JPEG - 26.8 ko
Avec cette seconde victoire cette saison, Tamada prouve qu’il est un acteur majeur du MotoGP. Constant et rapide tout au long de la course, il colle 6 secondes pleines à Valentino Rossi !

Second sur la grille de départ, Valentino Rossi (Honda N°46) s’élance comme une balle et se porte en tête dans le 1er virage. Derrière lui, c’est l’hécatombe : Loris Capirossi (Ducati N°65) retarde au maximum son freinage et vient percuter de plein fouet la Suzuki N°21 de l’américain John Hopkins ! Les 2 hommes chutent et entraînent avec eux 4 autres pilotes dont Max Biaggi (Honda N°3) , Colin Edwards (Honda N°45), Nicky Hayden (Honda N°69) et Kenny Roberts (Suzuki N°10).

Rossi tente alors de creuser l’écart sur ses poursuivants mais il est suivi comme son ombre par l’auteur de la pole position, Makoto Tamada (Honda N°6). Les 2 hommes roulent sur un rythme très soutenu et comptent vite quelques secondes d’avance sur le groupe de chasse emmené par Marco Melandri (Yamaha N°33) et Shinya Nakano (Kawasaki N°56).

Sur les terres de Honda, Tamada se sent pousser des ailes et décide de prendre le commandement des opérations dès le 5ème tour. Rossi laisse s’échapper le Japonais vers une victoire certaine : Tamada franchit la ligne d’arrivée avec plus de 6 secondes d’avance sur l’Italien et signe sa seconde victoire de la saison.

Strike au premier virage !

JPEG - 32.1 ko
Premier strike de la saison : Loris Capirossi, fauche John Hopkins au premier virage. Dans la mélée qui s’ensuit Colin Edwards et Max Biaggi, puis Kenny Roberts et Nicky Hayden ne peuvent éviter les machines à terre. Capirossi est relevé avec un orteil cassé, Hopkins souffre de deux côtes cassées et Roberts a une luxation du coude

Rossi ne perd pas au change puisque son principal rival au championnat, Sete Gibernau (Honda N°15) ne termine « que » 6ème après son « pire Grand Prix chez Honda » selon ses termes... Avec 39 points d’avance sur l’Espagnol et 4 courses à courir, Rossi est désormais à 2 doigts de son 6ème titre mondial. Quelle performance !

Après une course magnifique et un duel de toute beauté avec Melandri, Nakano conclu son GP national de la plus belle manière puisqu’il termine 3ème et offre à Kawasaki son premier podium en MotoGP.

A noter la belle performance du Français Olivier Jacque (Moriwaki N°19) : Invité pour cette seule manche du championnat du Monde, le pilote tricolore termine 11ème alors qu’il n’avait pas couru depuis Novembre 2003 ! OJ n’est pourtant pas certain de courir d’autres épreuves cette saison : « Pour l’instant, nous n’avons pas défini de programme et nous ne savons pas quel Grand Prix nous allons disputer d’ici la fin de saison. Il a été question de la Malaisie, mais rien n¹est sûr. Nous envisageons également la dernière épreuve à Valence, mais rien n’est fermement arrêté à ce jour. » . Gageons qu’il trouve un guidon rapidement car le MotoGP manque cruellement de Français cette saison...

Classement de la course : 1er Makoto Tamada (Honda) ; 2ème Valentino Rossi (Yamaha) ; 3ème Shinya Nakano (Kawasaki) ; 4ème Alex Barros (Honda) ; 5ème Marco Melandri (Yamaha) ; 6ème Sete Gibernau (Honda) ; 7ème Carlos Checa (Yamaha) ; 8ème Neil Hodgson (Ducati) ; 9ème Ruben Xaux (Ducati) ; 10ème Alex Hofmann (Kawasaki) ; 11ème Olivier Jacque (Moriwaki).

Classement provisoire du championnat : 1er Valentino Rossi (229 pts) ; 2ème Sete Gibernau (190 pts) ; 3ème Max Biaggi (158 pts) ; 4ème Alex Barros (115 pts) ; 5ème Makoto Tamada (114 pts) ; 6ème Colin Edwards (111 pts) ; 7ème Carlos Checa (102 pts) ; 8ème Loris Capirossi (84 pts) ; 9ème Nicky Hayden (83 pts) ; 10ème Marco Melandri (75 pts) .

William Moulin

250 :Pedrosa vers le titre

JPEG - 31.1 ko
Danny Pedrosa (N°26) a longtemps ferraillé contre une autre Honda, celle de Toni Elias. Au final, le pilote du team telefonica Movistar prend l’avantage à 7 tours de la fin

Au Japon, Dany Pedrosa (N°26) a été impitoyable avec ses adversaires et s’est imposé après un beau duel face à Toni Elias (N°24). Il franchit la ligne d’arrivée avec plus de 3 secondes sur son compatriote, tandis que Randy de Puniet perd toutes ses chances.

Mais le meilleur départ est à mettre à l’actif du pilote du team Fortuna Honda. En effet Toni Elias mène les trois premiers tours en tête, il est suivi de Randy de Puniet (N°7), avec Dany Pedrosa accroché à ses basques..
Très vite Pedrosa passe le français sans aucune difficulté, et les deux espagnols s’échappent en tête. Ils s’affrontent en un duel qui les oppose durant les deux tiers de la course, l’un donnant la réplique à l’autre virage après virage.
A 7 tours de la fin, le pilote du team Telefonica Movistar tire enfin son épingle du jeu et lâche son compatriote. Il creuse un écart qui s’agrandit au fil des tours et il passe la ligne d’arrivée avec 3’’174 d’avance sur Toni Elias.
Honda signe un splendide triplé sur le circuit de Motegi, dans cette catégorie, et laisse la première Aprilia à 20 secondes d’écart.

Pendant ce temps Randy de Puniet, est incapable de suivre le rythme des deux espagnols « J’ai bouclé les premiers tours dans les roues d’Elias et Pedrosa, mais je voyais bien que les Honda étaient mieux que moi dans la seconde partie du circuit. »

La punition n’est pas finie pour le français puisque au 7ème tour il se fait passer par le pilote de la Honda N°73. Mais «  J’ai voulu m’accrocher derrière Aoyama quand il m’a doublé car j’espérais ainsi faire le break sur les autres pour terminer sur le podium, ou tout au moins premier pilote Aprilia. Et puis sur un freinage, j’ai perdu l’avant. J’ai pu néanmoins repartir en 19e position. »
Randy réussit néanmoins à terminer 13ème et sauver quelques points, mais le titre lui échappe définitivement, il ne peut espérer que terminer deuxième du championnat, ce qui après tout ne serait pas un si mauvais résultat que cela.

Le Français aura cependant fort à faire pour garder cette position, car au classement général provisoire il n’a qu’un point d’avance sur l’argentin Sébastian Porto (N°19).
Les résultats des autres français sont relativement médiocres, seul Hugo Marchand sauve l’honneur des tricolores en finissant dans les points après être parti 25ème sur la grille de départ.
Quand à Sylvain Guintoli il finit 19ème en ayant roulé une seconde et demi moins vite que l’an dernier ! Enfin les pilotes de l’Equipe Grand Prix de France sont à la peine, puisque Erwan Nigon pointe à la 22ème place après avoir figuré 20ème sur la grille. Quand à Arnaud Vincent il est rentré au stand après 4 tours « Sans raison technique apparente » indique le communiqué de presse officiel.
Jean Claude Besse,le team manager des tricolores va même plus loin « beaucoup d’efforts sont faits pour permettre aux pilotes d’exercer leur passion et ceux ci ne démontrent pas autant de volonté pour accéder à des performances correctes. Cette situation est difficilement acceptable ! » A Bon entendeur !

classement de la course : 1er Daniel Pedrosa (Honda), 2ème Toni Elias (Honda), 3ème Hiroshi Aoyama (Honda) 4ème Sebastian Porto (Aprilia), 5ème Yuki Takahashi (Honda)

classement provisoire au championnat : 1er Daniel Pedrosa (234 pts ), 2ème Randy de Puniet (187 pts), 3ème Sebastian Porto (186 pts), 4ème Toni Elias (142 pts ), 5ème Alex de Angelis (114 pts), 6ème Aoyama Hiroshi (103 pts), 7ème Fonsi Nieto (94 pts), 8ème Roberto Rolfo ( 92 pts), 9ème Anthony West (88 pts), 10ème Manuel Poggiali (79 pts)

125 : Dovizioso en deux temps

JPEG - 29.4 ko
Andrea Dovizioso est le premier des pilotes à porter une Honda sur la plus haute marche du podium de Motegi, lors du GP du Japon

La course des 125 s’est déroulée en deux temps, puisque cette dernière a été interrompue au 9ème tour lors du premier départ. Cela n’a pas empêché Andréa Dovizioso de s’illustrer à chaque fois.

Lors du premier départ une brève passe d’armes oppose Hector Barbera (N°3) à Casey Stoner (N°27), avant que le pilote australien ne lève le bras en signe d’abandon peu après avoir bouclé le deuxième tour.

C’est l’instant que choisit Dovizioso pour passer en tête et creuser immédiatement un écart sur son poursuivant immédiat Roberto Locatelli (N°15) qui compte déjà plus de deux secondes de retard !
Derrière lui figure un groupe de chasse emmené par Mika Kallio (N°36) qui compte lui aussi plus de deux secondes de retard sur le pilote du team Safilo Carrera -LCR. C’est dire la supériorité de la Honda sur ses adversaires !

Hélas le pilote Hongrois Imre Toh (N°25) chute en pleine ligne droite après avoir percuté de plein fouet une moto déjà à terre. La piste est jonchée de débris, la course est neutralisée.

Le deuxième départ met aux prises Roberto Locatelli et Andréa Dovizioso. Les deux hommes croisent le fer à qui mieux mieux et laissent leurs poursuivants loin derrière. Explication : en rentrant dans leurs stands, les mécaniciens du team LCR ont procédé à des affinages au niveau de la carburation de l’Aprilia et Locatelli est désormais en mesure de donner la réplique à Dovizioso !

Dovizioso se contente de suivre son adversaire et le pique de temps à autre, d’autant que la durée de la course a été réduite. Nouveauté, désormais le règlement du motogp s’applique au 8ème de litre. Résultat la première manche ne compte plus dans le résultat final, il n’y a plus de savants calculs pour intégrer les résultats de la première et de la deuxième course et d’offrir un résultat cumulé, auquel personne ne comprend rien. Désormais les deux hommes doivent s’affronter lors d’un sprint de 13 tours !

A ce petit jeu, Dozioso se montre le plus fort et prend l’avantage à trois tours de la fin. Roberto Locatelli fait tout pour revenir, hélas, il chute dans le dernier tour et parvient à repartir pour finir 14ème !

Dans la peloton des poursuivants, c’est le surprenant Fabrizio Lai sur Gilera qui s’impose d’un cheveu devant le co-équipier du vainqueur : Simone Corsi.

Le français Mike Di Meggli a chuté dans la première course et n’a pas pris le départ de la deuxième. Le français souffre d’une petite fracture du péroné, qui ne devrait pas l’handicaper pour le GP du Qatar le 2 octobre prochain.

classement de la course 1er Andréa Dovisioso (Honda), 2ème Fabrizio Lai (Gilera), 3ème Simone Corsi (Honda), 4ème Mirko Giansanti (Aprilia), 5ème Steve Jenkner ( Aprilia)

classement provisoire au championnat : 1er Andréa Dovisioso (208 pts), 2ème Hector Barbera (163 pts), 3ème Roberto Locatelli (156 pts), 4ème Jorge Lorenzo (134 pts), 5ème Pablo Nieto (114 pts), 6ème Casey Stoner(104 pts), 7ème Steve Jenkner (94 pts), 8ème Mirko Giansanti (92 pts), 9ème Marco Simoncelli (79 pts), 10ème Alvaro Bautista (74 pts)

Publicité

Commentaire (0)