Connue pour la qualité de ses pistes de ski, la petite ville de Garmisch-Partenkirchen est aussi renommée à travers le monde pour son goût prononcé pour les productions munichoises… Pendant trois jours et deux nuits (!!), sa population double et l’ensemble de la commune est envahie par tous les fanas de BMW en ville et sur les routes environnantes des Alpes bavaroises.

Le programme est complet : présentation de l’ensemble de la gamme BMW moto et scooter, mais aussi de tout l’univers, toute la culture BMW Motorrad qui gravite autour de ces machines. Le voyage et l’aventure à moto sont importants pour l’image de la firme bavaroise. On y rencontre donc des personnages du monde entier, des rouleurs venus de pays lointains, de Chine ou du fin fond de la Russie. Et puis, des Italiens, des Polonais, ou des Français… Venir à Garmisch en moto, souvent en BMW au cours de ses vacances ou d’un périple à travers l’Europe fait partie intégrante de la culture des BMW Motorrad days.

International GS Trophy
Quand on parle de voyage chez BMW, difficile de ne pas évoquer l’International GS Trophy et le challenge par équipes qu’il propose avec près de 1500 km de spéciales et d’épreuves parcourues sur tout type de surface en offroad. Un stand dédié à cette aventure permet d’acquérir tous les renseignements à son sujet. Il est également possible d’essayer la gamme GS sur l’Enduro Park jalonné de virages relevés, de petits sauts, de pentes abruptes et d’un gué relativement profond où certains participants ont goûté aux joies de la baignade… Aidé par les marshals BMW (instructeurs BMW), chaque participant peut parfaire sa technique en rêvant des futurs parcours du GS Trophy.
Passé le célèbre portique BMW symbolisant l’entrée du site et où nombre de motards immortalisent leur passage en photo, on découvre un vrai petit village organisé autour de chapiteaux, de stands et d’un espace central clôturé servant pour les différents shows. L’espace dédié à l’essai sur route de la gamme BMW présente un impressionnant alignement de dizaines de modèles de la marque. Pourquoi ne pas faire quelques kilomètres dans les montagnes environnantes au guidon d’un R 1200 RS, par exemple ?

Rapidement des hurlements mécaniques se font entendre au loin avec les démonstrations de drift sur l’espace central en BMW M3 E46 et E30 swap moteur V8 de M5 E39 pour les initiés… Les passages s’enchainent, on burn, on brule de la gomme à gogo et le public applaudit, complètement enfumé ! La fête BMW Motorrad passe aussi par là.

(suite en page 2)
++++
Pièces de collection
Je m’échappe de l’arène pour la visite de la tente BMW Motorrad Classic très bien garnie ! Imaginez un peu, une 500 cc à Kompressor (type 255) de 1939 victorieuse entre autres du sénior TT sur l’Ile de Man cette même année ! Le festival ne s’arrête pas là, avec la présence d’une R 67/2 « ISDT » de 1953, l’une des trois préparées cette année-là par BMW pour participer à l’International Six Days Trials en Angleterre. Face à elle, la plus ancienne présentée ce jour, une R 63 de 1928, la première sportive 750cc BMW. Et pour finir une R 90 S de 1976 rutilante, avec sa fameuse peinture deux teintes dégradées Orange Daytona à coté d’une R 90 S Butler & Smith Superbike de 1975 ! Tout simplement le châssis gagnant de la première course superbike avec Steve McLaughlin à Daytona en 1976. BMW Classic fait partie intégrante de l’univers de la marque qui chérit son patrimoine et le met en avant durant l’évènement.

Shows à gogo

La journée est ensuite ponctuée par les shows FMX et leurs tchous tchous endiablés où trois riders en l’air en même temps, enchainent les uns derrière les autres, un Lazy Boy, Backflip no-hand, et Double seat grab indian air !
Du grand spectacle qui soulève les foules, mais pas autant que Mattie Griffin accompagné de Dirk Manderbach et leur show de stunt sur des machines BMW qui enchaînent les wheelings, stoppies et burns… Le point d’orgue sera atteint par Dirk et son Frontflip sur le sol en G 310 GS sérieusement préparée puisque la moto dispose d’un demi-cercle d’acier soudé au cadre, qui passe au-dessus du pilote pour qu’il s’appuie dessus pour lancer la rotation.

Préparations « maison »
Les BMW Motorrad days, c’est aussi les stands des préparateurs de renom tels les Italiens de Unit Garage et leur kit de carrosserie, leurs échappements ou leurs multiples crashs-bars pour personnaliser votre BMW. Ce sont aussi les Walzwerk motorcycles qui proposent des montages à la carte en partant d’anciennes R 80 ou R 100. C’est aussi l’occasion pour les grands équipementiers de présenter leurs créations les plus emblématiques, telle la R 1200 GS RALLYE de Touratech et sa plastique si particulière faite de plusieurs facettes ou l’interprétation de Wunderlich de la R Nine T Urban G/S bleue avec son lot de pièces et accessoires.
Et pour finir, on ne peut pas évoquer les BMW Motorrad days sans parler de la fête qui bat son plein le soir venu sous l’immense tente et aux alentours, à grand renfort de bretzels, de bières et musiques rock & roll jusqu’au bout de la nuit ! Les Français présents en masse cette année n’auront pas démérité face à l’enthousiasme des Argentins ou des Sud-africains qui, c’est sûr, seront présents l’année prochaine.

D’ici là, retrouvez quelques portraits de participants au rassemblement ici !

Matthieu Brotel

Publicité

Commentaire (0)

Publicité