En images

1re manche : Everts à sa main

JPEG - 78.7 ko
Stefan Everts, en l’absence d’adversaire à sa taille, risque de dominer tout le championnat de GP de motocross.

Meilleur départ pour Stefan Everts devant ses compatriotes Strijbos et Melotte. Les trois pilotes belges se détachent assez facilement dès les premiers tours. Everts assure la cadence, les deux autres se contentent de suivre. Après 6 tours, Melotte commence à lâcher prise. En fin de manche, il voit revenir sur lui Jonathan Barragan qui, au prix d’un dernier tour de folie, lui ravit la 3e place sur le podium.

Après la mi-course, Everts accélère encore la cadence et décroche Strijbos. Il gère la fin de manche qu’il remporte en ayant mené de bout en bout. Cette victoire facile lui donne le sourire et confirme à tous qu’une voie royale s’est dégagée devant lui après les mésaventures de Coppins, Pichon et Tortelli.
L’absence de Tortelli devrait finalement être de... 6 mois ! En plus de sa hanche, le ligament croisé antérieur du genou droit a été touché lors de sa chute à Agueda. Opération à venir et la saison est déjà terminée pour le Français. Le meilleur tricolore en Allemagne est Pascal Leuret qui termine 8e.

2e manche : derrière Everts, Léok confirme

JPEG - 69.3 ko
Dans la deuxième manche, seul Tanel Leok a su donner la réplique à Stefan Everts.

Everts part en tête avec Tanel Léok (N°12) dans sa roue. Pendant ½ heure, le jeune Estonien suit le rythme et met la pression sur le leader, puis il décroche physiquement. Après l’arrivée, il s’explique : « J’ai roulé avec un problème à l’épaule qui a nécessité une injection avant le départ. J’étais donc un peu diminué. Faire second dans ces conditions est très bien pour moi. »

Il s’accroche à sa place de dauphin d’Everts, mais pointe loin derrière au classement provisoire du championnat. Le champion belge boucle de nouveau tous les tours en tête et termine tranquillement. Il remporte sa 91e victoire en GP, sans forcer son talent. Inquiétant pour le suspense et le spectacle à venir. En arrière plan, belle course de Dycker : après un départ moyen, il remonte régulièrement sur la tête de course et prend finalement la 3e place aux deux pilotes Suzuki, Kevin Strijbos et Steve Ramon. Pascal Leuret entre une fois de plus dans le top ten en finissant 7e.

Publicité

Commentaire (0)

Infos en plus