En images

Du stunt devant des gendarmes On demande volontaires
JPEG - 44.2 ko
Le capitaine Harambourg (au micro), commandant l’EDSR Isère et organisateur du rallye, remet la coupe de la meilleure féminine à Anne Sigwalt. A sa gauche, le colonel Varadel, commandant le groupement de gendarmerie de l’Isère, et Mr Bitch vice-président du conseil général de l’Isère et chargé des infrastructures routières.

Le capitaine Harambourg et l’équipe de l’Escadron de Sécurité routière de l’Isère (EDSR Isère) a obtenu de la part des trois procureurs du tribunal de grande instance de Grenoble (TGI), une alternative à la verbalisation et aux retraits éventuels de points au permis de conduire pour les motards.

Cette initiative, unique en France, ne concerne toutefois que les motards verbalisés pour des plaques minéralogiques non conformes et des excès de vitesse de moins de 39km/h, dans les semaines précédentes. Le deal était simple, soit les contrevenants acceptaient de participer à un rallye touristique organisé par les forces de l’ordre, le dimanche 21 mai 2006, soit ils payaient le P.V. pour lequel ils avaient été pris en infraction.

Inutile de dire que les motards se sont bousculés au portillon pour échapper à l’amende de 75 €.

La gendarmerie ne cache pas qu’elle a voulu forcer la main aux motards :
« Il me semblait intéressant de faire venir à notre rallye annuel des motards interpellés lors de contrôles routiers, pour leurs faire passer un message de prévention routière.
Notre constat était que seuls les motards déjà convaincus venaient à notre rallye, il fallait donc trouver un prétexte pour en faire venir d’autres, moins informés des risques routiers. Nous avons pu analyser, avec les motards présents, un cas concret d’accident mortel ayant eu lieu dans l’Isère en début d’année. Ici encore, le but n’était pas de culpabiliser, mais de faire prendre conscience à chacun des réalités de la route »
, explique le capitaine Harambourg.

Un discours que l’on aimerait bien retrouver plus souvent et qui a le mérite d’aller à l’encontre des partisans de la tolérance zéro.

48 heureux élus

JPEG - 64.8 ko
48 motards ont pu, grâce à leur assiduité et au respect des limitations de vitesse au rallye, rendre leur P.V. de 75 €.

Dimanche 21 mai, les 260 motards se sont vus proposer d’effectuer un rallye touristique de 130 km, à parcourir en 2H30, tout en respectant les limitations de vitesse. Pour être certains qu’ils soient passés aux bons endroits, un questionnaire leur a été remis sur le circuit entre Prélenfrey-Gresse-en-Vercors, le fameux pont de Ponsonnas (103m pour le saut à l’élastique !), et La Mure.

Ensuite, les motards ont pu rejoindre la caserne du 93e régiment d’artillerie de montagne, où un service restauration les attendaient.

Dans l’après-midi, une épreuve de 30 questions sur le Code de la route étaient proposée aux participants par Bernard Emprin ,le Monsieur Moto du 38 et patron des inspecteurs de conduite de la DDE.

A noter la conférence-débat qui a suivi. Les motards présents ont pu s’y exprimer, ainsi que les représentants de la FFMC38, qui ont dénoncé une fois de plus la loi du 5 janvier 2006. Ces derniers ont tenu à remercier tous les organisateurs pour cette initiative unique en France, en souhaitant qu’elle se perpétue et fasse des émules dans d’autres départements.

Un cortège de plus de 200 motos s’est ensuite rendu à la caserne de la gendarmerie de Grenoble pour la remise des prix. Les motards ont assisté à un excellent spectacle de stunt, donné dans la caserne par la toute jeune Association grenobloise d’acrobaties moto (AGAM). La journée s’est clôturée par un pot de l’amitié, sans alcool, bien sûr !

Philippe Pirus, correspondant 38.

Soutenez la FFMC en portant ses couleurs (pin’s, motocollant, sweet, coupe-vent, casquette...)

Commandez en ligne le dossier sur le "Business de la répression et le salon de la police...!" paru dans Moto Magazine

Pour en savoir plus sur les actions de la FFMC dans la région

Publicité