Sujet

Jeff
le 4 juin 2009 à 02:49

Optimiser ses freinages à moto

Quelques astuces permettent d’augmenter l’efficacité du freinage d’une moto. Elles favorisent une conduite plus sereine tout en accroissant la sécurité. Entre un mouvement réflexe consistant à simplement actionner la commande et un freinage "dynamique" soigneusement préparé, plusieurs mètres peuvent être gagnés sur la distance d’arrêt totale.

Lire l'article
Tous les messages

Anonyme

le 2 mars 2010 à 00:43

Optimiser ses freinages en moto

Pour savoir si vous êtes un bon freineur, une indication imparable : l’usure des plaquettes. en général arrière 6500 km avant 35000 kms ( faire gaffe avec le dual cbs plaquette avant gauche 25000)
Un bon moyen d’acquérir un automatisme, les sorties de voies rapides ou d’autoroute en respectant les panneaux de limitation. de 130 à 90 freiner fort de l’arrière et avec un doigt sur l’avant prés de l’axe (comme ça difficile de bloquer la roue avant) puis laisser filer. Ce n’est pas dangereux puisque tout le monde a intérêt à freiner, on sent bien la "physique" surtout en fnct du temps (pluie, gadoue, neige, gravier, bande de signalisation, abs, ...) et en général la caisse qui vous suit, arrête de vous sucer la plaque (mais coup d’oeil rétro avant sortie).

Amitiés à Marc de l’AFDM montpellier

Répondre à ce message

Greg

le 5 février 2010 à 13:41

Conseil de la semaine : optimiser ses freinages

Voilà, voilà, c’est modifié :)

Répondre à ce message

Anonyme

le 5 février 2010 à 12:04

Optimiser ses freinages en moto

euh... lol !

Répondre à ce message

Anonyme

le 5 février 2010 à 12:01

Conseil de la semaine : optimiser ses freinages

Bonjour,
Effectivement une valeur exprimée en m/s est une vitesse.
Il faudrait écrire : 7 m/s²

Répondre à ce message

Anonyme

le 5 février 2010 à 11:23

Conseil de la semaine : optimiser ses freinages

(décélération forte évaluée à 7 m/s)


Juste pour indiquer au modérateur un correction a effectuer : "7m/s" représente une vitesse. Une accélération/décélération s’écrit plus exactement : "7m/s/s"...

Répondre à ce message

Anonyme

le 4 février 2010 à 22:48

Le conseil de la semaine : optimiser ses freinages à moto

uh uh uh. Faites donc un peu de moto avant de dire de telles sotises. On regarde loin, on verrouille les bras, on assoit la moto avec l’arriere et on freine fort en debut de freinage. Ce sont les regles de bases connues de TOUS les motards ayant un peu de bouteille. Un petit stage peut-etre pour s’en convaincre ? :)

Répondre à ce message

Anonyme

le 7 décembre 2008 à 15:26

Le conseil de la semaine : optimiser ses freinages à moto

champion du monde !!!
pour bien freiner c’est bien connu y faut plier les bras et tirer de plus en plus fort sur le levier !!!
commencez donc par passer le permis moto avant de parler de choses que vous ne connaissez pas !
en pliant les bras, le mouvement de transfert de masse est accentué : la roue arrière est délestée et la contrainte sur le pneu avant est plus forte... ÇA C’EST DE LA PHYSIQUE !!!

Répondre à ce message

Anonyme

le 5 décembre 2008 à 11:49

Le conseil de la semaine : optimiser ses freinages

D’accord pour le freinage arrière bien trop souvent oublié par les motards (dont moi) mais qui stabilise la moto surtout sur le mouillé... par expérience, quand la voiture devant toi freine et change de direction au dernier moment et biensûr sans clignot.

V à tous

Répondre à ce message

Anonyme

le 25 octobre 2008 à 21:16

Le conseil de la semaine : optimiser ses freinages à moto

oui,tu as raison, les essayeurs de motomag ne connaissent rien au comportement dynamique d’une moto. D’ailleurs, ils ont tous un "A" au cul lol. Et je serais curieux de voir ton freinage puissant avec les bras flechis

Répondre à ce message

Anonyme

le 23 octobre 2008 à 20:48

Le conseil de la semaine : optimiser ses freinages à moto

Si on parle de physique "vélocipédique" avec un centre de gravité largement au dessus de l’axe des roues : peut-être ... (la célèbre "casquette" qu’on a tous connus en vélo lors du freinage de trappeur sur l’avant !) Mais en moto, les masses et équilibres sont très différents et j’abonde dans tous les sens de l’article.
Quoiqu’il en soit il faut répéter et répéter encore les gestes quasi quotidiennement pour les transformer en réflexes. A titre perso, j’utilise souvent le passage à l’orange du feu comme le signal déclenchant du freinage d’urgence avec l’ambition de m’arrêter à temps, même si ça parait, à première vue, bien difficile - à éviter bien sûr si vous avez une bagnole au ras de la roue arrière ;-) ... Sinon, c’est un peu comme lors d’une formation il suffit de se concentrer sur le freinage : Je me redresse, je verrouille les bras, je freine de l’arrière pour geler le trtansfert et je plante l’avant. Si c’est pas bon, le rique est mineur ... et on a pas à porter le regard là ou veut aller : juste un exercice de freinage "surprise"

Répondre à ce message

Anonyme

le 23 octobre 2008 à 19:24

Le conseil de la semaine : optimiser ses freinages à moto

Je pense que le rédacteur de l’article n’a aucune connaissance des lois de la physique. Il devrait savoir qu’un véhicule effectue un mouvement de rotation par rapport à son centre de gravité et que dire qu’il faut effectuer un freinage puissant des le début, c’est-à-dire avant qu’il n’y ait création des forces sur la roue avant, est pur fantaisie. Pour se retrouver au sol et faire travailler les carrossiers, appliquez la méthode.
Pour la position du pilote, je suis d’accord à condition d’assouplir les bras pour que le centre de gravité soit légèrement plus en avant et gagner de la puissance freinage. Pour le regard, c’est OK.
Il existe des thèses dans le domaine.

Répondre à ce message

Greg

le 22 octobre 2008 à 19:38

Optimiser ses freinages en moto

Vous pourriez attendre que le correcteur fasse son boulot, avant de râler ;) Par ailleurs, si je ne m’abuse, le code typographique accepte les deux versions : "en moto" et "à moto". Mais je dois avouer qu’à titre personnel, je suis d’accord avec vous ! C’est bien pour ça que j’ai changé le titre…

Le modérateur… qui est aussi le correcteur du site (mais le temps me manque trop souvent pour mener cette tâche correctement et surtout rapidement :)

Répondre à ce message

Anonyme

le 22 octobre 2008 à 18:30

Optimiser ses freinages en moto

Concernant le titre de l’article , je me permet de rappeler à la rédaction, que l’on optimise le freinage A moto, et non EN moto.... en effet dans le premier cas le pilote est sur le véhicule, alors que dans votre titre, il est dans les valises... un peu difficile pour freiner.... :-))))

Répondre à ce message

Anonyme

le 13 mars 2008 à 06:51

Optimiser ses freinages

Essayer de garder un espace de securite
quand vous roulez dans une file de
voitures..il y a toujours une bagnole
qui vient s’inserer dans l’espace et
qui vous oblige:soit à freiner soit à
doubler

Répondre à ce message

yannick

le 3 mai 2006 à 21:39

Freinage - comment l’optimiser

Tout est expliqué sur le site (dans les liens)
http://afdm.free.fr/

Répondre à ce message

Anonyme

le 3 mai 2006 à 09:40

Freinage - comment l’optimiser

Bonjour,

quelle est le procédure pour réaliser un stage AFDM et qui je dois contacter ?
Merci par avance.
EP

Répondre à ce message

Anonyme

le 27 avril 2006 à 08:23

Freinage - comment l’optimiser

Pour avoir réalisé des stages AFDM, je vous promets qu’on est tous "trop court" lors de ces maneouvres délicates. Meme le RSV 1000 avec le "pilote" dessus c’est arrété bien apres la marque.... alors si c’était une voiture ! Il est temps d’expliquer aux motards a quoi sert le frein arriere, comment réagit une moto et son conducteur.
Merci de nous montrer enfin des images de motards en situations de tous les jours sur les routes normales de France, avec les nids de poules, bouses de vaches, morceaux d’arbres a chaque sortie de virage...
Bonne route a tous
La bise

Répondre à ce message

Anonyme

le 21 avril 2006 à 22:17

Freinage - comment l’optimiser

Bonjour,
Je peux confirmer l’exactitude de l’article ! J’ai, à mon corps défendant, eu l’occasion de mettre en pratique le freinage d’urgence... et ça marche ! Surtout, ne pas regarder où on ne veut pas finir (la glissière de "sécurité"), mais là où on a une chance de rester sur ses roues, même avec un gant en appui sur le feu arrière d’une Clio, et l’autre à 5 cm de la dite glissière

Répondre à ce message