Des problèmes techniques... C’est l’une des raisons pour laquelle le stationnement payant des deux et trois roues motorisés sera repoussé à Paris, du 1er janvier 2022, date à laquelle il devait entrer en vigueur, au 1er septembre 2022, selon un communiqué de David Belliard, adjoint de la Maire de Paris, en charge notamment de la voirie et des mobilités.

L’Etat a fait barrage, entend-on aussi : le gouvernement ne veut pas d’un mouvement de contestation de plus, à l’aube de la mise en place de la plus grande forme d’injustice sociale qui soit avec l’instauration de ZFE qui se prépare un peu partout.


Huit mois de répit

Pour les banlieusards qui viennent étudier ou travailler à Paris, et qui souhaitent continuer à profiter de la liberté et du temps gagné que procurent un deux-roues motorisé, voici une bonne nouvelle.
De son côté, la FFMC et notamment l’antenne Paris PPC ne lâchera pas la pression, pour que cette mesure injuste soit repoussée à jamais.

Publicité

Commentaire (0)