Un motard de la police est décédé accidentellement dimanche matin à Richemont (57) contre un rail d’(in-)sécurité. Il était en mission de reconnaissance du trajet qu’a emprunté ce lundi le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, lors d’une visite officielle.

Brigadier-chef, âgé de 39 ans, policier de la direction départementale de la sécurité publique de Moselle, il a perdu le contrôle de sa moto et a percuté une glissière de sécurité. Les secours n’ont pu le réanimer.

Manuel Valls, qui « a appris avec une grande émotion et une profonde tristesse » le décès du policier, présente ses condoléances à sa famille et assure ses collègues de son « entier soutien ».

Le ministre effectuait, le 10 février, un déplacement en Moselle et en Meurthe-et-Moselle, sur le thème de la sécurité. Espérons que les revendications des Motards en colère, qui dénoncent les rails « guillotines » présents sur le bord des routes de France, seront mieux entendus après ce drame.

Source : Le Républicain Lorrain

Publicité