1re manche : sans faute de Strijbos

JPEG - 75.8 ko
Sur les deux manches de Bellpuig, Everts réussit ses départs à chaque fois, suivi comme son ombre par Léok sur sa Kawasaki.

Everts réussit le holeshot et emmène dans son sillage les jeunes Tanel Léok (N°12), Jonathan Barragan et Kevin Strijbos. Malgré ses efforts, Everts ne réussit pas à décramponner l’Estonien Léok qui s’accroche, plus loin, Strijbos prend la 3e place à l’Espagnol Barragan.

Pendant ce temps, Tortelli, 5e au terme du 1er tour, commet plusieurs petites erreurs et ne revient pas sur la tête de course. A la mi-course surviennent plusieurs coups de théâtre : c’est d’abord Everts qui chute, puis Léok dans le tour suivant et enfin Tortelli. Léok s’en sort le mieux : il ne cale pas et repart second derrière Strijbos qui ne commet aucune erreur et remporte la victoire.

Tortelli a par contre calé et, sans démarreur électrique, il perd 30 secondes avant de redémarrer sa KTM ! Quant à Stefan Everts, il perd 15 secondes (il a un démarreur électrique sur sa Yamaha) mais repart fort et s’empare de la 3e place peu avant la fin de la manche. Malgré tout, en grand champion qu’il est, il se montre agacé à l’arrivée : « Je suis déçu ; j’ai été mis sous pression et j’ai commis plusieurs petites fautes avant de chuter. C’est déjà ma 2e faute cette année, on n’a pas le droit à ça quand on est en tête d’un GP ! »

A noter que Mickaël Pichon n’a pas couru, victime d’un virus sanguin

Classement de la 1re manche : 1er Strijbos (Suzuki) ; 2e Léok (Kawasaki) 3e Everts (Yamaha) ; 4e Barragan (KTM) ; 5e De Dycker (Honda) ... 8e Tortelli (KTM)

2e manche : leçon d’Everts

JPEG - 55.6 ko
Avec deux podiums d’affilée, l’Estonien Tanel Leok déloge Tortelli de la deuxième place et pointe désormais derrière le « Maître » avec 10 points de retard seulement.

Course parfaite pour le champion belge, visiblement « remonté » après la 1re manche : très concentré et remarquable de maîtrise, il réussit le meilleur départ avec une fois de plus l’officiel Kawasaki Léok dans sa roue.

Il imprime un rythme très soutenu à la course que le jeune Estonien ne parvient à suivre que quelques tours ; puis il se détache irrésistiblement vers la mi-course. Tanel Léok assure sa 2e place qui lui permet de monter pour la 2e fois consécutive sur le podium. Les Belges Melotte et Ramon se battent un peu plus loin derrière après avoir réussi de bons départs ; c’est finalement le « néo-suzukiste » Ramon (N°11) qui s’assure de la 3e place dans la manche et sur le podium final.

Et les Français ? Leuret signe une 8e place, après sa 11e de la 1re manche. Tortelli rate complètement son début de seconde manche : bien parti, il chute avec 3 autres pilotes au virage suivant. Il boucle le 1er tour en 23e position ! Mais il donne tout, et au prix de quelques frayeurs, réalise une superbe remontée ; il décroche la 5e place et « sauve les meubles ». Everts remporte avec autorité une nouvelle victoire : « J’ai roulé plus libéré et fait un super départ. Je suis vraiment heureux car c’est ma 88e victoire en GP et je fais un très bon début de championnat ». Vu la forme qu’il affiche et son mental, il va être dur pour la concurrence de l’empêcher de conquérir un 10e titre !

Classement de la 2e manche : 1er Everts (Yamaha) ; 2e Léok (Kawasaki) ; 3e Ramon (Suzuki) ; 4e Melotte (Yamaha) ; 5e Tortelli (KTM)

Classement provisoire au championnat : 1er Everts (B) 92 points ; 2e Léok (Est) 82 points ; 3e Tortelli (F) 77 points ; 4e Ramon (B) 69 points ; 5e De Dycker (B) 61 points... 9e Leuret (F) 47 points

Thierry Dupuis

Publicité

Commentaire (0)