JPEG - 28.7 ko
En Superproductions, David Muscat mène le bal devant Patrick Piot (N°1) et Guillaume Dietrich. Hélas lors d’un dépassement d’attardés, Piot chute offrant la deuxième place du podium à Dietrich.

La deuxième épreuve du championnat Open qui se déroule les 25 et 26 mars a un parfun de revanche entre David Muscat (Ducati N° 151) et l’officiel Kawasaki Patrick Piot (N°1).

Mais le plus rapide à se mettre en branle est David Muscat, qui signe le holeshot et emmène dans son sillage Patrick Piot. Derrière les deux hommes, la résitance ne tarde pas à s’organiser et Olivier Four (Suzuki N°199), Sébastien De Rosa (Kawasaki N°19) et Guillaume Dietrich (Suzuki N°45) tentent de suivre le rythme imposé par les deux hommes de tête.

Très rapidement Guillaume Dietrich se détache du peloton des poursuivants et vient au contact des deux leaders. Profitant du dépassement d’attardés, David Muscat réussit à prendre un net avantage sur la paire Piot - Dietrich. Les deux hommes se battent pied à pied. Mais dans le dernier virage avant la ligne d’arrivée, Guillaume Dietrich prend l’avantage alors que son adversaire mord la poussière !

David Muscat franchit la ligne d’arrivée en vainqueur avec plus de 5 secondes d’avance sur Dietrich. La troisième place du podium revient à Olivier Four également sur Suzuki. L’honneur des « Kawa boys » est sauvé par Renaud Moisan qui fait figurer sa machine sur la troisième place du podium des superstock.

Contre toute attente, Patrick Piot, remonte sur sa moto, mais ne franchit pas la ligne d’arrivée. Il ne figure donc dans le classement de cette course et ne marque aucun point !

Supersport : La marque Da Costa

JPEG - 36.3 ko
La course des supersports a été tellement disputée que les pilotes se sont présentés à quatre de front sur la ligne droite des stands. Ici Muscat (N°1), Protat (N°149), Moreira (masqué N°6) et Da Costa (N°86)

La manche des supersport a elle aussi donné lieu à un spectacle haut en couleurs, car ils étaient au moins cinq pilotes à prétendre à la plus haute marche du podium.

Là encore, comme à son habitude, David Muscat (Ducati N°1) prend tout de suite la direction des opérations. La réplique ne tarde pas à arriver car Frédéric Moreira (Honda N°6) se place tout de suite dans le sillage du tenant du titre, suivi de Laurry Fremy (Kawasaki N°199) et de Thomas Metro (Suzuki N°32).

Julien Da Costa (SuzukiN°86) est mal parti, il pointe à la 7ème place lors du premier tour alors qu’il a décroché la pole la veille. Le pilote de Beziers passe la première moitié de la course à refaire son retard.

A partir de ce moment les évènements vont se précipiter, car les coups de théâtre se succèdent coup sur coup. Le rythme de la course est tel qu’ils sont quatre parfois à se présenter devant la ligne droite des stands !

A trois tours de la fin, Julien Da Costa prend le meilleur et franchit la ligne d’arrivée avec 1’280’’ d’avance sur Frédéric Protat (Ducati N°149). Tandis que Laurry Fremy arrache la troisième place avec 11 centièmes d’avance sur Fredéric Moreira.

David Muscat ne prend que la 5ème place, victime d’un "clash" viril avec Protat, qui l’a fait reculer de manière drastique.

1ère victoire de Matthieu Lussiana

JPEG - 31.6 ko
Seul Anthony Loiseau (N°19) a été capable,durant quelques tours, de suivre le train d’enfer, imposé par Matthieu Lussiana (N°93) en 125.

En 125, Matthieu Lussiana (N°93) a conduit sa course en catégorie huitième de litre de main de maître, faisant preuve d’une maturité que l’on ne soupçonnait pas chez ce garçon de 17 ans, un peu bourru.

Déjà auteur du meilleur chrono sous la pluie en 2’11’’148, obtenu relativement facilement, aux dires du jeune pilote de la structure « VTC », Matthieu Lussiana signe le holeshot et prend le commandement de la course dès le début, après s’être vite débarassé d’Anthony Loiseau.

« J’ai décidé, avec les conseils de mon team manager et de mon père de rouler à ma main au début. » Ensuite dès que le trou s’est formé, Matthieu Lussiana a accéléré la cadence, pour ensuite gérer confortablement son avance.

Il passe sous le drapeau à damiers avec plus de dix secondes d’avance sur Anthony Loiseau (N°19). La troisième place revient à Mathieu Olagnon (N°42).

L’adversaire direct de Matthieu, pour la course au titre, Clement Dunikowski ( N°180) termine 5ème à plus de 23 secondes.

Publicité

Commentaire (0)