande foire à l’électorat,
Tout est permis mesdames et messieurs,
n’ayons peur de rien,
même du côté Absurde !

Libéralisme, Égoïsme, Fric

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 25 juin 2011 à 22:48

Radars : finalement, un panneau en remplace un autre !

Copie à revoir car incomplète, source : http://www
.leprogres.fr/ain/2011/06/25/que-devient-l-argent-des-amendes

Que devient l’argent des amendes ?

Les radars automatiques sont souvent appelés « pompes à fric ». Et pourtant seuls 120 millions d’euros sont reversés au budget général de l’État : le produit des amendes forfaitaires majorées (les amendes payées hors délai) en raison du coût élevé de traitement des contraventions.

Le reste des 590 millions d’euros collectés en 2010, soit 470 millions d’euros, permet de financer les radars eux-mêmes et les infrastructures.

212 millions sont consacrés à l’installation et la maintenance des radars (116 millions), le traitement des infractions (80), et la modernisation du fichier des permis de conduire (16).

130 millions sont consacrés au financement par les collectivités territoriales d’infrastructures de transport en commun et de circulation.

Enfin 128 millions sont affectés à l’Agence de financement des infrastructures de transport de France (AFITF).

En 2009, le coût de l’insécurité routière était lui de 24 milliards d’euros.

Bon, on va remettre les choses à plat.

Le montant total des encaissements et recouvrements des amendes de toutes provenances (radar, hors radar, amendes forfaitaires majorées et autres amendes) était déjà de 1 460 700 000 euros en 2008.

Dans son rapport, Hervé Mariton présente les crédits par programme de 2010 à 2012.

On y apprend notamment que l’AFITF(L’agence de financement des infrastructures de transport de
France) serait un acteur essentiel du financement des infrastructures de transports. FAUX : la cour des comptes, dans son rapport public annuel de février 2009, a recommandé
la suppression de l’AFITF en intégrant ses activités dans la
nouvelle DGITM (La direction générale des infrastructures, des transports et de la mer ), notamment la conclusion des conventions de
financement ;

On y apprend également que le compte d’affectation spéciale "Contrôle et sanction automatisés des infractions au code de la route, est transformé en Contrôle de la circulation et du stationnement routiers. Ce nouveau CAS comprend donc à présent :

- le programme radars
- le fichier national du permis de conduire
- la circulation et les stationnements routiers
- le contrôle et la modernisation de la politique de la ciruclation et du stationnement routier
- la contribution à l’équipement des collectivités territoriales pour l’amélioration des transports en commun, de la sécurité et de la circulation routière (programme 754)
- le désendettement de l’Etat. (programme 755)

Les recettes de ce nouveau CAS seront le produit des amendes perçues par les sytèmes automatisés et celui des autres amendes de police à la circulation sauf pour une fraction qui sera reversée à l’AFITF et à l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances au titre de la prévention de la délinquance, dont on sait que c’est archement en rapport avec la sécurité routière !!!
De ce même fait, la contribution au programme 754 ne sera plus gérée dans le cadre d’un prélèvement sur recettes de l’Etat.

Les collectivités vont donc théoriquement recevoir 627 millions répartis :

- 130 millions d’euros de produit des amendes forfaitaires de police relevées par voie de radars automatiques
- 53 % du produit des amendes de la circulation et du stationnement, hors radars forfaitaires et forfaitaires majorées

La fraction du programme 755 sera de l’ordre de 440 millions d’euros soit 47% du produit global des amendes, après minoration.

Pour ceux qui ont eu du mal à suivre mais qui sont encore vivants arrivés à ce stade, un résumé :

- L’argent issu des amendes par les radars automatiques devait servir exclusivement à la sécurité routière
- la nouvelle structure budgétaire ajoute à la recette des amendes des contrôles automatisés, les amendes ordinaires.
- ce mélange permet à l’Etat de fait passer en douceur des fonds dans d’autres domaines que la sécurité routière dont le désendettement de l’Etat et l’Agence pour la cohésion sociale (etc) et de sortir certaines dépenses de son budget.

Bilan : des recettes de tous bords et des affectations de tous poils.

Dernière cerise sur un gâteau qui commence à me gonfler sérieusement : le montant des amendes forfaitaires majorées est intégré pour la totalité au budget de l’Etat sans aucun versement aux collectivités locales. La Cour des comptes ayant signalé qu’il est impossible de connaître le nombre d’amendes forfaitaires ni celui des amendes forfaitaires qui sont transformées en amendes forfaitaires majorées, ni même le montant des amendes forfaitaires et forfaitaires majorées payées entre ce qui est émis, encaissé et attendu, on ne sait donc pas combien part dans les poches de l’Etat.

Quant au coût de 24 milliards en 2009 pour l’insécurité routière, j’aimerais qu’on me présente le détail de la facture. Si c’est le même bordel que pour le produit des amendes, un chat n’y retrouvera pas ses petits !

La France vient de se faire sérieusement amocher par la Cour des Comptes dans son bilan annuel 2011 : La Cour des Comptes tire la sonnette d’alarme sur le risque pour la France de rejoindre les autres pays européens dont la dette devient impossible à gérer et qui se trouvent ou sont en passe de se trouver en situation de cessation de paiements.

Mais qu’à cela ne tienne, continuons les dépenses inconsidérées telles que les radars démagogiques. Ce n’est pas une opération de prévention routière, ça ne sert en rien à la sécurité routière, c’est de la pure opération de communication visant le court terme, toujours sur le même thème sécuritaire, à grands coups de millions d’euros qui profiteront à l’ami du copain du frère de la femme de mon meilleur ami qui, comme par hasard, se trouve à la fois dans le gouvernement et dans les CA ou autres !

Et que les pseudos journalistes continuent à pondre des conneries en gobant les inepties du gouvernement comme des décérébrés sans creuser, comme ça le bon peuple français s’apaisera en sachant qu’on veille sur lui et qu’on ne voudra pas les piéger !

Je m’en vais prendre une verveine-camomille-tilleul-menthe ^^

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 25 juin 2011 à 21:42

Radars : finalement, un panneau en remplace un autre !

Moi, je me demande :

Quid des radars ?

Enfin, en marge de la présentation de ces chiffres, le préfet a indiqué que les panneaux avertisseurs de radars ne seront pas retirés avant la livraison des radars pédagogiques. Ils sont actuellement en cours de fabrication. Ils remplaceront les avertisseurs « pas forcément au même endroit » a prévenu le préfet. Leur point de chute pourra être situé à quelques dizaines de mètres en amont ou en aval des panneaux ôtés.

source : http://www
.sudouest.fr/2011/06/25/les-mauvais-chiffres-de-la-securite-routiere-435928-4621.php

En cours de fabrication ? Mais par qui ? l’appel d’offre a été lancé le 15 juin 2011 et les réponses doivent être déposées pour le 4 août...

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 25 juin 2011 à 21:37

Radars : finalement, un panneau en remplace un autre !

Bellegarde sur Valserine, AIN :

Les panneaux annonçant les radars fixes doivent-ils être définitivement rayés du circuit ? La communication a été brouillée, depuis près de deux mois, concernant le retrait ou le maintien des “avertisseurs”. Cette semaine, le ministre de l’Intérieur a tranché : un radar pédagogique pour chaque radar fixe. Claude Guéant a annoncé que près de 2 200 radars pédagogiques seront installés sur les routes de France dans les zones dangereuses d’ici la fin 2011. Des radars « offerts aux automobilistes de bonne foi » a expliqué le ministre.

Skil est gentil, Monsieur le Ministre, avec l’argent des autres ^^

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 25 juin 2011 à 21:34

Radars : finalement, un panneau en remplace un autre !

mon TOC s’aggrave, je frôle l’étouffement à force de ricaner. On va payer des millions d’euros pour revenir à la même situation qu’avant.

Rhônes :

La préfecture avait annoncé que le radar installé sur l’A7 dans le sens Marseille Lyon à hauteur de Pierre-Bénite était entré en service dans la nuit du 15 au 16 juin. C’était le premier radar dans le département sans panneau pour le signaler avant.

Mais, dix jours plus tard, il ne verbalise toujours pas. Le député UMP Philippe Meunier explique « qu’il flashe, mais c’est tout ».

La préfecture a confirmé au Progrès que le radar n’était en effet finalement pas en service, pour des raisons techniques, mais aussi parce que, depuis, le gouvernement avait demandé qu’un radar pédagogique soit installé avant chaque radar fixe.

C’était justement une demande du collectif de la droite populaire, dont Philippe Meunier est un des animateurs, qui s’est opposé au gouvernement sur la question de l’enlèvement des panneaux informateurs avant les radars. « Le ministre l’a bien rappelé aux préfets, il faut un radar pédagogique avant chaque radar fixe », commente Philippe Meunier. « L’objectif n’est pas de piéger les automobilistes. Le radar pédagogique va l’inciter à ralentir, c’est une très bonne solution ».

Que le radar de Pierre-Bénite verbalise ou pas, la meilleure chose à faire reste néanmoins de ne pas dépasser la vitesse autorisée sur ce secteur, 110 km/h.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 25 juin 2011 à 21:31

Radars : finalement, un panneau en remplace un autre !

Finistère :

Radar pédagogique. La préfecture distraite ou discrète ?
25 juin 2011 - Réagir à cet article

Contrairement à ce que laissaient entendre les services de la préfecture (Le Télégramme de mardi), au moins une personne participant le 10juin à la concertation sur les radars pédagogiques a fait part de ses remarques, comme proposait de le faire, avant le 15juin, le préfet Pascal Mailhos. Il s’agit du député ChristianMénard qui, dans un mail adressé le 12juin à Yves Le Guellec, chef de service, fait part de son souhait « d’en rester à la situation actuelle (nombre de radars avec les mêmes panneaux de présignalisation, posés à l’identique) ». Il demande également que l’on tienne compte des remarques qu’il a formulées lors de la réunion du 10juin : « Nécessité de formes plus élaborées de prévention mais aussi d’une concertation sur l’anarchie prévalant aux décisions concernant certaines limitations de vitesse dont quelques-unes ne sont pas justifiées ». Enfin, il indique qu’il aurait « aimé connaître le coût de l’opération « radars » en cours pour le Finistère, soit le coût de la dépose des anciens panneaux, celui de l’acquisition des nouveaux radars pédagogiques ainsi que de leur installation ». Le préfet a seulement précisé le coût d’un radar pédagogique estimé à 5.000 €. Rappelons que la préfecture a fait marche arrière en revenant en partie sur les premières déclarations. Désormais, il est question de l’installation d’un radar pédagogique avant chacun des 18 radars fixes du département. Les premiers devaient être installés avant l’été. Aujourd’hui, plus aucune date n’est avancée.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 25 juin 2011 à 19:47

Radars : finalement, un panneau en remplace un autre !

Les radars sont fait pour masquer :
• L’incompétence de nos gouvernants à réaliser quelque mesure de réelle sécurité routière,
• Rapporter quelques subsides à leur copains,
• Faire payer très cher à l’usager ce qu’il pourrait avoir bon marché.

Rouler rapidement d’un point à un autre est nécessaire aujourd’hui ou tout est, de fait, plus loin, fermeture des usines dans les villes, regroupement « pédagogique des écoles », fermeture des maternités, des hôpitaux de proximité, engorgement des services d’urgence médicale, ouverture de centre commerciaux en périphérie et fermeture des commerces de proximité, fermeture des bureaux de poste, des perceptions, . . .
Mais aussi construction des lotissements loin des lieux d’embauche du fait du prix de la construction urbaine.

Se déplacer est un droit, rendu indispensable pour vivre normalement en société.
Alors, il nous le font payer. Cher ! Trop cher pour l’accepter !!!

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 25 juin 2011 à 18:32

Radars : finalement, un panneau en remplace un autre !

... Que vous piégiez ..
Salut,
Ne vois pas une quelconque attaque contre ton post, mais je ne peux me résoudre à accepter un piège.... Quel qu’en soit le motif ou l’apparent bien fondé.

La notion de respect vaut pour tous. Que les contrôles soient accrus, que les sanctions soient durcies ça peut se concevoir, se discuter dans un cadre respectueux des droits et devoirs de chacun.
Jeter l’anathème sur tel ou tel comportement, même s’il NOUS parait excessif, ne revient-il pas à considérer qu’une fois de plus l’enfer c’est l’autre ?

un alcoolo, un drogué (doux ou pas) et autres comportements sous l’emprise de "médecines" sont des malades qu’il convient de traîter de manière appropriée.
De même, les "pudiques" du clignotant, les accros du portable,et autres comportements "insouciants", méritent d’avoir une prise en charge spécifique. Le concept de leçon de morale du style " ne fais pas autres ce que tu ne voudrait pas que l’on te fasse’" pourrait être une base de départ.

Enfin , pour en terminer avec cette diatribe, à défaut de pouvoir déterminer qui a besoin de quoi, une des pistes consisterait à des stages quinquennaux de remise à niveau des connaissances (code, conduite,...), des comportements et des aptitudes médicales à la conduite.

Merci de ton attention

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 25 juin 2011 à 16:29

Radars : finalement, un panneau en remplace un autre !

T’as rin comprit Marc, c’est pas avec tes impôts qu’ils financeront ces gadgets, c’est avec les primes qu’ils vont te taxer. (enfin... les médias l’on dit).
Pi comme t’es trop fier, comme beaucoup d’entre nous, pour arrêter de mettre la poignée dans le coin, ben... tu vas faire partie des mecs et nanas qui vont augmenter les rangs des irréductibles du dépassement des vitesses autorisées et donc nourrir tous ces Grands Penseurs qui nous pondent ces tirelires lumineuses dont l’efficacité sur la sécu n’est pas prouvée.
Mais c’est pô grave, finalement, c’est pô grave... Soit fier, tu fais du social : ça va leur permettre de ponctionner leur part du pactole. C’est qu’ils ont des frais, ces énarques. Bon. C’est pas les mêmes que nous mais la vie coûte cher pour tous. La différence ? Toi tu vas à Lidl et eux vont chez Fauchon...
On doit pas être du même milieu...

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 25 juin 2011 à 14:19

Radars : finalement, un panneau en remplace un autre !

Bonjour,
je suis nouvellement adhérent à la FFMC 58.
Je voudrais savoir s’il ne serait pas possible d’éditer une carte(nationale) des radars actuellement sans panneaux. J’ai bien entendu que les panneaux ne seraient plus supprimés mais remplacés par des panneaux pédagogiques. Étant donné qu’il y a une version officielle par jour et connaissant l’honnêteté de nos dirigeants actuels, je pense que les radars déjà sans panneaux vont le rester encore un bon moment. Au mieux tout l’été, histoire de taper le prolo qui part se bronzer au soleil !!
Donc en attendant et histoire de ne pas être complètement plumé en septembre, ne pouvez vous pas lancer un appel à vous faire remonter les informations des radars non signalés et compiler les infos sous forme d’une carte ?
Pour commencer : dans le 63 à la Roche Blanche, une boite à fric a déjà attrapé plus de 10 d’entre nous en une seule fois !
PS : en ce moment et personnellement, je trouve que le C de FFMC exprime bien plus le mot Colere plus que Citoyen

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 25 juin 2011 à 12:41

Radars : finalement, un panneau en remplace un autre !

Génial !!! Et encore vous n’avez pas compté le coût du démontage de chaque panneau, puis le coût d’installation des nouveaux panneaux. Mais ce n’est pas grave, nos impôts servent à payer tout ça, certainement qu’on ne raque pas encore assez, il n’y aura qu’à les augmenter...

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 25 juin 2011 à 11:15

Radars : finalement, un panneau en remplace un autre !

Avis aux avocas !

Compte tenu des limites de la technolgie
- le véhicule roule à une vitesse A
- le compteur du véhicule indique une vitesse B
- le radar pédagogique qui coute cher mais ne rapporte pas indique une vitesse C
- le radar réprésif qui coute encore plus cher mais qui rapporte indique une vitesse D
- en option, le GPS et autre dispositif qui indique une vitesse E, F, etc.

Cela n’est t’il pas en soi un excès de vitesse !

Plus sérieusement, peut on arguer juridiquement que deux radars placés succesisivement et donnant des vitesses potentiellement contradictoires puissent induire le conducteur en erreur dans l’appréciation de sa vitesse ?

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 25 juin 2011 à 11:03

Radars : finalement, un panneau en remplace un autre !

c’est le frère à Derobien qui va faire la gueule, faut qu’il partage le gâteau avec les deux connards heureux d’avoir décroché le contrat des "pédago".

Ah vous ne le saviez pas ? j’vous esplic ; le glandu qu’a décroché le contrat d’entretien des radars pas "pédago", ba c’est le frangin du ministre Derobien, vous savez l’abruti qu’a sortie une loi sur le financement d’achat de logement neufs avec des conditions qui ont mis des milliers de français sur la paille en leur bouffant leurs économies.

Sérieusement 2012, on changera quoi ? vu qu’il n’y y en a pas un plus honnête que l’autre, à gauche comme à droite. Je serais d’avis de pratiquer le vote "blanc" car voter est un droit fondamental pour notre liberté, mais voter blanc c’est leur mettre dans l’cul la balayette.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 25 juin 2011 à 10:10

Radars : finalement, un panneau en remplace un autre !

Des panneaux PEDAGOGIQUES, il n’y a que le nom qui est pédagogique, je ne vois rien de pédagogique de nous signaler la vitesse à laquelle nous roulons, nous le savons il me semble que les véhicules ont tous un tachygraphe, la pédagogie du gouvernement à 3000€ pièce ! elle est chère non ?
Encore de l’argent public jeter par les fenêtres, Les panneaux qu’ils vont retirer sont largement suffisant. Hier soir au JT de 20H00, ils ont évoqué l’accident mortel de Tain l’hermitage, un poids lourd qui a renverser au démarrage 2 adolescents en bicyclette (1 mort, 1 dans un état critique reconnu mort cérébral), cela fait des années que les associations demande des amménagements pour éviter ce drame, mais non ! nos très chers élus continuent à dépenser le pognon public pour installer des panneaux à 3000€. Ils enverront une lettre de condoléances aux parents. Pauvre France.
Grand V à Tous

Répondre à ce message