JPEG - 39.4 ko
Seul un véritable accident pourrait être plus évocateur que cette simulation de la FFMC 13. Elle espère être entendue par la Mairie d’Aubagne avant que le drame illustré n’arrive.

La RN96 qui traverse cette agglomération a été équipée, en continu sur plusieurs centaines de mètres, de potelets dits "anti-stationnement". Si le risque qu’ils font courir paraît évident, il faut de plus souligner qu’ils ne respectent aucune norme.
Depuis le début 2006, la FFMC 13 tente de prévenir les décideurs de la Mairie d’Aubagne de la dangerosité de ces dispositifs placés en bordure de voie. Les usagers les plus vulnérables (piétons, cyclistes, motards) y sont particulièrement exposés.

JPEG - 39.5 ko
Le délégué à la circulation de la ville d’Aubagne se retranche derrière le respect de la limitation à 50 km/h. Outre que même en dessous de cette limite la mort peut être au rendez-vous, l’édile oublie que certaines portions équipées sont limitées à 70.

Un premier rendez-vous avec les techniciens municipaux avait été plutôt constructif. Mais depuis, le délégué à la circulation de la ville d’Aubagne fait la sourde oreille. Il prétexte des contraintes d’intérêt général et renvoie la FFMC 13, et tous les motards, au respect du Code de la route et des 50 km/h autorisés.

Ces arguments sont rapidement balayés lorsque l’on constate l’inefficacité de ces potelets face au stationnement anarchique, qu’une zone à 70 km/h est elle aussi équipée, et que l’on sait qu’une collision peut-être mortelle même en dessous de 50 km/h.

JPEG - 32.2 ko
La photo est éloquente, on constate que les poteaux « anti-stationnement » ne font absolument pas leur office. Dangereux et inutiles, donc.

Bref, dans cette affaire, la Mairie d’Aubagne fait preuve d’une grande négligence. Cela incite la FFMC 13 à poursuivre ses actions, juridiques s’il le faut. Les décideurs, par définition responsables, ont été prévenus. Espérons qu’ils entendent enfin les arguments de l’antenne locale de la FFMC... avant que cette simulation ne devienne réalité.

Bernard Frayssinhes pour la FFMC 13

JPEG - 35.7 ko
Bon, on peut le constater, ces poteaux ne sont pas inutiles, puisqu’ils font office de support publicitaire à un vendeur de pneumatiques ! Mais ces derniers ne suffiront pas à amortir le malheureux motard qui chuterait à cet endroit. Ces aménagements ne sont définitivement pas bien pensés...

Commandez en ligne l’enquête de Moto Magazine. "Ces infrastructures qui tuent le motards (signalisation, passages piétons, ralentisseurs, plots anti stationnements, carrefours aveugles...) et les solutions pour y remédier".

Publicité