En images

2023 sera le millésime du renouveau pour deux légendes chez Honda  : après la nouvelle Hornet 750, voici la nouvelle Transalp 750 aussi, puisque déclinée sur le même et inédit bicylindre en ligne. Une très attendue petite Africa Twin qui, contrairement à l’ultime version du roadster «  frelon », devrait respecter à la lettre la vocation première que lui confère son patronyme.


Honda Transalp XL750 2023 : le retour du trail sans prétentions

Née XL600V en 1987 pour sillonner les routes des Alpes plutôt que les pistes africaines, la Transalp est plus modeste que l’Africa Twin dont elle fut d’ailleurs l’inspiratrice : c’est le trail routier du quotidien par excellence, sans plus de prétentions que celle d’offrir polyvalence et confort pour toutes les occasions. Et c’est déjà pas mal  !

Hormis le fait qu’aujourd’hui la catégorie «  trail  » a le vent en poupe, la sortie de ce modèle vient compléter un trou dans la gamme Honda sur le segment, entre la CB500X et la CRF 1100 L  : en 755 cm3, la nouvelle Transalp vient à point nommé pour le combler, et devrait satisfaire aussi bien les novices en permis A2 que les plus aguerris qui ne veulent pas d’une Africa Twin, plus imposante et plus chère.

Esthétiquement, cette XL750 ne fait pas offense à son ancêtre, surtout dans sa livrée tricolore « à l’ancienne  », mais on va commencer à sérieusement se demander pourquoi Honda nous ressort cette forme d’optique avant «  CB500 like  » à toutes les sauces.

La forme de la boucle arrière et son feu font penser à ceux de la gamme NC750 (et aussi à ceux de la NT1100), le bras oscillant est vraiment basique (à l’instar du silencieux), les jantes à rayon conservent des chambres (ce qui en off road n’est pas forcément plus mal)… Économies d’échelle oblige  !


Honda Transalp XL750 2023: : nouveau bicylindre en ligne de 755 cm3

Tandis que la Hornet abandonne son 4-cylindres, la Transalp 2023 délaisse le V-twin originel pour une architecture bi en ligne héritant de la technologie Unicam et développant 91,8 ch pour 75 Nm de couple. Une motorisation qui a le vent en poupe pour sa simplicité et sa compacité, en plus d’offrir un caractère sympa grâce au calage à 270°, singeant justement la bonhommie d’un V.

Tout comme la nouvelle Hornet, le moteur se dote d’une culasse à 8 soupapes et du système « Vortex Flow Duct » offrant une combustion optimale du flux d’air. Peu gourmand qui plus est le bougre, avec ses 4,3 l/100 km (réservoir de 16,9 litres) autorisant jusqu’à 400 km d’autonomie !

Ajoutez à cette bonne base au poids contenu (208 kg tous pleins faits) des suspensions à grand débattements : une fourche inversée Showa SFF-CA de 43 mm à l’avant et un monoamortisseur associé au système de démultiplication variable Pro-Link. Coté freinage, la moto se dote d’un double disque de 310 mm avant mordu par des étriers double pistons, et d’un simple disque arrière de 256 mm servi par un étrier simple piston. Pour les plus baroudeurs, l’ABS est déconnectable sur le train arrière.

Electroniquement, la nouvelle Transalp n’est pas en reste. Elle s’agrémente de 5 niveaux de contrôle de couple (HSTC) avec contrôle de cabrage, de 3 niveaux de frein moteur, de 3 niveaux de puissance moteur et de 5 modes de conduite, paramétrables sur l’écran TFT 5 pouces. L’éclairage est full led et les clignotants s’activent en cas de freinage d’urgence.

Aussi, la moto se pare de caractéristiques et détails très TT comme les repose-pieds piège-à-loup (en option), une jante de 21 pouces à l’avant (90/90-21) et une jante de 18 pouces à l’arrière (150/70-18) et un mode Gravel spécifique. Si le tarif est bien placé, en-deçà de 9000 €, c’est carton assuré pour cette Transalp 2.0   !

Masatoshi Sato, Honda R&D Japon, responsable du développement de la Transalp 2023 :
« Avec cette nouvelle Transalp, nous avons soigneusement retrouvé ce qui rendait la première version si bonne et si unique. Nous avons tenu à retrouver cet équilibre parfait entre agilité citadine, confort routier sur longues distances et capacités de roulage dans les chemins. Pour parvenir au résultat que vous avez sous les yeux, nous avons considéré tous ces aspects avec une vision « à 360° » et développé une machine qui propose à chacun, quel que soit son niveau d’expérience, une proposition différente au sein de la gamme Trail Honda. La conception fait revivre les qualités classiques de la Transalp sous une forme plus moderne, le nouveau moteur est incroyablement puissant et polyvalent et la machine dispose d’une longue liste d’équipement. En ville comme ailleurs autour du monde, notre Transalp est prête ! »


Honda Transalp XL750 2023 : l’essentiel

- Nouveau bicylindre en ligne «  unicam  » de 755 cm3, 8 soupapes, calé à 270°
- Disponible en version A2
- Jantes à rayons à chambre, av/ar 21 et 18 pouces
- Pneus mixtes Dunlop Mixtour ou Metzeler Karoo Street
- Débattement av/ar 200 et 190 mm
- Fourche inversée et mono-amortisseur Showa réglables en précharge
- 3 modes de conduite + 1 mode Gravel + 1 mode personnalisable
- 4 niveaux de puissance
- 3 niveaux de frein moteur
- 5 niveaux de contrôle de couple/de cabrage
- Ride by wire à réglages spécifiques «  tourisme   »
- Antipatinage et ABS arrière déconnectables
- Embrayage à glissement limité
- Feux full leds
- Clignotants à arrêt automatique et fonction «  freinage d’urgence  »
- Écran TFT 5 pouces connecté
- Honda Smartphone Voice Control
- Porte-bagages et prise USB de série
- Repose-pieds pilote piège-à-loup
- Selle basse (820 mm) et quickshifter en option
- 4 packs d’accessoires en option
- Coloris   : gris mat, noir mat, tricolore blanc/bleu/rouge


Honda Transalp XL750 2023 : fiche technique

Moteur :
- Type : Bicylindre en ligne calé à 270°, 4 temps, simple ACT Unicam et 4 soupapes par cylindre, refroidi par eau
- Cylindrée  : 755 cm3
- Alésage x Course : 87 x 63,5 mm
- Puissance maxi : 67,5 kW (91,8 ch) à 9 500 tr/min
- Couple maxi : 75 Nm à 7 250 tr/min

Alimentation :
- Carburation : Injection électronique PGM-FI
- Réservoir : 16,9 litres
- Consommation (WMTC) : 4,35 l/100 km
- Émissions CO2 : 103 g/km

Système électrique :
- Allumage : Digital avec avance électronique
- Démarrage : Électrique
- Batterie : 12 V-8,6 Ah

Transmission :
- Embrayage : Multidisque en bain d’huile à glissement assisté, commande manuelle
- Boîte : 6 rapports en prise constante
- Transmission finale : Par chaîne à joints toriques

Cadre :
- Type : Cadre Diamant en acier

Partie cycle :
- Dimensions : (L x l x H) 2 325 x 838 x 1 450 mm
- Empattement : 1 560 mm
- Angle de chasse : 27°
- Traînée : 111 mm
- Hauteur de selle : 850 mm
- Garde au sol : 210 mm
- Poids en ordre de marche  : 208 kg
- Rayon de braquage : 2,6 m

Suspensions :
- Avant : Fourche inversée Showa SFF-CA ø 43 mm, réglable en précharge. Débattement 200 mm
- Arrière : Pro-Link avec monoamortisseur réglable en précharge. Débattement 190 mm

Roues :
- Type  : Jantes acier inox rayonnées
- Jantes : 21 pouces (avant) 18 pouces (arrière)
- Pneumatiques : 90/90-R21 M/C 54H (avant) 150/70-R18 M/C 70H (arrière)

Freins :
- Avant : Double disque hydraulique ø 310 x 4,5 mm avec étriers 2 pistons, ABS et plaquettes métal fritté.
- Arrière : Simple disque hydraulique ø 256 x 6 mm avec étrier simple piston, ABS et plaquettes métal fritté.

Instrumentation & éclairage :
- Instrumentation : Écran TFT multifonction de 5 pouces
- Sécurité : Système antiblocage ABS, système de contrôle de couple HSTC, système anticabrage, système antidémarrage HISS
- Éclairage : LED
- Équipements : Connectivité HSVC, prise USB type C, clignotants à arrêt automatique, signal de freinage d’urgence, 5 modes de conduite.

Publicité