La vitesse en zone résidentielles ainsi que les voies à sens unique urbaines devrait être abaissée à 30 km/h.

Les avertisseurs de radars devraient être interdits de fabrication, d’importation, de commercialisation et d’utilisation.

Les députés européens recommandent d’harmoniser les règles de circulation, les signalisations, les contrôles techniques et que les pays de l’Union mettent en place le système « permis à points », avec des pénalités identiques pour les infractions.

La conduite sous l’influence de médicaments ou de drogues devrait être interdite et sanctionnée.

Un examen ophtalmologique, tous les dix ans, pour tous les conducteurs, voire tous les cinq ans pour les conducteurs de plus de 65 ans, devrait voir le jour.

Des gilets réfléchissants (similaires) pour l’ensemble des occupants des véhicules devront se trouver à bord (à préciser pour les motos).

Les glissières de sécurité simples en bordure de chaussée devront être remplacés par des doubles. Une bonne chose pour les motocyclistes en cas de chute.

Les députés estiment enfin que les enfants devraient être initiés aux règles de sécurité routière dès le plus jeune âge. L’objectif est d’arriver à baisser de 60 % le nombre d’enfants de moins de 14 ans tués et de 40 % celui des blessés gravement.

Une précision importante, ces mesures ne sont que des voeux émis par un groupe de parlementaires européens. Elles feront l’objet de discussions avant d’être éventuellement votées au niveau de l’Union. Et il n’est pas certain que les états membres les appliquent dans leur intégralité.

Publicité

Commentaires (37)