En vidéo

« Electric is the future ». Tel est le slogan qu’a choisi de placer Harley en ouverture des deux vidéos publiées sur sa chaîne YouTube fin janvier à l’occasion des X Games d’Aspen (Colorado).
Si la marque américaine nous a habitués depuis longtemps aux customs de grosse cylindrée à moteur thermique - à l’exception notable de l’imminente LiveWire - elle place désormais bien des espoirs dans l’électrique et dans la mobilité légère urbaine.

Le « vélomoto », clairement orienté TT avec ses jantes à rayons et ses roues de grande dimension.

Ces vidéos mettent en scène, pour la première, une machine tout-terrain hybride - mi-vélo, mi-moto - et, pour la seconde, un « vélo-scooter », moins élancé, qui tire son inspiration des BMX et des vélos « lowrider » 80’s américains. La nouveauté réside dans le fait que les machines sont filmées roulantes avec quelqu’un à leur guidon respectif. Le « VTT » a été testé par Jackson « Jacko » Strong, pilote médaillé d’or des X Games, catégorie « MTX Best Trick ». Le scooter déambule pour sa part dans les rues enneigées de la ville avec le snowboardeur Jack Mitrani, tout sourire, aux commandes. Voilà qui confirme que ces deux machines - toujours qualifiées de « concept » par Harley - sont pleinement fonctionnelles.

Le scootermoto, plus urbain avec ses larges pneus et ses planches de skate en guise de repose-pieds.

Si peu d’informations techniques ont filtré sur ces deux surprenants véhicules, nous savons simplement qu’ils sont dotés de batteries amovibles destinées à faciliter la recharge et se destinent à une utilisation quotidienne en milieu urbain. Les deux engins seraient par ailleurs accessibles aux personnes sans permis moto. Voilà qui va dans le sens du « More roads to Harley-Davidson », la stratégie de diversification du constructeur américain soucieux de conquérir de nouveaux clients, de diversifier sa gamme de produits, et de capter l’attention des jeunes. Jusqu’à présent, Harley ne disposait que du trike Freewheeler pour séduire les non-motards.

Mais même si l’ambition de Harley de s’imposer dans le segment du véhicule électrique urbain reste louable, nous attendons tout de même plus de détails sur les prix (qui devraient être « de quelques milliers de dollars » d’après cnet.com) et les spécificités de ces machines. Reste à savoir également si le marché partagera la vision du futur Harley…

 

Nicolas Baudon

Publicité