Lors de sa réunion du 6 juin, le conseil territorial de Plaine Commune (Seine-Saint-Denis) a entériné l’interdiction des véhicules d’avant 2005 sur son territoire, et ce dès 2019.
Cette délibération rejoint les intentions du plan Air-Climat-Energie de la Métropole du Grand Paris qui prévoit d’imposer la vignette Crit’Air dans l’ensemble du territoire compris dans le périmètre de l’A86.

Deux scénarios sont ici à l’étude : interdire les véhicules en Crit’Air 4 (diesel d’avant 2005, et motos d’avant 2004 ), ou Crit’Air 5 (diesel d’avant 2001) à partir du 1er juillet 2019.

En français dans le texte, cela veut dire que le conseil des territoires de Plaine commune (orienté gauche anti-capitaliste alliée aux écolos…) accepte l’idée que les pauvres se passeront de leurs vieilles bagnoles. Quant au président de Plaine-Commune, Patrick Braouezec, il s’est assis sur ses précédents avis critiques sur le sujet, du moins ceux qu’il exprimait en présence de représentants de la FFMC.

Plaine Commune est un regroupement de 9 villes du nord de Paris : Aubervilliers, Epinay-sur-Seine, L’Ile-Saint-Denis, La Courneuve, Pierrefitte-sur-Seine, Saint-Denis, Saint-Ouen, Stains et Villetaneuse.

Municipales en vue : électeurs en action ?

Reste aux électeurs à apprécier la situation. Leurs élus estimaient en effet lors de cette réunion du 6 juin qu’ils seraient peu affectés par cette mesure car le taux de motorisation des ménages est inférieur à 50% et que les motos n’auraient qu’à rester au garage. On les laisse seuls juges, mais notons que ce genre d’approximation revient à oublier un peu vite qu’en Ile de France, le taux de motorisation des ménages est tout simplement inversement proportionnel à l’offre en transports en commun. En d’autres termes, que l’on ne s’équipe pas d’un véhicule pour le plaisir mais par l’absence d’alternative pour se déplacer.

Adieu les ZCR, bienvenue aux ZBE
Le terme de ZCR étant sans doute trop connoté (« restriction ») c’est désormais le vocable Zone à Basses Emissions qui est choisi.

Publicité
Publicité