Suzuki a remis un brevet décrivant la motorisation inédite d’une moto sportive à quatre cylindres, au bureau japonais des brevets. Les croquis, qui font le tour de la planète web depuis le 21 juillet, détaillent le fonctionnement de ce moteur atypique.

Électricité en renfort
Selon les schémas, le moteur électrique sert de renfort au moteur à essence. On parle ici de propulseur électrique, comme on en trouve de plus en plus fréquemment sur les voitures. La partie électrique du moteur viendrait donc procurer des watts (au sens propre comme au figuré) à l’aide d’une commande au guidon. La batterie de ce dernier serait montée sous la selle. Il est impossible de savoir s’il fonctionnera à courant alternatif ou continu.

JPEG - 48.6 ko
On distingue le moteur électrique greffé sur le dessus du 4 cylindres, ici légendé au numéro 43

Shifter et générateur
Toujours grâce à ce moulin électrique, la moto disposerait d’une transmission semi-automatique. C’est à dire que l’utilisation du levier d’embrayage au passage et au rétrogradage des rapports ne serait pas nécessaire.

En effet, le moteur électrique serait relié à l’ECU (unité de contrôle moteur) afin de provoquer une coupure des gaz à la levée du sélecteur et une impulsion au moment de l’abaissement du sélecteur de vitesse.

L’utilisation unique du moteur à explosion produirait l’énergie nécessaire au moteur électrique pour qu’il puisse se transformer en générateur et ainsi fournir différentes assistances électroniques au 4 cylindres en ligne.

JPEG - 37.3 ko
Le té de fourche issu des GSX-R se reconnait facilement

Ce brevet a été crédité par un certain Koichi Tanaka, déjà auteur d’autres brevets chez Suzuki comme les systèmes d’admission d’air sur les GSX-R.

La firme d’Hamamatsu devrait d’ailleurs présenter une nouvelle version de sa GSX-R 1000 au prochain salon Eicma 2015 de Milan, en novembre 2015.

JPEG - 31.3 ko
Le choix entre la motorisation électrique et essence se ferait à l’aide des boutons 110 et 111. Le 110 pour le moteur à explosion et le 111 pour l’électrique.

Publicité

Commentaire (0)