Sujet

Nicolas
le 17 mai 2011 à 00:20

Radars : 4,6 millions de PV en 2010

En marge de l’annonce des mesures ultra-répressives de sécurité routière, le ministère de l’Intérieur a dévoilé, dimanche au site Lefigaro.fr, le nombre de procès verbaux générés par les 1740 radars automatiques fixes implantés en France. Il s’élève à 4,6 millions.

Lire l'article
Tous les messages
auteur
Anonyme

le 18 mai 2011 à 12:04

Radars : 4,6 millions de PV en 2010

Faut tout vous dire ^^

Des radars rentables jusqu’en 2017

Si les radars sont efficaces et rentables, la tendance pourrait s’inverser dès 2017. C’est ce qu’indique le rapport parlementaire d’Hervé Mariton (député UMP). En effet, passé l’effet de surprise des débuts, un radar automatique flashe de moins en moins, les habitués ralentissant avant de passer devant le radar. Selon Hervé Mariton, le rendement d’un radar baisse de 17% par an. A ce rythme, en 2017, le système de radars automatiques ne sera donc plus rentable pour l’Etat. Les coûts d’entretien des machines, de l’installation de nouvelles machines et de la gestion automatisé des PV, seront plus élevés que le montant des amendes.

Les solutions proposées pour augmenter le nombre d’infractions constatées

Pour éviter que le système de radars automatiques ne devienne une charge pour le contribuable, Hervé Mariton a proposé plusieurs solutions pour augmenter la rentabilité des radars automatiques notamment en remplaçant ""les panneaux actuels qui les signalisent avec précision par une information plus vague, du style "Portion de route de 10km avec radar"". En attendant, l’Etat a décidé de passer à la vitesse supérieure en déployant de nouveaux radars, plus petits, et qui pourront repérer d’autres infractions que les excès de vitesse : franchissement de feux rouges, contrôle des distances de sécurité.

Le nombre de radars devrait passer de 2 346 à 4 500 d’ici 2012.

Je lis bien "augmenter la rentabilité" ? Pas "augmenter la sécurité routière " ? "Radars plus petits" , c’est pour réduire le nombre d’accidents ou piéger davantage les usagers ?

Alors, c’est bon, on peut arrêter de se raconter la messe ? :-p Il n’y a rien de blanc ou noir. Il y a des limitations de vitesse qu’il convient de respecter. Mais nul n’est à l’abri d’une erreur, d’une inattention ou même d’une urgence. Et tout est orchestré pour abuser de ce genre de situation. Bilan : l’Etat (c’est nous et nos impôts !!!!!) ne s’en met pas forcément plein les poches mais les deux sociétés qui se partagent le marché, ça c’est clair que oui !!!!

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 18 mai 2011 à 11:55

Radars : 4,6 millions de PV en 2010

Deux sociétés :

Deux sociétés privées se partagent le marché : Atos et Sagem. Les contrats sont secrets mais on les estime à plusieurs millions d’euros chaque année. Dans le système actuel, le contribuable reste gagnant puisque les radars automatiques rapportent plus qu’ils ne coûtent. Mais selon un rapport parlementaire, d’ici à 2017, les radars automatiques ne seront plus rentables financièrement. Dès lors, ce sont les contribuables qui se substitueraient à ceux qui commettent des infractions sur les routes pour payer les deux sociétés privées gérantes du dispositif. C’est ce que révèle le Canard Enchaîné dans son édition du 13 mai 2009.

Dans l’article du Canard Enchaîné, on apprend que le système de radars automatiques n’est pas directement géré par l’Etat, mais par deux sociétés privées : ""Il n’y a pas que des malheureux dans l’affaire. A commencer par les deux groupes privés, Atos et Sagem, chargés respectivement du traitement automatisé des PV et de la maintenance de ces belles machines. Les millions qu’ils engrangent sont recouverts d’un voile pudique que même Hervé Mariton n’a pas pu lever. Sa visite au centre national de traitement des prunes, à Rennes, lui a laissé un goût amer. Il y a trouvé 226 agents privés pour 45 fonctionnaires. "Le tandem Atos-Sagem est ultra-dominant. C’est un cadre d’Atos qui a piloté ma visite... Quand même gênant" précise le député au Canard Enchaîné"".

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 17 mai 2011 à 18:55

Radars : 4,6 millions de PV en 2010

Perso j’ai toujours mes 12 points (enfin "à nouveau").
Mais bon me faire flasher à une vitesse retenue de 133 au lieu de 130 sur autoroute, oui ça me fait mal au cul de raquer pour ça (désolé si je regarde plus souvent la route que mon compteur) !!

Et l’installation des panneaux (et des radars !!) c’est bien avec l’argent du contribuable que ça a été financé, et le démontage aussi ! CQFD

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 17 mai 2011 à 18:07

Radars : 4,6 millions de PV en 2010

Pompe à fric oui, mais ce n’est pas parce que tu as un chiffre d’affaires que tu es bénéficiaire... suffit de regarder les comptes de la France ^^

et j’ai précisé : d’ici quelques années

à lire : http://www.politique.net/2009051401-radars-automatiques.htm

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 17 mai 2011 à 14:02

Radars : 4,6 millions de PV en 2010

Et dire qu’en respectant les limitations tu économises sur la vaseline et tu préserves ton rectum... Comme quoi, faut aimer un peu ca pour perséverer , non ?

De toute façon au bout du compte c’est toujours la meme chose... Oui , ici aussi en fait....

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 17 mai 2011 à 13:03

Radars : 4,6 millions de PV en 2010

De toute façon au bout du compte c’est toujours la même chose :
On se fait sodomiser et en plus on nous fait payer la vaseline !

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 17 mai 2011 à 12:59

Radars : 4,6 millions de PV en 2010

2% des PV sont reversé à ATOS Origin pour l’entretien des radars. Le reste va dans les caisses de l’état...

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 17 mai 2011 à 12:22

Radars : 4,6 millions de PV en 2010

Je croyais que les radars étaient une pompe à fric pour alimenter les caisses de l’Etat. Faudrait savoir !

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 17 mai 2011 à 12:03

Radars : 4,6 millions de PV en 2010

D’autant que l’entretien des radars coûte cher et que les flashs sont en nette baisse au point de craindre un déficit d’ici quelques années.

Mais qu’à cela ne tienne, on va rajouter des radars pour avoir plus de flashs, et plus d’entretien. Et quand les radars ne flasheront plus assez, on en rajoutera encore....

Mes impôts servent donc à payer l’installation de radars, leur entretien pour que je puisse prendre plus de prunes...

Elle est pas cool, la vie ?

Répondre à ce message